Yves Rocher, que reste-t’il de nos amours ?

Il y a plusieurs semaines, est arrivé dans ma boite aux lettres, ma traditionnelle petite carte promotionnelle Yves Rocher m’indiquant que le grand monsieur fêtait, cette année, ses soixante ans. Et juste en dessous, une petite mention attire mon attention : « seize ans de fidélité ». Yves Rocher et moi, cela fait quand même 16 années. Alors, 16 ans plus tard, que reste-t‘il de nos amours ?

Je l’écrivais brièvement dans un précédent billet : Yves Rocher a bercé ma jeunesse. Des soirées passées avec ma maman sur la table du salon à éplucher les catalogues, faire le tri dans les listes d’envies et grimacer à l’idée de lécher les petites vignettes en papier avant de les coller sur le bon de commande.

Je me souviens de mon premier parfum Pom’ d’Api (aujourd’hui discontinué), de celui de ma maman, Cléa (qui n’existe plus non plus) et de cette emblématique eau de Cologne Chèvrefeuille qui m’a fait aimé instantanément et éternellement l’odeur de ces fleurs (ce flacon là existe encore et n’a, vraisemblablement, pas changé depuis que je le connais).

Il y avait d’ailleurs chaque année, dans ma famille, une petite tradition pré-Noël durant laquelle nous faisions une commande incluant les nouveautés spéciales fêtes. C’était notre calendrier de l’Aven à nous. Et je me rappelle de mon petit frère, grognon et jaloux qui voulait, lui aussi, bénéficier de ce privilège un peu trop féminin à son goût.

Je me souviens de mon premier gloss à la délicate odeur de fruits rouges, de mes petits flacons de vernis à ongles, du fond de teint de ma maman, des crèmes pour les mains aux senteurs de Noël et des gels douche sélectionnés par mon frère. Il avait finalement réussi à insérer son petit grain de sel dans nos commandes. Tout cela, signé Yves Rocher, évidemment. 

Et puis, une fois, il a 16 ans donc, il semblerait que je me sois émancipée. Du compte de livraison par correspondance de ma maman, je suis devenue cliente à mon tour en pénétrant pour la première fois, les portes d’une boutique Yves Rocher.

De jeune fille épaulée par maman, je suis passé à étudiante fauchée. Mais malgré mon budget compacté, j’ai toujours réussi à dénicher, pour quelques euros seulement, le réconfort cosmétique dont j’avais parfois besoin. Ainsi, depuis ce jour, je crois n’avoir jamais vécue une seule année sans un produit Yves Rocher à mes côtés.

Au fil de mes découvertes, évidemment, j’ai eu quelques déceptions. Une crème pour les mains dont je n’aimais finalement plus l’odeur, une BB crème qui peluchait sur mon visage, ou encore une eau micellaire trop agressive pour ma peau délicate. Le pompon restera tout de même ce jour où, à la veille de mes 25 ans, l’esthéticienne de la boutique a glissé, pour la première fois dans mon panier, un échantillon de crème anti-ride.

Parallèlement, les coups de cœur se sont succédés, et je ne compte plus les produits maintes fois rachetés. D’abord il a mon fond de teint Pure Light, que j’adore pour sa couvrance terriblement naturelle et son rendu lumineux. Je pense aussi à mon mascara Sexy Pulp dont la brosse outrageusement démesurée garantit à mes cils un volume renversant. Et puis, bien sûr, il y a le démaquillant biphasé qui m’a accompagné de bien nombreuses années avant que ma routine démaquillage ne prenne un nouveau tournant.

A l’aube de mes trente ans, on ne va pas se mentir, mes goûts en terme de maquillage et de cosmétique se sont aiguisés. Je suis (forcément) devenue plus regardante sur la qualité des produits, sur leur composition évidemment et sur les véritables besoins de ma peau. Bien sûr, je me suis tournée vers d’autres maisons, j’ai aimé ailleurs, eu bien d’autres coups de foudre. Et tout cela en gardant un œil curieux sur les nouveautés lancées par Tonton Yves qui, il faut le souligner, n’ont cesser de s’améliorer.

Alors, 16 ans après mon inscription à moi, il me faut bien constater que ma fidélité à Yves Rocher est plus solide que n’importe quelle amourette vécue ces dernières années.

Mes petits chouchous

1. Gommage végétal à l’abricot (9,90 € max) | 2. Fraîcheur végétale Chèvrefeuille (23,80 max) | 3. Gel douche concentré (4,50 €) | 4. Mascara Longueur 360 waterproof (8,95€ max) | 5. Monoï de Tahiti (dans un flacon en verre – 11,50€ max) | 6 Mascara Sexy Pulp (19,90 € max)  | 7. Low Shampoo (4,90€ max) Mon avis détaillé ici | 8. NOUVEAU Mascara Feel Strong (23€ max) | 9. Démaquillant express au bleuet (10,50€ max) | 10. Nude de teint, fond de teint Pure Light (23€ max) Mon avis détaillé ici.

Et toi ? Depuis quand es-tu fidèle à Yves Rocher ? Et quels sont tes produits préférés ?

Article rédigé dans le cadre d’un challenge avec Awin. Tous les liens sont affiliés.


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

17 Comments

  1. Quelle drôle de coïncidence, je me suis justement rendue aujourd’hui dans ma boutique Yves Rocher pour utiliser la petite carte des 60 ans du magasin que j’ai eue dans ma boîte aux lettres récemment.

    Je crois que ma fidélité à cette marque est plus ou moins de 15 ans et je cumule pas moins de 7144 pétales, oui Madame ! Il serait d’ailleurs temps que je profite du produit offert…

    C’est également un ensemble de souvenir : comme toi j’ai découvert ce magasin avec ma maman.
    Au départ la carte de fidélité était d’ailleurs à son nom il me semble et puis je me la suis appropriée !

    Comme toi j’ai eu des déceptions notamment le low shampoo auquel je n’ai pas du tout adhéré. Même si je pense que ça vient plus du concept que du produit Yves Rocher lui-même.

    Mais Yves Rocher est mon fournisseur officiel pour mon nettoyant pour le visage et ma crème hydratante. A chaque fois je fais le stock pour plusieurs mois. Et j’adore tout le temps les gammes qu’ils sortent pour noël (par exemple: Mandarine Epices il y a 2-3 ans). Et les trois quarts du temps je kiffe leurs parfums de gel douche et crème pour les mains.

    Si il y a bien un magasin de beauté dans lequel je me fournis c’est Yves Rocher et je pense que ça restera comme ça de mon côté pour un paquet d’années encore.

    Bises,
    Marie-Charlotte

    • Hey !
      Hé du coup, toi aussi tu as connu la carte magique avec les pétales qui s’effaçaient à chaque passage ? Moi ça m’a fasciné cette carte là ^^
      A te lire, j’ai quand même l’impression qu’on a un peu les même souvenirs. Et Yves Rocher a été, pour toi aussi, ton premier fournisseur de cosmétique.
  2. Hello !
    Le stylo regard Waterproof je le porte tout le temps. Après il y a des compos pas hyper cleans, mais bon…
    J’avais l’impression que les cadeaux étaient fous quand j’étais petite. Maintenant recevoir les cartons chaque mois ça ne m’intéresse plus trop ça correspond mas avec l’image bio et naturelle de la marque.
    Il y a tout le temps des promotions aussi, et je crois que sur mes favoris je n’ai jamais payé le prix indiqué… J’y vais pour mes basiques ;)
    • Salut Manon,
      C’est vrai qu’on peut s’interroger à propos du caractère nécessaire des cartons promotionnels. Même si, j’avoue, que c’est pour moi le seul support qui peut vraiment me donner envie de me déplacer en boutique. Les mails ? Je ne les lis jamais, never, quasi toutes les offres promotionnelles que je reçois partent directement à la corbeille. En revanche, je pense que tu seras d’accord avec moi, pour dire que certains cadeaux (genre les bijoux et bricoles fabriquées en Asie), ça, ça ne colle vraiment plus à l’imagine de la marque et que si je devais me passer de ces gadgets cadeaux, rien ne changerait de mon attachement à la marque.
      Merci pour ton commentaire Manon.
      A bientôt !
      Bisous
  3. Coucou
    J’utilisais la marque il y a longtemps j’adorais les bains douches!!! Les odeurs étaient à tomber. J’avais un peu de maquillage mais pas tant que ça. Franchement tu me donnes envie de tester le fond de teint et de redécouvrir les produits.
    Belle journée
    s
    • Hello !
      J’avais presque oublié les bains douche ! Moi aussi, j’ai longtemps eu celui aux fruits rouges (à moins que ça ne soit à la framboise ?). Et c’est vrai qu’ils ont des odeurs vraiment chouettes.
  4. J’ai adoré lire cet article, dans lequel je me suis bcp retrouvée :) Mon premier parfum était également le Pom’ D’Api et avec ma maman on adorait faire le plein de produits chez eux ^^.
    Avec mon premier argent de poche je m’achetais chez eux mes premiers cosmétiques, le fameux mascara luminel ^^
    Comme toi mes envies ont changé (notamment niveau compo), aujourd’hui je n’achète quasi rien chez eux mais je garde une affection pour la marque :)

    Bon dimanche à toi !
    Gwen

    • Merci Gwen d’avoir pris le temps de me laisser un petit commentaire.
      Je sais pas toi, mais moi, si Yves Rocher ressortirai son fameux Pom’ D’Api, je saute dessus ! Cette odeur, c’est ma madeleine de Proust. Même mon petit frère le portait, lui qui voulait aussi avoir son propre parfum.
      Et puis, oui, le mascara Luminel ! J’ai l’impression que toutes mes amies du collège le possédait aussi. Il faut dire que, de mémoire, c’était le mascara le moins cher de leur gamme. Tu m’étonnes qu’il devait être plébiscité par les parents de toutes les jeunes ados ^^.
      A bientôt en tout cas !
  5. Très bel article. Tu retranscris bien l’affect qui te lie à cette marque depuis un sacré paquet d’années — non que tu sois vieille je te rassure —. La sincérité de ton récit est rafraîchissante ce qui n’est malheureusement plus très courant dans ce que l’on peut lire actuellement :-)
  6. Moi aussi j’adore Yves rocher, toujours un indispensable chez moi qui vient de chez eux (gel douche, hydratation ou autre,…) !
    Bises
  7. Tellement de nostalgie à la lecture de ton article ! Je me souviens moi aussi de la sélection des vignettes à coller avec ma maman et ma soeur (Agnès B aussi ^_^). Perso j’avais adoré la gamme au figuier et j’étais trop jeune. Elle a été discontinuée avant que j’ai pu m’en acheter. Ce que j’adore prendre chez eux ce sont les crèmes pour les mains.
    Et je trouve toujours une idée de cadeau pour ma maman chez eux si jamais je suis en panne d’inspiration.
    D’ailleurs le chevrefeuille me fera toujours rire parce que mon papa s’est evertué à en offrir chaque année à ma maman avant qu’elle se décide à lui avouer qu’elle en pouvait plus et que c’était plutôt Nature qqch qu’elle aimait xD
    Je me souviens particulièrement du parfum Neblina que ma soeur mettait je lui en piquait dès que j’allais chez elle en me jurany de me l’offrir quand je pourrai (raté encore une fois il a été discontinué avant ma première paie).
    Bref beaucoup de bon souvenirs et comme toi j’ai toujours au moins un.produit de chez eux et je garde un oeil sur les nouveautés même si je privilégie d’autres marques avec une meilleure compo.
    Bisous <3
    • Oh oui Agnès B !
      C’est vrai que cette marque là, a aussi pas mal marqué ma jeunesse. Bien qu’elle soit arrivé dans ma vie un peu plus tardivement. Chez elle aussi, j’avais mes best-seller et mes petites habitudes de commande. Je regrette aussi beaucoup son départ. Mais bon… C’est ainsi.
      Les parfums discontinués c’est un fléaux. J’attends (en croisant les doigts), le jour où tonton Yves fera ressuscité nos morts (faîtes que le Pom D’Api revienne un jour !). Je pense qu’on serait nombreuses à se jeter sur les parfums de nos jeunesses.
      J’étais d’ailleurs complètement passé à côté de ce fameux parfum à la figue…
      Bisous ma Claire et à bientôt !
  8. hou là … idem pour moi, mes débuts chez yves rocher c’était vers 15 ans je crois, et j’en ai 48, fais le compte … mais je suis toujours fidèle pour certains produits : un crayon pour les yeux avec la tenue la meilleure du marché, le shampoing hamamelis, … et bien d’autres … mon fils de 11 ans adore m’accompagner car il peut toujours choisir et emporter des produits pour lui, gel douche, galet effervescent pour le bain, c’est un fana de ce genre d’odeurs !! et mes filles aussi ne sont pas en reste, elles ont chacune leur compte !!
    ça m’a rappelé des souvenirs tout ça !! bonne soirée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.