Se démaquiller pour les nulles (et les feignasses)

Aller se coucher sans se démaquiller, d’accord, on l’a toute fait. Et si zapper cette pratique ne me paraissait pas outrageuse durant de nombreuses années, j’ai bien retourné ma veste depuis. Et ce parce que se démaquiller systématiquement avant d’aller s’étendre sous sa couette, évite bien des désagréments au grand matin. Des tracas allant des yeux collés, aux maux de tête, en passant par la désagréable sensation d’un visage qui crie à la déshydratation.

Je vais te faire une confidence dont je ne suis pas forcément fière. Car vois-tu, lorsque je rentre tard, fatiguée, ivre ou bien les trois en même temps, il n’y a qu’une chose à laquelle je pense inéluctablement : me désaper et me démaquiller au plus vite ! Le reste n’est alors plus vraiment prioritaire. Hydrater son visage ? Nop’. Prendre une douche ? No way. Se brosser les temps ? Mouais, non plus…

J’ai conscience que tout cela n’est pas très sain. Mais on va pas se mentir, quand tu peines à voir ton reflet dans le miroir et que ton lit t’assènes de venir lui faire un énorme câlin, tout ce que tu cherches à faire avant tout, c’est te démaquiller. Vite et bien.

Et au fil des années j’ai expérimenté et imaginé différentes techniques pour que cette routine obligatoire du coucher ne soit plus cette corvée que je m’infligeais. La technique infaillible pour me démaquiller efficacement et facilement, je crois l’avoir trouvée. Et comme je suis une nana sympa, je te la livre aujourd’hui.

En contrepartie bien sûr, j’attends de toi une adoration inconditionnelle ou, à défaut, un like sur Facebook.

Etape 1 : diluer le maquillage avec de l’huile

Tu n’auras aucun mal à trouver des démaquillants à l’huile en grande-surface ou en magasin bio. Mais tu peux aussi tout aussi bien utiliser de l’huile végétale quelle qu’elle soit : huile de coco, d’argan, de jojoba… Et même, dans le cas où tu ne dormirais pas chez toi (clin d’œil appuyé en ta direction), tu peux sans risque te contenter d’huile d’olive ou de tournesol.

Une bonne dose dans la paume de la main suffit à diluer tout l’artifice de ton faciès. Note qu’il faut tout de même insister un peu plus longuement sur les yeux et les cils.

Etape 2 : retirer l’huile et nettoyer son visage

Après l’étape de l’huile, il est évident que tu ne peux pas laissé tout ça comme ça. Le moment est venu de te munir d’un savon saponifié à froid pour nettoyer l’orgie de couleur mise en scène par l’huile. Fait tout de même un peu gaffe au moment où tu t’attèles au contour de l’œil. Je te fais pas de dessin hein, tu sais depuis l’âge de tes 3 ans que la mousse dans les yeux, ça pique sévère.
L’utilisation d’accessoires est optionnelle pour cette étape. Là encore, tes mains seules font parfaitement le job.

Etape 3 : fignoler

Cette troisième étape, qui ne te semblera pas indispensable n’est, à mon sens, pas négligeable. Car elle te permettra d’arborer, le lendemain matin, un teint parfaitement frais et délicat. Et il faut au moins cela pour contrer l’haleine de chacal que tu brandiras.

Bref. Il est temps de fignoler ton démaquillage, et notamment celui de tes yeux avec un coton et de l’eau chaude. Moi j’ai trouvé l’accessoire parfait ultime : les Carrés Magiques Fun Ethic. Il faut dire qu’il sont complètements hybrides ces carrés et qu’à peine mouillés, peur potentiel démaquillant est décuplé. Plus aucune excuse donc pour te démaquiller efficacement.

Et voilà, trois étapes et, montre en main, 1min30 plus tard, te voilà propre comme un bleu de travail sorti du pressing. Tu es désormais parée pour aller pioncer sans prendre le risque de te réveiller, les yeux tous collés.

Et toi dis moi quels sont les astuces démaquillage que tu as adopté ?

Produits utilisés dans ce billet :
L’huile démaquillante Les Essentiels (100ml) 16,90 € – plus d’infos
Savon saponifié à froid et surgras Elios (90gr) 15 € – plus d’infos
Carrés magiques Fun Ethic (Lot de 5) – 6,95 €

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

11 Comments

  1. Je me reconnais tellement dans cet article !! Assise par terre dans ma salle de bain à me masser les cils avant de ramper jusque sous ma couette ;)
    Tout ça pour te demander, comment tu stocke/trimballe ton savon ? Parce que j’adore celui que j’ai gagné (merciiii) mais je me demande comment je fais pour l’emmener en week-end ! L’idéal serait qu’Elios vende les boîtes adaptées mais je crois pas que ce soit le cas !
    Bisette,
    Emmy.
    • Alors j’avoue que le « trimballage » du savon est pour moi un souci aussi. Ca va que j’ai initié « monsieur » au savon saponnifié à froid et que j’ai désormais mon « matos » quand je vais chez lui (j’ai fait croire que ça serait très bien pour sa peau alors qu’en fait c’est uniquement à des fins personnelles que j’ai installé ma savonnette chez lui hein ^^). Parfois je me dis que ça serait bien que j’aille faire un tour à la Foir’Fouille pour essayer de trouver ce genre de boite. Et puis, comme pour un paquet de choses dans ma vie : je reporte tout le temps.
      En tout cas si tombe sur une jolie boite et pas trop chère, fais moi signe ;-)
  2. Bonjour,

    Ah le soir deux choses sacrées : le lavage de dent et le démaquillage, même si le lit m’appelle autant que la lumière attire le papillon. Sinon le matin, Chéri se réveille avec Mme PANDA qui cocotte du museau à côté !! Perso j’aime bien le lait démaquillant (de la marque MARILOU BIO), étalé avec mes p’tits didis et rincé avec une petite éponge ronde humidifiée. Ensuite on parachève le démaquillage par un peu d’eau de citron et d’eau de menthe (aroma-zone) et la crème hydratante.

    Mais quand le mascara fait son rebelle parce qu’il est waterproof (et qu’à enlever c’est trop ouf…jeux de mots pourri, c’est vendredi c’est permis !!), un petit coton avec de l’huile d’abricot ou d’argan et hop tour de magie, abracadabra, encore plus fort que David Copperfield ou Eric Antoine, tout disparaît !

    Et Chéri se réveille avec Mme TEINTROSE (mais qui cocotte parfois du museau quand même !!).

    • Coucou à toi !

      Alors, cela tombe bien que tu parles de la marque Marilou parce que cette marque me fait tout particulièrement de l’œil. Du coup si tu l’utilises c’est que tu l’aime bien non ? :-)

      Bon, j’avoue j’écourte un peu ma réponse à ton commentaire mais il faut que j’aille acheter du lave-vitre pour ma voiture. On dirait pas comme ça mais c’est assez urgent en fait ^^

      • Une bonne vision en conduisant c’est essentiel que j’dis toujours !! Donc je te comprends parfaitement :-)
        Pour Marilou en fait j’ai découvert par hasard dans mon magasin Bio. Ayant besoin de lait démaquillant et au vu du prix je me suis dit « testons » et j’ai adoré. L’odeur est discrète et trouve qu’il fait bien son job, laissant la peau toute douce. J’ai donc testé le gel nettoyant pour le visage (odeur bien mais sans plus), le gommage pour le visage (pas agressif) et la crème anti âge (bonne absorption par la peau, une bonne odeur) . Et pour finir le roll-on contour des yeux qui avec un petit massage après application a eu un bon effet sur mes poches. Elles ont pas disparu, mais j’ai remarqué un dégonflement de celle-ci. En résumé c’est une marque que j’aime beaucoup et qui est devenu mes indispensables.
  3. Re-coucou,

    Je continue mon rattrapage… pour le démaquillage, j’utilise perso la erase je sais plus le nom. Le chiffon microfibre. À l’eau chaude, c’est terriblement agréable. Par contre, je me posais la question pour le savon à froid, s’il était utilisable ou non sur le visage… quand j’aurai fini mon savon liquide, je tenterai sûrement. Mais, ayant une peau très réactive, qui n’aime pas le silicone. Bonjour les boutons.
    Mais les cotons humides fun’ethic simplement humide pour finir le démaquillage, je n’y avais pas pensé… j’essaierai en complément.
    Merci pour cet article,
    Bon week-end
    Bisous
    Lauriane

    • Coucou,

      Je ne sais pas vraiment à quoi ressemble la erese-machin-truc mais si elle a quelque chose d’une micro fibre, alors peut-être que les carrés fun ethic lui ressemblent pas mal. Parce que je trouve qu’ils sont très proches d’un tissu micro fibre très fin.

      En tout cas, pour ta question : le savon saponnifié à froid peut-il s’utiliser sur le visage ? La réponse est « OUI ». Je le fais depuis plusieurs années maintenant. Et comme toi, ma peau est réactive à tendance sèche. Et tout va bien. Je dirais même : tout va mieux depuis que je l’utilise. Vrai de vrai !

      Merci de ton passage en tout cas, revient quand tu veux ! ;-)
      Bisous

  4. Hello !
    J’ai quasiment la même technique que toi ! J’utilise une mousse nettoyante à la place du savon SAF ! C’est vrai que les cotons lavables c’est juste top !
    C’est quand même plus agréable de se coucher le visage propre et nourris !
    Bise

Laisser un commentaire