Roséliane d’Uriage ou comment en finir avec le teint d’alcoolique

Je ne t’en avais jamais informé de vive-voix, concluant que tu étais suffisamment intelligent(e) pour le deviner, mais il est vrai que depuis un an environ, le blog est de mèche avec la parapharmacie en ligne Pharmarket. Régulièrement, je reçois des produits en échange de la rédaction d’un article. Dans le dernier colis réceptionné : une routine complète pour soigner ma peau sensible à tendance rougeâtre. Et comme ce n’est pas la première fois que je reçois ce genre de gamme, il est évident que quelqu’un dans leurs bureaux se pose véritablement la question : « Sérieux Charline, elle est bien sympa, mais ce teint rubicon là, c’est l’alcool ou quoi ? »

Malgré mon attirance non dissimulée pour les mojitos, et la Hoegaarden rosée, je peux te le jurer : non, je ne suis pas alcoolique. Mais c’est vrai, je te l’accorde, mon faciès est parfois plus proche de celui de « Jojo l’alcolo » que du teint d’une poupée de porcelaine.

En fait, j’te la fait brève : ma peau est de celles qui sont sont sensibles et réactives à la fois. Elle a tendance à devenir rougeâtre pour un rien : lorsqu’il fait chaud, mais surtout lorsqu’il fait froid. Et encore plus lorsque je vois passer mon paquet de préservatifs entre les mains de la caissière.

J’ai toujours pensé que c’était comme ça, que dans la mesure où ce tracas ne m’empêchait ni de trouver un travail, ni d’attirer un max de monde dans mon lit, alors tout allait bien. Sauf qu’il parait qu’au même titre que l’acné, ce petit désagrément qu’on appellerai rosacé, ça se soigne, tout simplement. Et dans le collimateur des marques dermatologiques pertinentes pour traiter ce genre de cas : Uriage semble avoir une bonne place.

C’est donc ainsi, avec la complicité de Pharmarket que je me suis retrouvée à tester trois produits de cette gamme Roséliane d’Uriage destinée aux peaux sujettes aux rougeurs.

Un masque anti-rougeurs délicatement apaisant

Texture crémeuse, application classique et rinçage rapide. Dans les grandes lignes ce masque Roséliane n’a rien de révolutionnaire.

Après rinçage toutefois, ma peau a quelque chose d’apaisé. Et à défaut d’une sensation de sécheresse et de tiraillement que je retrouve après mon masque à l’argile, ici, je sens mon visage comme enveloppé d’un voile de douceur. Un masque qui rafraichi, apaise, et illumine, bref, un masque qui fait du bien.

Le masque anti-rougeurs Roséliane d’Uriage (40 ml) – 8,99 €

Une crème quotidienne pour minimiser les rougeurs

Un petit tube rose signe la nouveauté fraîchement débarquée dans la gamme Roséliane. Son atout majeur réside dans son filtre de protection solaire d’indice 30. Sauf que moi, les FPS, je m’en méfie un peu. Je te l’avais d’ailleurs déjà expliqué dans un vieux billet. C’est que, je n’ai toujours pas compris en quoi il était utile d’appliquer, au petit matin, une crème censée me protéger des UV alors que ma peau ne serait pas dangereusement exposée avant midi. Et qu’à ce moment là, je doute de l’efficacité du filtre solaire.

Je ne sais pas si je suis restée focalisé sur cette histoire de FPS mais j’ai trouvé qu’appliquer cette crème s’apparentait à appliquer de la crème solaire. Le fluide peine à se fondre dans la peau. Toutefois, une fois badigeonnée, la crème offre un rendu soyeux et satiné. Ce qui en fait une excellente base confortable avant application du maquillage.

Question hydratation, ce petit tube aurait pu mieux faire. Il faut donc compter sur un renfort d’hydratation sérieuse avant d’aller se coucher. Quand à son efficacité sur les rougeurs, je ne vais pas te mentir, en un mois d’utilisation quasi-quotidienne, je n’ai pas remarqué de changements. Toutefois, je me doute bien que ma peau n’allait pas se métamorphoser du jour au lendemain. Je vais donc continuer mon test.

J’avoue, cette crème m’a fait un très bon effet. Toutefois, je serais certainement plus convaincue par son équivalent sans FPS. Car, oui, bon point : cette version existe !

La crème anti-rougeurs Rosélaine d’Uriage (40 ml) – 11,48 €

Un fluide nettoyant sans agressivité

Après plusieurs années à lutter pour qu’enfin il disparaisse de ma salle de bain, le voilà qui rapplique. « Mais qui ça ? » me diras-tu ? « Eh bien, le lait de toilette pardi ! »

Ce truc que maman utilisait déjà quand j’avais 6 ans pour me débarbouiller le visage et retirer les traces de mon gouter au chocolat. Un même fluide qui m’a suivi toute mon enfance puis mon adolescence pour devenir un jour le démaquillant de mes lèvres colorées. Le liquide lacté dont j’ai un jour compris qu’il n’était pas du tout adapté (ni à ma peau, ni à mes besoins) et que j’ai largué sur le champ.

Alors quand j’ai vu que ce fluide nettoyant avait toutes les caractéristiques pour être qualifié de lait de toilette, je t’explique même pas la tronche que j’ai tiré.

Pourtant, en nana pas si rancunière, j’ai réintroduis ce fluide et son coton associé dans ma routine démaquillage du soir. Mais question démaquillage, le petit coco n’est absolument pas optimum. Il faudrait prendre 20 minutes et utiliser quatre disques de cotons pour bien faire.

Pour lui laisser une chance de dévoiler ses vertus, il faudra lui offrir une utilisation matinale histoire de débarbouiller et de réveiller la peau. Poste qu’il campe à merveille puisqu’il est frais, délicat et son odeur n’écœure pas de bon matin.

Le fluide nettoyant Roséliane d’Uriage (250 ml) – 9,10 €

Pitié, dit moi que toi aussi, parfois on te prend pour une alcoolique avec ta peau rougeâtre ?

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

9 Comments

  1. J’ai le même soucis de joue rouge et de me retrouver comme une sorte de tomate bien rapidement… J’avoue que toi, je ne fais rien du tout pour changer cela ! Je sais bien qu’il existe des crèmes anti rougeur, et je crois d’ailleurs que celles de Bioderma sont pas mal, mais jamais testé…
  2. Ooh je ne savais pas qu’il existait des produits contre ça… J’ai la peau très blanche (heureusement pas acnéique) mais souvent des rougeurs pour rien (le nez bien marqué et un peu les joues héé). J’ai toujours pensée que c’était du à un problème d’hydratation avec les crèmes pas assez efficaces ^^
    Je jetterais un oeil sur ses produits à l’occasion. On les trouves que en parapharmacie ou tu les as déjà vu dans des rayons au supermarché ou en pharmacie ?

    Bises !
    Marine.

  3. Coucou j’ai le même souci, en ce moment je teste la gamme svr et je la trouve pas mal surtout que dans l’eau micellaire tu n’as pas de parfum ni d’alcool. Mais honnêtement je ne pense pas qu’on puisse vraiment venir à bout de ces petites rougeurs ont peut les atténuer à la rigueur. Par contre j’essaierai bien avec des huiles essentielles peut être que ça peut fonctionner mais pour le moment c’est interdit pour moi, je suis enceinte. En tout cas j’aime beaucoup ton blog et ta personnalité. Bonne journée. Stéphanie
  4. Club des alcoolos bonjour ! Je me classe totalement dedans ou alors en moins direct tu peux dire que tu as du blush naturel ( XD)

    Je n’ai toujours pas trouvé un produit efficace pour lutter contre le rouge alcoolo malheureusment, bon ok en meme temps je n’arrive pas à etre studieuse et toujours penser à tout bien faire (bouh je sais !) si jamais tu trouves un produit miracle Tata Charline je dis oui !

    Bise

    Barbara

    • Je suis un peu comme toi niveau « studieusité : vraiment pas un exemple. Vois-tu, je l’ai déjà délaissé. Mais ce n’est que partie remise hein : j’y reviendrais ;) Et je reviendrais alors reporter mon point de vue.
  5. Hello rougeurs du jour ;)

    Honnêtement, ayant la peau sensible et pas mal de rougeurs je me suis dit : « chouette un article pile poil pur moi »; Et finalement je vois que ta conviction dans ces produits sont plus ou moins mitigés *sic*. Pourtant Uriage est une bonne marque de soin après la Roche Posay (selon moi) utilisée dans les grands centre de remise en forme douce.

    Je sais qu’un mois est court pour voir des résultats, donc tu as raison de laisser la question tout de même encore en suspend et j’avouerais que j’en attends encore des retours du coup :p
    Mais je me suis toujours posée une autre question : A utiliser plusieurs produits spécifiques en même temps, est-ce que ça annihilerait pas l’effet du produit même ? C’est vrai on veut toujours en mettre plusieurs, couches sur couches mais du coup la peau peut ne pas tout accepter et absorber pour en tirer les plus grand bienfaits.

    Qu’en penses-tu ? Et aurais-tu une réponse de professionnels sur ce point de la part de ceux qui confectionnent leurs produits ?
    Ça pourrait être un article fort intéressant.

    Au plaisir de te laisser ces petits commentaires (par rapport aux autres XD) pour te rebooster comme tu semblais être en détresse ;)

    • Effectivement, lorsque l’on m’a présenté la marque Uriage, on me l’a comparé à la Roche Posay. J’avais rangé dans un tiroir la crème de jour Roséliane (histoire de terminer une autre déjà entamée) mais je vais y revenir prochainement. Je crois que son FPS me sera d’une bien meilleure utilité lorsque les beaux jours reviendront. Et si cela s’avère super miraculeux, il est évidemment que je viendrais t’en reparler.
      En revanche, concernant ton point de vue sur « la superposition des couches », je ne sais absolument pas. D’ailleurs, je ne me suis même vraiment jamais (jamais jamais) posé la question.
      • Non non je ne suis pas pharmacienne ou dermatologue je le jure ! La comparaison, je la vois et la connais juste un petit peu d’expérience ;)
        Le côté FPS peut effectivement être pas mal avec les beaux jours qui reviennent. Après je pense que ça ne remplacera jamais une bonne vieille crème solaire dédié à ça. En attendant ça aura malgré tout le mérite de couvrir sans avoir l’impression de se tartiner et de coller la crème XD (La chose la plus désagréable au monde je trouve…)

        Je suis sûre que si c’est miraculeux, nous aurons même carrément le droit à un nouvel article révélation, ou bien un petit tweet, je te fais confiance là-dessus ;)

        Tiens, c’est marrant qu’en tant que testeuse de ces produits, et même d’autres bloggeuses beauté ou autre, peu importe en soit, ne traite pas cette question ^^ Mais peut-être est-ce là mon côté biologiste qui fait surface un peu trop impunément ? Cela dit, la question restera non résolue. Moi j’ai tendance à n’utiliser qu’un seul produit à la fois, mais j’avoue ne pas être une fana de produits de beauté et maquillage donc la comparaison reste extrêmement mince pour donner un avis objectif après ><

Laisser un commentaire