Pourquoi je regrette de m’être un jour épilé la moustache

IMG_4889

Lorsque, dans la vie, l’on me demande si je regrette certaines choses, j’ai tendance à répondre du tac au tac : « avoir pris Allemand en LV2 ! ». Cette langue que j’ai étudié cinq ans et dont je ne me retiens aujourd’hui que « au revoir » et « excusez-moi, je n’ai pas compris la question. Pouvez-vous répéter s’il vous plait » est assurément l’un des plus gros fiascos de ma vie. En seconde position, éventuellement, je répondrais, que oui, en effet, je regrette de m’être un jour fait épilé la moustache.

C’est un fait, je suis brune. Et comme un paquet de brunes, j’ai pour particularité d’avoir un système pileux plutôt honorable. Tu remarques que je dis « particularité » mais que, très fort, je pense : « défaut ». Aussi, même si je ne me plains pas de mes longs cheveux foncés, je suis beaucoup moins enjaillée de découvrir les multiples endroits secrets que mon corps a décidé d’ériger en potager du poil.
La moustache, ou lèvres supérieur -pour les plus raffinées- en fait partie.

IMG_4879

A vrai dire, ce petit amas de poils doux et duveteux sur le dessus de ma bouche, ne me dérangeait guère il y a quelques années. Il était imperceptible pour qui ne s’approchait pas à quelques centimètres. Et, jusqu’à preuve du contraire, ne s’avérait pas non plus irritant pour le panel masculin de (très beaux) mecs que j’ai embrassé.

Et puis, un jour, allongée sur la table de dissection du salon esthétique, alors que je venais me faire débroussailler le sourcil, ma professionnelle du poil préférée (c’était vraiment ma préférée !) m’a dit d’un ton enjoué : « on fait la moustache aussi ? »
Quel bien grand mal m’a pris, lorsqu’après multiples argumentaires de l’un et l’autre parti, j’ai fini par accepter la requête, alignant, dans la foulée, un billet supplémentaire.

Je ne savais pas, qu’alors, je venais de m’infiltrer dans une brèche épineuse que j’allais regretter un bon paquet de temps plus tard.
Déjà, il est important que tu saches que si la zone en question ne mesure que quelques centimètres carrés, elle n’en demeure pas moins extrêmement douloureuse. C’est simple, selon un sondage approximatif créé par mes soins, il paraitrait que se faire épiler la moustache reviendrait à manger 11 piments d’Espelette préalablement marinés dans du Tabasco.
Sans compter que la douleur ne s’arrête pas à « l’acte » et que la sensation de chaleur et de brûlure persiste plusieurs heures après.

IMG_4881

Et l’après justement.
Si tu t’en sors bien, tu n’auras droit qu’à de petites rougeurs qui disparaitront rapidement. Il est aussi très probable que quelques tout petits boutons surviennent et repartent illico.
Mais si tu as moins de chance tu peux aussi voir se dresser un alignement de furoncles façon barrière de corail, juste sous ton nez. Ce qui, en plus de ne pas être franchement glamour, a aussi pour particularité de s’en aller en laissant de bonnes vieilles traces sous forme de micro cicatrices. Et quand enfin tu t’es débarrassée que ces saletés, devine qui fini par se repointer ?
Le poil. Evidemment.
Ce fourbe et satané désagrément qui repousse inlassablement et prend, parfois, le malin plaisir de revenir plus épais et plus sombre, de s’étendre, d’aller conquérir de nouveaux territoires à la façon d’un Napoléon moderne.  Désormais, je suis sans arrêt dans l’affrontement, incapable de décréter le cesser le feu. Le poil pousse, je l’abats. Alors il repousse à son tour, plus courageux et ténébreux.

Je le déteste ce poil.
Je me suis mise à le détester après cette toute première bataille que je ne désirais même pas déclancher. Alors qu’avant de déclarer la guerre à cette petite moustache, nous vivions très passivement. Et quand bien même la présence de ce léger envahisseur m’était désagréable, je l’estompais au renfort de crème décolorante.

Et nous vivions sages, libres et heureux…
Auf wiedersehen !

Alors toi ?
Veux-tu bien partager avec moi ton expérience épilation de la moustache ?
Je suis très curieuse de l’entendre.

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

41 Comments

  1. Tu n’es pas la seule à avoir eu des problèmes avec l’épilation apparement. J’ai lu quelques témoignages où c’est la même chose. Personnellement, je le fais très rarement mais j’utilise un petit rasoir de visage. Et je n’ai pas eu d’effet plus épais du poil. Après, je suis blonde, donc ce n’est pas nécessaire non plus. Une de mes amies, pour son mariage voulait le faire l’épilation. Je lu ai dit de préférer le rasoir, moins de chance d’avoir d’effet moustache épaisse. Au final, en parlant avec l’esthéticienne, elle en est venue à la décolorer. L’esthéticienne lui ayant expliqué que le résultat serait top, mais plus de poils plus épais. Donc top, et qu’il valait mieux décolorer.

    Pour l’allemand Lv2, c’est la même chose que toi. Sauf que j’ai retenue, désolée, je ne parle pas allemand XD

    Bon courage pour la moustache.

  2. De quoi me réveillé de bonne humeur! super article comme toujours ! ♥️
    LV2 Allemand! On l’a tous fait cette erreur Aha ! Si c’était à refaire je pendrais bien italien ou espagnol …
    Quant à l’erreur de moustache, j’en suis aussi! On va pouvoir former un groupe bientôt ! « Les brunes à moustaches  »

    Bisous

    • Un jour, je parlerais italien ! C’est décidé !
      J’épouserais un Lucciano, on ira à Rome, à Venise et à Florence, on mangera des spaghettis a la génovèse et il me fera découvrir sa langue sous toutes ses formes et fini, Auf Widersehen, je n’entendrais plus parler du pays qui a laissé émergé Tokyo Hotel !
      :-P
      #LatineAMoustachesPower
  3. Coucou Charline ! Super cet article, j’ai bien rigolé !

    Je trouve ça cool que tu dises qu’en effet l’épilation de la moustache c’est pas très glamour ni cool…

    Je suis brune comme toi et ma moustache j’ai décidée de la laisser en paix…
    Bon souvent les gens (surtout les enfants, ces fourbes) me disent « oh tu as le moustache » comme me l’a sorti ma belle-fille dans le bus bondé la semaine dernière, pour bien m’afficher. Ce à quoi j’ai répondu « tu verras dans quelques années tu en auras aussi… » !

    Je suis convaincue que si je l’épile, la décolore, elle va me saouler encore plus, parce qu’elle demandera en plus de ça d’être entretenue par la suite… Et moi perdre du temps à m’épiler (j’ai déjà la flemme pour mes sourcils/aisselles/jambes) j’ose même pas imaginer, tellement ça m’énerve…

    Bisous poilus du coup (puisque tu sais dorénavant que je vis avec ma moustache)
    Marie-Charlotte

    • Tu as bien raison ! C’est ce que j’aurais dû faire aussi : la laisser en paix. Depuis quand quelques minuscules petits poilounets allaient gâcher une vie ? Non mais fichtre !

      « Les enfants sont formidables » qu’on disait… ;-)

      • Les poils c’est tellement relou à enlever… En plus moi j’ai une peau hyper sensible qui ne supporte pas la crème d’épilatoire, ni la cire… Donc je fais tout au rasoir, mais ça repousse vite et j’ai plein de poils incarnés. JOIE… !

        Je pense me mettre à l’épilateur électrique qui va sous l’eau, mais c’est un petit investissement tout de même, et tellement de choix que j’ai du mal à choisir celui qui sera bon pour moi !

        Ne jamais écouter ce qu’on disait…
        Et surtout avis à toutes les femmes, ne tombez pas amoureuse d’un homme-femme qui a déjà un enfant ! Après c’est trop tard…

  4. Non moi ça allait !!
    Je ne l’ai pas faite souvent, mais je n’ai pas fait de grosses réactions, et je ne pense pas que le poil ait repoussé plus dru ni sur plus de surface. J’ai pas eu si mal que ça non plus (par contre pour le maillot je mets 15/10 sur l’échelle de la douleur) !

    Mais bon je ne l’ai pas refait, parce que même si j’ai un peu de moustache, c’est franchement pas gênant et ça ne se voit que si on est vraiment très près, ou si on est exposé à une luminosité particulière. Bon par contre je suis très poilue sur les bras, un peu les mains, et les zones classiques en fait, en plus ça repousse extrêmement vite ces merdes ! Puis même, si ma moustache se voyait, qu’est-ce ça peut faire ? Je ne suis pas non plus au point de ressembler à la femme à barbe lol ^^

    • Je suis d’accord avec toi, même blonds, les poils se repèrent quand même.
      Bon, c’est peut-être que nous autre, porteur du truc, on a un genre de radar qui fait qu’on les voit sans arrêt dès qu’on porte un peu trop son attention dessus.

      De mon côté, le maillot c’est 3/10, comme quoi, la vie, c’est vachement aléatoire.
      :-)

      A bientôt !

  5. Pouah! Tu me rappelle tellement de mauvais souvenirs avec cet article^^ Quand j’étais au lycée, je m’épilais aussi la moustache à la cire.. toute seule chez moi! Quelle mauvaise idée il m’a pris! A chaque fois, une partie de m peau s’arrachait avec la bande de cire! J’avais donc d’ignobles cicatrices qui m’étaient 3 plombes à partir, avant que ne revienne le joli poil!

    Le pire, c’est que je suis blonde! Donc mes pols ne se voient pas plus que ça au niveau de cette zone là!

    Bisous :)

    • Pour être honnête avec toi, la dernière fois que j’ai épilé ma p’tite moustache au moyen de bandelettes toute mignonnes, j’ai dû tirer comme une déglinguée puisque le lendemain c’était le foutoir sur mes lèvres. Zones d’irritations maximum. Tu sais le truc qui fait un mal de chien dès qu’il s’agit d’ouvrir la bouche en grand ?

      Franchement, s’épiler, ça craint !

      A la prochaine !

  6. Hello Charline !

    Super article, comme d’habitude !
    J’ai pu tester le même fiasco que toi y a quelques temps : l’épilation de la moustache. Le pire n’a pas été l’acte, non non non, c’était la repousse (ça pique, ça fait des boutons, ça gratte, bref tu te sens encore moins sexy que quand tu avais cette fameuse moustache…) ! Depuis, je la décolore tous les mois: rapide, efficace et pas cher … (maintenant j’ai la pub « c’est la maaf que j’préfère » dans la tête… ok je sors) !

    A bientôt ;)

    • Coucou Anaïs !

      Merci pour ta jolie introduction à ce commentaire ;-)
      La repousse évidemment ça craint. Et déjà, pour une seule et unique raison : parce que ça repousse !

      Bonne chance avec décolor’boy :D

      A bientôt

    • En vrai, même si j’y ai songé, j’ai très vite déchanté.
      Déjà parce que je crains les effets du laser sur le long terme (cancer de la peau, tout ça, tout ça). Ensuite parce que c’est cher. Hyper cher ! Et puis parce que je ne crois pas que l’on puisse de toute façon utiliser la lumière pulsée sur les zones du visage. Comme ça, c’est réglé.
  7. Hé bien, moi qui regrette d’avoir pris Espagnol en LV2 et qui aurait préféré prendre Allemand…
    Pourquoi ne pas revenir à une décoloration ? Même si tes poils sont peut-être maintenant plus longs, plus foncés ou que sais-je, je pense que ça restera discret, nop’ ?
    • Hey salut Léa :-)
      C’était ce que j’étais partie pour faire. Mais même décoloré ça se voit. Et puis je me dis que l’épilation a cet avantage sur la décolo, qu’un jour, peut-être le poil sera vécu (presque) définitivement. Alors je continue de tenter de repousser l’ennemi.
  8. J’épile ma moustache et tout va bien ! Ils sont moins long qu’avant et je me sent vraiment mieux et moins complexée ! Je suis châtain clair l’ensemble de mes poils sont clairs voir blonds ! Mais la moustache, je trouve, même si il sont blond ça se voit (c’est brillant lol ) et comme ils étaient long avant ba ct très moche ! Bref pour moi c le meilleur choix que j’ai pu prendre dans ma vie !!!
    Biz
  9. Superbe article comme d’habitude … Pour la LV2, je n’ai pas fait cette erreur d’Allemand puisque je suis partie sur l’espagnol mais j’ai pris italien LV3 sur la meme lancée … Au final ca n’a pas été simple de ne pas se mélanger les pinceaux …
    Pour ce qui est de l’épilation de la moustache , je n’ai pas eu la même experience … Brune foncée avec tout les désagréments de pilosité que ca engendre, j’ai décidé de me faire épiler la moustache (qu’on voyait peu mais qui me dérangeait ..) il y a quelques mois … Et depuis plus rien ! Pas de repousse, ni de petits boutons !
  10. Salut ^^ j’ai vraiment beaucoup aimé ton article ^^
    je ne regrette absolument pas mes cours d’allemand en LV1bis, ça ma rapporté un chouette 18 / 20 au bac :D (pour un malheureux 7/20 en anglais ) même si aujourd’hui il ne me reste plus grand chose xD
    Et bon ben la moustache, j’en ai pas ^^ mais bon mes poilinounets font la fête au tour de mon nombril >< #glamour
    Gros bisous d'une niçoise poilu <3
  11. Charline, quel article !
    Article engagé et drole qui plus est!
    non vraiment voila ce que j’aime lire chez une cheap fille ! Laisse moi te raconter, a mon tour une histoire poilante !
    La premiere fois que je suis allez chez l’esthéticienne pour une épilation du maillot,on m’a tout de sutie demandé si je voulais aussi faire les lèvres. Etant très loin d’imaginer qu’on pouvait te demander si avec le maillot tu voulais une epilation faciale (cest vrai pourquoi la moustache et pas les jambes ?), j’ai accepté en croyant parfaire ma silhouette en bikini
    au moment ou j’ai compris j’ai hésité : tout arrêter et avoir l’air stupide ? ou laisser faire et risquer une moustache en colere a la repousse .
    j’ai finalement tout arreté et j’ai dis a l’arracheuse folle que c’était tout de même étrange de proposer une épilation de la moustache a des filles qui n’en n’ont absolument pas besoin.
    ET ton article me fait repenser a tout cela 12 ans après, ces femmes te vende une épilation comme un dealer vend de la drogue ! te voila dans un cercle vicieux tout ca pour fidéliser le client
    je trouve ca vraiment scandaleux surtout quand tu as face a toi une adolescente dans une période de la vie deja assez compliqué ! bref derrière ton article très drôle je trouve que tu montre un vrai problème de la société

    et en plus c’est trop drole ;)

    • Coucou Plume,
      Je suis ravie de lire ton témoignage. Aussi, je me dis que peut-être il existe un lobby autour de l’épilation de la moustache et que toutes les esthéticiennes du monde veulent nous garder comme clientes récurrentes avec ce système. En tout cas, ça serait bien de déjouer ce fléau qui sonne quand même vachement Franc Maçon.
  12. Ah lala, merci pour cette bonne tranche de sourire avec ton article :D Pour ma part, je suis une brune très complexée du poil de moustache. Je ne sais pas ce qu’en pense les gens que je fréquente mais moi je ne vois que ça. J’ai un peu de duvet mais aussi des poils bien épais, à peine plus fin qu’un poil de sourcil. Peut-être dû au rasage au collège (qu’on est bébête à cet âge !). Maintenant je passe chez l’esthéticienne mais c’est exactement comme tu dis, les vilains boubout’ qui laissent des cicatrices qui laissent repousser le poil. Mais je ne vois pas de solution à ce complexe. Merci d’en avoir parlé, c’est cool !
    • Tu parles de complexes et je crois que c’est exactement ce que je me suis mis à développer à l’issu de ma première épilation. Alors qu’avant, rien, nada, je n’étais pas complexée par le minuscule petit duvet qu’il y avait au dessus de mes lèvres. Et je trouve ça nul. Nul ! Nul ! Nul ! D’être complexée pour quelques tout malheureux poils.
  13. Alors pour moi grosse grosse galère , brune foncée d’origine espagnole donc imagine la couleur du poil …… ( noir), depuis mon adolescence le truc le plus efficace pour moi: la bande de cire froide !! Mais pas a l’arrache , si la bande est mal enlevée effectivement cloque , brûlures, boutons et j’en passe par contre meme bien fait , je suis obligée de le faire 1 a 2 fois par mois en meme temps que mon mono sourcil ( la clairement j’ai envie de pleurer ) !!!! Mais bon il parait que les brunes ont du piquant sans mauvais jeux de mots !!!!
    • La bande de cire froide est une solution que je préconise aussi. D’autant que c’est bien moins coûteux qu’un passage chez l’esthéticienne. Mais comme tu le signale, il faut y aller avec la plus grande attention. Ce qui n’est pas toujours aisé, hélas.
  14. Bravo et merci d’avoir osé aborder ce sujet encore tabou pour beaucoup!!! Parce que les poils de foufounette maintenant tout le monde en parle (et çà semble déranger encore beaucoup), mais (sans débattre de l’état d’avancée de la soirée) en théorie on est censé remarquer le visage avant le contenu de la culotte non???!!!

    Moi brune complexée avec pilosité développée, mon expérience : à 12ans des enfants bêtes et cons qui se chamaillent et disent des mots vexants voire blessants. Un contexte qui juge les enfants de cet âge trop jeunes (maintenant que j’ai ma fille j’ai une meilleures compréhension de la chose) pour se « mutiler » de la sorte. Dans un acte désespéré j’ai attrapé le rasoir de papa, et je le regrette chaque jour… car si sur le moment on se sent bien, après on la voit s’épaissir, on essaye de corriger le tir en passant à la crème d’épilatoire, puis à la cire… entre les petites rougeurs et les petits boutons que l’on essaye de dissimuler derrière fond de teint, correcteur… et finalement s’est encore moins discret!!!

    Aujourd’hui, bientôt 32ans, je décolore et tout le monde le vit très bien! :-)
    Bonne soirée

    • Coucou Amélie, et merci pour ton témoignage très intime.

      C’est vrai ça ! Pourquoi on vit dans un monde où on peut parler poils de minous à tout va et dès qu’on dit qu’on a quelques poils sur la moustache, tout le monde vient de te cataloguer dans la catégorie des nanas qui, en fait, sont des mecs !
      C’est carrément pas crédible tout ça !

  15. La mienne ne me dérangeait pas non plus jusqu’à ce que ma mère me dise (et insiste) que c’était laid et qu’il fallait que je l’épile. Résultat, j’arrache tout à la cire chaude toutes les deux semaines (j’ai beau ne pas être poilue et avoir le poil blond, un seul poil au niveau de la lèvre supérieure se voit vachement mieux que sur le reste de ton corps lors de la repousse, comme par hasard). Même si l’origine de mon épilation m’ennuie profondément, je me préfère sans ce duvet, je me sens plus en confiance (ce qui est tellement débile). Enfin bref, je me demande surtout quand nous arrêterons de nous laisser dominer par notre apparence.
    • Je suis d’accord avec toi. Moi aussi je me préfère sans ce duvet. Je me sens plus en confiance, plus jolie et plus féminine. Mais ces quelques poils sont tellement récalcitrants que je suis tout particulièrement exaspérée de devoir sans arrêt les chasser.
  16. Ah les erreurs qu’on fait avec nos poils… Moi mon plus grand regret -ma plus grosse connerie- aura été de me raser les jambes intégralement la première fois. Maintenant je ne peux pas ne plus épiler les cuisse au moins une fois par an pour les vacances (parce qu je mets quand même vachement rarement de minis shorts soyons honnêtes)… Le petit fil du bidou aussi y est passé, sous le nombril, et aujourd’hui si je ne le fais pas régulièrement mon bourrelet ressemble à un menton d’adolescent au début de sa puberté x_x voilà voilà, l’instant confession
    • Ahaha, un menton d’adolescent ! Merci pour cette bonne tranche de déconnade ! :D Tu as raison, nos erreurs du passé, aussi vilaines et ridicules soient-elles, il vaut mieux en rire qu’en pleurer ;-) ^^
  17. Ha ha ha!!
    Salut!!
    Merci pour cet article qui m’a bien fait rire, Moi aussi je suis une #bruneamoustache qui, un jour, pour je ne sais quelle raison (Ah si, peut-être à cause du gamin qui m’avait traitée de « poisson-chat » quelques jours plus tôt…), a troqué sa bonne vieille crème décolorante contre un passage chez l’esthéticienne…
    Et maintenant quel calvaire!!! Je suis sans arrêt la pince à la main à chercher le moindre poil qui voudrait faire mine de pousser sur ma lèvre, ça devient obsessionnel et ça fait toujours aussi mal en plus, même après des années!
    Le pire, c’est que j’ai épilé AUSSI mes sourcils, à tel point que sur certaines zones ils ne poussent plus. Penses-tu qu’il aurait pu en être de même avec ma moustache?? NEIN!! Évidemment! GRRRRR…
    Sinon pour ma part j’ai pris espagnol LV2, Et aujourd’hui je suis mariée à un Portugais. lol.
    Bises
    Cycy
    • Cyrielle,
      C’est un peu l’histoire de ma vie, c’que tu raconte là. Quoique, j’ai bien peur que ça ne me rassure pas vraiment. Je ne suis finalement pas bien d’accord sur le fait de passer encore quelques années la pince à épiler dans la main. :/
      Mais bon, que veux-tu, il parait que les brunes ont du piquant, et que c’est pour ça qu’elles sont poilues :-) ^^
      A bientôt !
  18. Comment ne pas être compatissante avec toi ? Je hais les poils, après niveau duvet (je dis pas la moustache parce que ça me gonfle encore plus) j’ai apparemment moins souffert que toi, après chaque utilisation j’enlève la cire avec de l’huile d’olive, et rougeurs, brûlures, etc disparaissent ! Et ta peau est bien hydratée par la suite.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.