Ces phrases que je ne supporte plus sur les blogs et Youtube

Vraisemblablement, tu peux noter ce jour comme celui où je m’apprête à perdre définitivement tous les amis que je me suis fait grâce à internet. Et si, tu sembles être de mes plus intimes web-proches, pitié, ne vient pas brûler et ma maison et dépecer mon chat sur le palier.

Bon, en réalité, je n’ai ni chat, ni maison. Alors, ça va. Je me sens, soudainement, en une fraction de seconde, bien plus sereine à l’idée de te dévoiler ce billet sujet à controverse. Mais, allez, ne soit pas inquiète. Car je tiens, en effet, à préciser que ce billet a une valeur humoristique avant d’être critique. Personne n’est parfait, moi la première. Et si je me permets ce genre de petites satires, c’est aussi, parce qu’elle appartiennent à la grande catégorie des futilités de la vie dont on a, complètement droit de se moquer ouvertement.

Voici donc la liste des phrases que je ne supporte plus de lire sur les blogs, ou d’entendre sur Youtube.

« Ce crayon fait bien le job ! »

L’expression « faire le job » caracole en tête et de loin dans le peloton des expressions pour décrire métaphoriquement le fait qu’un produit répond à ses promesses, ni plus ni moins. En vrai, cette expression est certainement plutôt bien imagée et résume parfaitement le contexte. Cela ne me poserait d’ailleurs aucun problème si elle n’était pas utilisée à foison dès lors que l’on ne sait plus vraiment comment clôturer une description. C’est pour cela que je te propose une petite sélection de phrases synonymes de mon cru 2016 :

« Ce crayon est d’une ergonomie parfaitement ergonomique »
« Ce rouge à lèvres répond à ses fonctions »

« C’est un joli prune qui tire sur le marron glacé »

C’est fou cette propension a décrire les couleurs en indiquant qu’elles « tirent » forcément vers une autre teinte. Je me demande alors si un rose où un rouge qui n’affichent pas de reflets où de sous nuances, sont des couleurs ratées. Des écartés de la palette pantone que ses collègues pointent du doigt en riant à gorges déployées.
Evidemment non. Les couleurs n’ont pas de gorges. Tout comme l’on est pas obligé de les décrire toujours de la même façon.

« J’ai testé pour vous »

Tester des choses c’est bien. Les tester « pour nous », c’est touchant. Mais parfois ça va trop loin ! Quand je lis « j’ai testé pour vous, le licenciement », je me dis qu’avec ce titre, on essaie certainement de nous faire un peu culpabiliser. Et dans la lancée, j’ai peur de lire un jour : j’ai testé pour vous, le cancer, le suicide où même la vente illégale de Twix de contrebande.

« Ca n’est pas un partenariat »

Enfant, lorsque je me sentais obligée de me justifier, d’office, lorsque l’on ne me le demandait pas, c’était forcément parce que j’avais quelque chose à me reprocher. Et bien là, cette phrase me fait exactement le même effet.

« Aujourd’hui on se retrouve dans un vidéo un peu particulière »

C’est bizarre, parce que j’aurais juré que ce neuvième épisode de tes produits favoris n’était pas franchement une vidéo originale. Mais bon, peut-être que je me trompe parce quel semblerait qu’aujourd’hui, c’est vrai, fait particulier : tu ne portes pas d’accent-nail sur tes ongles parfaitement manucurés.

« Désolée si j’ai la voix cassée, je suis un peu malade »

En vrai, ta voix fluette ne s’étant pas transformée en imitation de Jeanne Moreau, je t’avoue que je n’avais pas du tout remarqué. Mais désormais je suis ravie d’apprendre que tu craches un monstre d’ectoplasme tout droit sorti de ton pharynx, chaque matin, avant d’avaler ton smoothie bowl au petit déjeuner.

Bon appétit.

Et toi, y’a-t-il des choses que tu ne supportes plus de lire sur les blogs ou d’entendre sur YouTube ? 

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

52 Comments

  1. lol Moi c’est les expressions du genre « je suis joie »(déclinable avec tristesse), ou les problèmes d’élocution que les blogueuses ont à l’approche de Noel, avec leurs Noyel, Nowel et autres !

  2. Moi ce qui me gave c’est l’utilisation d’abréviation du style PAL, pour pile à lire. Mais, également tous les défis et les drames autour de cette fameuse PAL: comment la faire baisser, mon dieu, mais comment. A chaque fois, j’ai envie de répondre soit tu lis, soit t’arrête d’acheter des livres (et si t’arrive pas à t’empêcher d’acheter soit tu te dis que c’est ton truc et tu décomplexes (y’a des addictions plus graves), soit tu essayes de comprendre les mécanisme qui font de toi une acheteuse frénétique), c’est pas plus compliqué que ça…

  3. xD xD xD y en a sur lesquels je suis entièrement d’accord. Genre « han là là c’est le bordel mes cheveux » ou « désolée pour la luminosité qui change » ou « se présente comme ceci » … y a plein de petits trucs qui me font tiquer comme toi. Mais c’est normal.
    Sinon je crois que je vais me lancer dans la revente de Twix de contrebande mdr.
    Ce type de billet est sympa à lire, et ouf je crois pouvoir dire que je ne me sens pas visée (chui oas Youtubeuse en même temps).
    Comment te sens tu suite à mon commentaire un peu particulier ? (J’ai des moignons à la place des ongles alors ne parlons pas d’accent nail).
    Bisouuus

    • Ah oui, ça, je te l’accorde.
      Mesdemoiselles : si vous tenez absolument à vous excuser pour la lumière peu appropriée, une phrase suffit. Pas la peine de nous expliquer pendant 20min que vous filmer dans votre cave parce qu’il est 23h et que beau-papa ne veut pas que vous utilisiez le salon à des fins filmiques à cette heure-çi, étant donner que c’est soirée poker avec ses potes ex-taulards. Voilà, tout ça, on s’en fout en fait. Bisous.

  4. Moi ce sont plus des attitudes qui m’énervent, genre par exemple la meuf qui en fait trop et qui t’explose les tympans à distance en parlant avec un excès feint de bonne humeur.
    Ou la meuf qui roule des épaules en parlant et qui fait des grimaces genre bouche grand ouverte en parlant…

    Bref j’aime pas les gens qui en font des caisses quoi !!! Et j’aime pas les abréviations non plus, ça fait un peu « péteuse », sérieux « Pé-a-èl » ça comporte autant de syllabes que « pile à lire » hein, tu peux le dire en entier ça te coûtera pas plus cher hein :D

  5.  » je me suis un peu laché sur l’highlight, j’avais pas remarqué » bien sur tu t’es maquillé sans lumière peut être ou le les fameux »je fonds sous ses projecteurs » quand on voyait des vidéos tournées en pleine canicule…

    mais le pire : je déteste regarder une vidéo dans laquelle j’entends « alors ce produit, c’est la marque qui me l’a envoyé, il est cher et pas accessible mais je me devais de vous le présenter » arghh mais pourquoi tu nous le montres alors !! (mise à part pour formaliser ton partenariat évidemment…)

  6. Héhé, c’est exactement la même chose pour moi. Ou, on se retrouve dans une nouvelle vidéo. Sans rire, c’est pas une ancienne? J’ai l’impression que certaines manques d’originalité dans leur présentation. Mais, c’est vrai que ce n’est pas un partenariat. Si tout simplement elles annonçaient clairement les partenariats soit dans la barre d’info, soit dans la vidéo ou tout simplement à la fin d’un billet. Pas besoin d’en faire un plat et de se justifier surtout quand la vidéo ou l’article n’est pas sponsorisé. On a presque l’impression que la personne s’en excuse oO.
    Bref, c’est vrai que les couleurs qui tendent vers une autre, ça m’a toujours fait bizarre, surtout le corail. Tu as déjà remarqué que le corail n’est jamais de la même couleur? Un coup il est orange un coup il est rose en fonction de la personne qu’on regarde… Gros mystère le corail XD

    Bon week-end,
    Lauriane

  7. Tu veux qu’on se lâche? L’invitation est décidément trop tentante!
    *craquement de doigts*

    Alors, voici mon top trois :

    – « Je viens appliquer », « je viens faire bouillir de l’eau » (véridique), « je viens étaler la matière » et compagnie. Alors qu’il suffit d’appliquer, de faire bouillir de l’eau ou d’étirer. Pourquoi venir? XD

    – « Ce truc est une tuerie ». Une tuerie. Disons qu’avec tout ce qui se passe en ce moment, j’ai du mal à imaginer que tuerie soit un mot qui puisse devenir positif. Et c’est surtout très déplacé.

    -Et en ce moment, la palme revient à « Je vous partage » qui n’est pas français. Et je ne comprends pas pourquoi tout le monde le dit XD

    • J’ai exactement le même point de vue que toi concernant le terme « tuerie » qui me choque de plus en plus. Pourquoi ne pas le remplacer par « petit nuage de guimauve où s’endort une demi-douzaine de bébé loutre » ?

  8. C’est vrai qu’il a un bon paquet de phrases énervantes. Le « Je reviens avec une vidéo spéciale/particulière » caracole en tête… Toutes les vidéos sont spéciales/particulières…
    Mais ce qui m’énerve le plus, ce sont les fautes de français qui s’entendent. Moi aussi je fais des fautes, mais le « malgréq que » ça pique « comme même » ! ;)

    • C’est tellement vrai ce que tu soulignes ici. Franchement ton commentaire est juste parfait !
      :-P

      « tellement », « juste » et « franchement », sont des termes injustement trop utilisés.
      Et, hélas, je sais que j’ai tendance à abusivement abusé de ce dernier. :-/

  9. J’ai cru que j’allais venir brûler ta maison trois fois de suite mais en fait non ! Je confesse avoir dit une fois « on se retrouve pour une video un peu particulière ! » Mais j’ai une excuse c’était la première parlée :)

    Boh, j’men sors bien ! Je vais venir t’apporter des petits chocolats pour la peine :)

  10. Ha Ha ton article me fait sourire
    Pareil moi la phrase « aujourd’hui c’est une vidéo un peu spéciale » me gave au plus haut.
    Elles sont toutes « spéciales » les vidéos !!!

    Mais bon en ce moment… La fille du net me gave un peu tout court #rébellion #jalousie #incompréhension

  11. Tout ça est tellement vrai ! Il y en a une aussi qui me titille souvent le pouce en bas, c’est la fameuse « je ne suis pas douée pour décrire les senteurs des bougies, mais je dirais qu’elle sent le bois à la rosé du mercredi matin après qu’une biche soit passée en mangeant un cupcake tartiflette ».
    Et dans la gueule d’une youtubeuse elle a quel parfum la bougie ???

  12. Je ne regarde pas beaucoup de vidéos Youtube, parce que ce qui m’énerve le plus, c’est tout le blabla qui ne sert à rien… J’ai besoin que ça aille droit au but, sans savoir que ce jour là le film est dans la chambre au lieu du salon parce qu’il y a le chat qui fait une fête ou que les cheveux s’invitent un peu trop à l’écran…

    Sur les blogs, j’ai en horreur les petits surnoms pour débuter les articles : « Salut mes loutres à paillettes ! » « Coucou mes petits caribous des îles ! »… Le pire c’est que maintenant, j’en vois aussi sur Instagram…

    • Ah oui, en effet, ça aussi ça aurait pu se retrouver dans cette liste : les petits noms d’oiseaux en début d’articles. En plus de manquer passablement d’originalité en ouverture de billet, c’est fou comme ça peut devenir agaçant… Et pis, d’abord, d’où t’as cru que j’étais « ton petit caribou des îles » ?! :/

    • Les « p’tis noms » donnés par les blogueuses moi j’aime bien. Perso, en tant que blogueuse je donne également un petit surnom à mes lecteurs : « Les curieux ». Certes, certains surnoms sont un peu… exagérés comme en effet « mes petits caribous des îles » mdrr C’est vrai que c’est un chouilla long, au point que quand ta fini de lire le surnom tu te rends compte que tu as fait de l’apné ! lol
      Mais ormis ceux-là, les surnoms donnés par les blogueuses à leur lecteurs ne sont pas plus débiles que les surnoms que l’on se donne entre copines dans la vraie vie… Voilà mon avis #PasTaper !

      • « Les curieux », et bien, tu vois, j’aime bien. Bien plus que « les petits caribous des îles ». Mais si cela peut te rassurer, je n’aime pas non plus qu’on me donne des surnoms idiots dans « la vraie-vie » aussi ;-)

  13. Nombreuses sont les Youtubeuses qui se sentent obligé de se justifier sur les partenariats. Il faut savoir que ça ne leur fait pas plus plaisir que vous de l’entendre, de se justifier car elles sont régulièrement « malmenés » si je puis dire, par leurs abonnés/haters en disant qu’elles pouvaient avoir ce qu’elles voulaient avec leurs partenaires… qu’elles se ventaient d’avoir des tonnes de makeup alors que c’est des partenariats alors que ça n’en ai pas forcément, etc… Même quand elles achètent leur makeup avec leur argent, les gens accusent le partenariat. Donc certes, pour nous qui ne sommes pas des haters, ça nous agace car on ne voit pas l’intérêt d’une justification. Mais faut aussi se mettre à leur place, et constater qu’elles-mêmes en ont ras-le-bol de se justifier pour des gens qui sont jaloux et ne veulent pas comprendre.
    Voilà pour la parenthèses des partenariats mdr

    Pour le reste de tes agacements, je le comprends mais au contraire, perso je trouve ça rigolo ^^ Suis-je un peu mazo ? :o

    • Je comprends absolument que nombreuses Youtubeuses se retrouvent contraintes de « se justifier » pour éviter les remarques disgracieuses qu’on pourrait leur faire à tord et à travers. Il est aussi vrai que la plupart du temps ces remarques ne viennent pas d’abonnés fidèles mais d’une catégorie de spectateurs pas toujours bien intentionnés. Et dont les seuls commentaires qui émanent sont généralement destinés à désarçonner.
      Si je blâme les justifications de partenariats pas toujours justifiées justement, c’est qu’on en est venu à une forme de « névrose » où l’on craint d’être pointé du doigt dès que ce que l’on fait semble ambigüe. Et je trouve cela vraiment dommage.

      Pour ce qui du reste, non, je ne parlerai pas de mazochisme, certainement plus d’une forme de sérénité parfaitement maitrisé. :-) Bravo

  14. Ton article m’a fait énormément rire, merci d’avoir illuminé mon lundi ! Personnellement je ne supporte pas de regarder les Youtubeuses, leurs manières et leurs tics de langage sont exaspérants… Et puis elles bougent leurs mains TOUT LE TEMPS ! Franchement, y’a que moi que ça stresse ? Elles vont finir par choper de l’arthrite avec tous ces moulinets…

  15. J’ai bien ri aussi à cet article ^^
    Je ne supporte plus non plus le « on se retrouve dans une vidéo un peu particulière », j’ai l’impression de l’entendre à chaque début de vidéo…
    De même le « excusez ma tête » alors que la youtubeuse est plus jolie et apprêtée que moi sur mon 31… -_-‘

  16. Oh ben zut ! Je dois t’énerver très souvent alors quand je décris les couleurs sur mon blog parce que j’emploie systématiquement l’expression « machin qui tire un peu sur le machin ». :D
    Ce n’est pas vraiment dans un souci de se la péter ou quoi que ce soit mais plutôt pour décrire au mieux (et ainsi ne pas tromper les lectrices) une nuance qui n’apparaît pas de la même façon d’un écran d’ordinateur à l’autre. Et puis il n’existe pas 1 corail, ou 1 framboise ou 1 rouge mais tout un tas de variantes et de déclinaisons (c’est ça qui fait la beauté du maquillage), pas toujours faciles à décrire il faut le reconnaître. ;)

    • C’est vrai que les couleurs n’apparaissent pas de la même façon d’un écran à un autre, d’un éclairage à un autre aussi. Toutefois, je maintiens que décrire une couleur avec des mots n’est pas aisé non plus. Je suis peut-être la seule à penser ainsi mais, un taupe pour certains n’est pas assuré d’être la même nuance pour d’autres. Pour bien faire, il faudrait tout transcrire en référence Pantone, CMJN ou RVB mais bon, ça deviendrait vite un peu compliqué.

      Voilà… tu sais tout maintenant. :-)

      Et non, bien évidemment que non ! Je ne suis pas agacée quand je te lis. Je te rappelle, au passage, que ton blog est un graal pour moi :-)

  17. Hey,

    Oh punaise oui les couleurs au bout d’un moment c’est fatiguant. Encore s’il n’y aurait pas de photos ou si la qualité de la vidéo est mauvaise ça peut se comprendre. Mais quand on a le swatch et le gros plan sur le raisin hum hum
    Voir même celles et ceux qui décrivent la coupe du vêtement alors qu’on le voit porté. Parle plutôt de la matière quand tu t’y connais un minimum :D (car oui c’est d’autant plus énervant d’en voir essayer de faire les malignes à décrire une matière de tissu qui n’existe limite pas)

    Niveau youtube ce qui me tue le plus, c’est le beau titre (+miniature) en gros pour faire du buzz car la belle phrase où bête comme chou tu vas cliquer. Au final au bout de même 2min tu te fais chier et tu fermes en rageant. Et aussi les hurlements d’hystéries face un colis même pas ouvert ou autre… Nos oreilles please.

    xxx

    Ps : je kiff l’image du chat c’est bien trouvé :)

  18. Très bon article ! L’expression qui m’agace aussi au plus haut point, c’est « ON EST SUR » un produit/un pantalon/rouge à lèvres. On est sur ? Kestudi ? « Sur » est une préposition qui a un sens ! Et qui est complètement dévoyé. Ces phrases-là sont creuses et ne veulent rien dire, mais elles sont « très tendance » (ça aussi, c’est une expression qui m’énerve !) Et tu vois, j’ai même pas peur qu’on vienne brûler ma maison, de toute façon j’habite trop loin :))

  19. Alors moi c’est le GRWM : c’est quoi un GRWM??!!
    Bon ok, »get ready with me » pour faire genre que tu connais 3 mots d’anglais mais b***** tu peux pas parler français c******!!!!
    Je plaisante, bien sûr. (Ou pas)
    Mouahahaha.
    Bref.
    Bises ;)

      • Du coup je me demande si c’est sérieux, au fil des articles je commence à appréhender un soupçon (oui je suis certaine qu’on ne voit qu’un dixième des autres derrière un écran) de ta personnalité :P

        OOTD je crois que c’est Outfit Of The Day ? J’ai mis très longtemps aussi (quelques mois, sans déconner) en croisant tous les jours cette abréviation sur Instagram à comprendre ce que ça voulait dire héhé

  20. « Evidemment non. Les couleurs n’ont pas de gorges. »
    J’ai ri vraiment très très fort. Merci :D

    P.S. : OOTD, je crois que c’est « Outfit of the day », en gros « La Tenue du Jour ». Voilà. De rien.

    • AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA => Ceci est l’onomatopée de quelqu’un a qui on lui révèle quelque chose !
      Outfit of the day ! Mais c’est bien sûr !

      Bon… comme si on pouvait pas faire un LTDJ ! Prout !

  21. « J’ai décidé de »… ou comment transformer en acte fort le choix de telle ou telle teinte de rouge à lèvres/ de se préparer un thé / d’enfiler un tee-shirt…

Laisser un commentaire