Mes petits conseils pour surveiller son alimentation

Surveiller-son-alimentation-banane

« Some people stand in the darkness, afraid to step in-to(oooooohooo) the light… » (clique, pour voir Mitch Buchannon courir en slow motion sur une plage du Var).
Alors évidemment, sur le papier, surveiller son alimentation est beaucoup moins sexy que passer un brevet de lifegard, enfiler un short rouge et sécuriser les plages bondées de demoiselles en maillots échancrés. Mais, en vrai, obtenir un brevet de surveillant de baignade, c’est pas simple. Alors qu’acheter des pommes, c’est bien plus easy !

Surveiller-son-alimentationOui, je crois, que là, tu peux le dire, niveau introduction, on a clairement passé le palier du « n’importe nawak ». Veuillez m’en excuser.
Donc.
Si la rédaction de ce billet m’est apparut, c’est que, suite à mes « vantardises » concernant ma perte de poids sur Twitter, vous avez été quelques unes à me demander des conseils. A vouloir savoir comment j’ai procédé.
N’étant aucunement nutritionniste ni diététicienne, je préfère ne pas me lancer dans la publication d’un programme alimentaire complet au risque de vous donner des conseils erronés voire carrément dangereux.
En revanche, le rééquilibrage alimentaire que j’entreprends quotidiennement depuis le début de l’année, m’a permis de mettre en exergues quelques petites astuces que je peux sans risque aucun, partager avec toi.

D’ailleurs, le but de cet article est clairement d’échanger entre nous, histoire de partager tous nos petits conseils pour améliorer notre bien-manger. Ainsi, n’hésite pas à t’exprimer en commentaires, pour me faire part de tes petites astuces à toi.

Surveiller-son-alimentation_celeries

10 astuces pour s’assurer de mieux manger

Ne refous plus les pieds dans une boulangerie !

Ou alors seulement pour demander à faire la monnaie sur ton billet de dix – et encore ne regarde pas autour de toi
Cette astuce là va à l’encontre des préceptes de développement des commerces de proximité dont je suis pourtant partisanne. Oui, mais la boulangerie, c’est le vice calorique, l’antre du saccarose carnassier, la fosse aux graisses saturées. Rien que pour la baguette quotidienne. Sans compter que pénétrer dans ce temple de la pâte levée, c’est aussi se sentir tentée et frustrée à tout va. Entre le Paris/Brest qui t’aguiche à grands coups de crème fouettée et le baba au rhum qui veux te câliner tellement il semble moelleux, tu ne sais plus ou donner de la tête.
Il est donc temps de saluer ton boulanger favori d’un grand et fracassant « adieu ! » et ce, même s’il est super canon.

Déclasse le beurre !

Si, jusqu’à maintenant, le beurre prenait la tête de ton classement des matières grasses favorites, il va falloir songer à le destituer. Mais pas de panique, car pour prétendre au poste, j’ai une montagne de concurrents à te proposer. Evidemment on songera naturellement à une bonne huile des familles de type huile de tournesol, Isio-4 ou huile d’olive. Mais mon conseil tout à fait personnel c’est de se lancer dans la découverte de nouvelles huiles aux goûts totalement nouveaux qui seront embellir tes plats d’une délicate touche originale. Dans le panel de mes huiles favorites : l’huile de noisette, celle de sésame et bien sûr l’huile d’olive que je choisi bio et pressée à froid pour décupler les saveurs.
Evidemment, tous ces préceptes sont bien plus difficiles à envisager si tu es Normand(e).

Pour autant ne cherche pas à bannir les lipides (les graisses)

Si tu t’imagines que la cuillère d’huile que tu viens d’ingérer va se matérialiser en matière grasse le long de tes cuisses, il me faut t’avouer que ce fait est un mythe. Il n’y a, en réalité, pas de lien direct entre la prise de gras corporel et les graisses que tu peux et que tu dois consommer. Elles peuvent prendre la forme d’huiles végétales ou de fruits à coque (amandes, noisettes…) puisqu’il est important de privilégier les sources d’origines végétales (comme expliqué sur le point précédent, tu suis ?). Rappelons que si tu manges au niveau, ou en dessous, de tes besoins énergétiques, tu ne prendra pas de gras.
Ainsi, tu as plus à craindre de la grosse assiette de pâtes que de la cuillère à soupe d’huile d’olive que tu versera dessus.

Surveiller-son-alimentation-fruits

Tache de toujours avoir des fruits à disposition

Des pommes, des abricots, des kiwis, des bananes… Rempli ta corbeille de fruits en fonction des saisons et de tes goûts personnels. Veille à avoir une belle corbeille de fruits, séduisante et colorée sur ton plan te travail. Elle te rappellera qu’en cas de fringales inopinées, elle peut être la solution avant de se ruer sur les Papi Brossard. Tape dedans au petit dej’, au goûter, voire à n’importe quel moment de la journée. C’est certes, bien moins goûtu qu’un sachet d’Oreo, mais à terme, ton corps te remerciera.

 Dentifrice-au-pitch

Brosse toi les dents

Ce conseil, non-sponsorisé par l’union française pour la santé bucco dentaire, doit déjà, je l’espère, bien être intégré dans ta routine quotidienne. Je ne viens ici que rajouter une couche et t’expliquer pourquoi se brosser les dents, après chaque repas, peut être bénéfique lorsque tu veux surveiller ton alimentation. Déjà, il a pour but de faire le ménage dans ta cavité buccale. Et donc, de retirer tous potentiels goûts qui te donneraient envie de te resservir. Ou, du moins, de manger à nouveau. Ensuite, le bouquet mentholé-fluoré laissé par le-dit dentifrice dans ta bouche, est une forme de barrière gustative qui te dégoutera d’y mêlé un quelconque aliment. Personne n’a envie de grignoter un Pitch chocolat-Colgate.

Désabonne toi des comptes Instagram de glouton

Sérieux, se flageller à grands coups de cookie croustillant, cheesecake coulant et autre rainbow cake de la-mort-qui-tue à chacune de tes connexions sur Instagram, ça n’a aucun intérêt. Désabonne-toi ! Et remplace tout ça par quelques comptes fitness, deux-trois influenceurs végétariens et/ou healthy (pour reprendre un terme en vogue) et tu vas voir, c’est tout aussi sympa que de saliver sur le fil d’actualité Tastemade.

Considère que la base de tous tes plats ce sont les légumes !

Pour chacun de tes repas, tache de partir du constat qu’une assiette témoin, c’est d’abord des légumes en quantité (pour bien faire, et pour être précis en même temps : pas moins de 250g) puis un apport en protéines (viande, poisson, œuf…), puis un féculent. Le légume est prioritaire sur tout ! C’est lui le maitre, celui avec qui tu dois avoir rendez-vous à chacun de tes repas. Et je suis au regret de t’apprendre que les lasagnes, le roquefort ou encore les quenelles ne sont pas des légumes. Je sais, ça fait mal, mais c’est comme ça.

Banni les plats industriels

Cela tombe sous le bon sens. Et je crois ne pas avoir besoin de te préciser longuement pourquoi les plats industriels c’est le mal incarné. En effet, ces préparations contiennent inutilement trop de sucre raffiné, de sel et de lipides saturés. D’ailleurs, il en est de même pour les Chocapic, les Frosties et même les céréales Taillefine (je sais, on ne peut plus faire confiance à personne). Alors repose ce paquet bleu avec le tigre dessus, et va plutôt te concocter un muesli maison.

Trouver un Picard proche de chez soit

Repère ton magasin Picard le plus proche

Le principal problème que l’on balance au premier plan lorsque l’on cherche à bien manger, c’est qu’il faut cuisiner. Autrement dit, qu’il faut passer un peu de temps entre son frigo et sa gazinière. Et évidemment, on a pas tous et l’envie et le temps pour cela. Mais avant d’avoir envie de te jeter sur la première Pasta Box, essaie de te rappeler où se trouve le magasin Picard le plus proche de chez toi. Tu trouvera là bas, un large panel de légumes surgelés sans aucun ajout de matières grasses et assaisonnements, de même pour les purées, le poisson et la viande. Je te conseille également leur petits sachets vapeurs pour les jours de grosse flemme : quatre minutes de cuisson au micro onde et tu as une portion de légumes prête à consommer. Plus aucune raison pour dire qu’on a pas le temps de bien manger.

Pose-toi régulièrement la question : « est-ce que j’en ai vraiment besoin ? »

Ce Ferrero Rocher que tu tiens dans ta main et qui te fait manifestement complètement envie, avant de l’ingurgiter goulument, demande toi : « est-ce que j’en ai vraiment besoin ? ». Autrement dit, est-ce que le plaisir de manger ce délice de sucre et de chocolat est plus grand que le potentiel risque qu’il se transforme en cellulite sur tes fesses. Si la réponse est « non », tu peux l’offrir à Jérôme, ton hamster nain qui, justement, fait de l’anémie.

Et toi ? Quels sont tes conseils pour surveiller ton alimentation ?

Dans le but de ne pas te donner de mauvais conseils,
ce billet a, exceptionnellement, été écrit à quatre mains
avec un « adepte de la nutrition ».
Clin d’œil et merci à lui qui se reconnaîtra. ;-)

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

15 Comments

  1. Saluuut .
    Super article comme toujours je rajouterai juste de boire au moins un litres d’eau ^^ pour s’hydraté mais aussi remplir l’estomac et donc avoir moins envie de grignoter ^^ en plus ça fait des merveilles pour la peau ^^ en trois semaine que je bois 1,5/jour plus un bouton (bon si j’en est quelques un sur le menton mais c’est la magie des hormones de fille xD) et j’ajouterai aussi de ne pas trop se frustré pour éviter les gros craquage dans le paquet d’oreo ^^
    Gros bisous
    • Coucou Cassandra,
      Tu fais bien de rappeler que boire de l’eau est un conseil très judicieux. Qui plus est lorsqu’il commence à faire à nouveau chaud, comme en ce moment. Et que si l’on s’ennuie de l’eau il y a aussi le thé, le café, les tisanes… Les cocktails sont infinis ;-)
      A la prochaine ! :-)
  2. Charline, quel super article !

    Suivant les conseils d’une diététicienne, qui n’est autre que ma belle-sœur, je ne suis bien sûre pas d’accord sur tous les points (la viande c’est seulement à midi ma cocotte), mais en règle générale je le trouve très bien écrit, et plein de bons conseils !

    En effet, les huiles faut arrêter de voir cela comme le mal et après se goinfrer de produits industriels, qui sont remplis de mauvaises graisses… Notre corps a besoin de sa dose d’huile, en quantité raisonnable évidemment.

    Pour ma part je suis un rééquilibrage alimentaire un peu plus poussé que le tien, puisqu’il a été confectionné par une pro… Donc je mange comme on me dit toute la semaine et une fois par semaine j’ai le droit à un repas plaisir (orgie nous voilà !) ou à deux petits plaisirs (un pain au chocolat et un gâteau par exemple).
    Mais sinon mon boulanger ne me voit plus du tout depuis 2 mois c’est certain…

    Et après un changement alimentaire comme ça, c’est fou comme le rapport à la nourriture change. Avant je pouvais me gaver de chips, de pizzas Lidl… Maintenant je peux en manger lors de mes repas plaisirs évidemment, mais je ne me régale pas. Je trouve ça fade, sans goût et du coup je cible des plats plaisirs qui me font vraiment envie !

    Merci pour ces grands principes qui serviront à tous, et bisous !
    Marie-Charlotte

    • Coucou Marie-Charlotte,

      Tu as raison d’apporter ta pierre à l’édifice. Autant que tout le monde partage avec tout le monde.

      Quand au changement sur le plan rapport à la nourriture, je suis absolument d’accord avec toi. Même, si, comme au bon vieux temps, j’ai parfois de bonnes grosses envies de chocolat, de madeleines et de tartiflette. Là où ça été le plus flagrant c’est le rapport au sucre. C’est fou comme dès qu’on cesse d’en manger, on trouve alors tout beaucoup trop sucré !
      Je pense que tu as remarqué ça toi aussi.

      En tout cas, merci de ta contribution et bonne chance dans ta perte de poids :-)
      Bisous !

      • C’est bien d’échanger là dessus, de donner de petites astuces. Parce qu’après tout, tout ne fonctionne pas sur tout le monde non plus, alors des idées en plus ça aide toujours.

        Alors si comme moi tu adores le chocolat noir très fort, sache que dans mon régime j’ai le droit à deux carreaux de chocolat noir plus de 85%, chaque jour au goûter. Le goûter n’étant pas indispensable, je le prends uniquement quand je sais que mon chéri va rentrer tard du travail, que le repas est décalé et que je risque d’avoir vraiment faim…

        Si tu adores le fromage fondu, comme je suis nouvellement du Nord-Pas-de-Calais, j’ai découvert (il y a plus d’un an quand même) une tuerie: le welsh ! Si un jour tu passes dans ma belle région en briques rouges, n’hésite pas à en goûter, tu vas kiffer ta mémé !
        P.S.: le nom est moche, mais le goût est top ! Et se faire plaisir une fois de temps en temps ça fait du bien…

        Je suis d’accord avec toi concernant le sucre. Avant je mangeais pas mal de cochonneries, qui aujourd’hui me dégoûtent presque… Les fraises par exemple avant je les prenais sucrées, maintenant je les mange naturellement. Mon café, mon thé sont sans sucre aussi. Du coup, tu devines très vite quand une marque de café est pas bonne du tout !

        Après pour ma part, j’ai des portions à respecter (notamment pour les féculents), et les deux premiers jours c’était horrible, j’avais faim vraiment tout le temps ! Mais après ça passe et ton estomac diminue, ta faim avec !

        Merci, je vais persévérer même si c’est pas toujours simple…
        Marie-Charlotte

  3. Moi j’aurais aussi ajouter l’alcool Oo On ne se rend pas compte mais l’alcool c’est hyper calorique ! Une pinte de bière c’est 500 calories ! 4 pintes en calorie c’est l’équivalent d’une journée complète d’apport nutritif.
    • Tout à fait Marie, tu fais bien de le souligner
      J’ai omis ce point, mais l’alcool est bien plus calorique qu’on ne le pense. En effet. Alors que finalement, il est souvent « remplaçable ». Troquer sa bière fraîche contre un petit Perrier-tranche au soleil avec les copains, n’a absolument rien de frustrant. Et peut faire beaucoup de bien :-)
      • Totalement d’accord avec vous les filles !

        Et en ce qui concerne les boissons, il faut aussi éviter tous les sodas, si vous avez un seul à choisir c’est le coca zéro. Et non pas light (qui est bien plus horrible qu’un coca normal) !

        Le Perrier (ou n’importe quel eau) avec tranches de citrons c’est parfait. Ou même ce qui est à la mode en ce moment, les eaux détox avec des fruits dedans.

        Et si vous ne pouvez pas prendre des morceaux/tranches de fruits pour aromatiser parce que vous n’êtes pas chez vous ou en déplacement, il faut savoir que les bouteilles Volvic Zest Citron sont autorisées, et très bonnes en plus de cela !

  4. Et j’ai oublié de dire à quel point je suis d’accord avec toi Charline, concernant le fait que se brosser les dents diminue l’envie de manger par la suite…

    Il m’est arrivé quand j’étais en séjour chez ma mère, de me laver les dents et qu’elle me dise après « tu veux un café ? »… Je vous assure que le mélange dentifrice menthe/café c’est absolument infecte !
    Donc je n’ose même pas imaginer avec d’autres aliments ce que ça doit donner…

    Je pense que bien ranger sa nourriture c’est la même chose. Exemple: si on ouvre un paquet de chips, qu’on en mange un peu en quantité raisonnable (une poignée), qu’on range le paquet au placard, on aura moins envie d’en manger par la suite. Parce qu’il faut retourner au placard ouvrir la porte, prendre le paquet etc. Ça dissuade forcément.
    Alors que si tu as plein d’aliments, de gâteaux à portée de vue, tu es forcément tentée, rien que quand tu t’ennuies !

  5. le plus dur c’est de resister a la tentation T_T
    c’est chouette d’avoir montré ton article a un nutritioniste,
    tu pourrais nous faire un article qui parle de ta periode de « regime » je met entre guillement parce qu’il s’agit plutot d’un re équilibrage alimentaire si je te lis bien ! Si tu as envie de nous parler un peu de l’experience en profondeur je suis sur que ca en intéresserais plus d’une ! Moi en tout cas c’est sûr
    • La tentation. Oui, c’est exactement ça. La tentation est d’ailleurs terriblement grande ce soir, chez moi. :/
      Attention toutefois, je n’ai pas montré cet article à un nutritionniste hein. Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit. Juste quelqu’un pour qui la nutrition et le bien-manger est le fer de lance :-)
      Je crois que tu es en train de me convaincre de la rédaction complète d’un prochain billet autour du sujet, mais avec une portée plus intime.
      • oui mais « nutritionniste » ca s’ecrit plus vite que « quelq’un pour qui la nutrition est le fer de lance » :D

        cet article en devenir j’ai hate de le lire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.