Je ne suis absolument pas prête à être maman

Famille_Canard

Au court de mes quelques visites dominicales, ma grand-mère n’en est pour le moment qu’au stade n°1 de « l’interrogatoire du déroulé traditionnel de la vie », me demandant : « et ce petit-copain ? C’est pour quand ? ». Assurément, je sais qu’un jour, elle finira aussi par me questionner : « et le bébé ? C’est pour bientôt ? ». Et quand ce jour viendra, je veux être prête à lui déballer ma liste d’arguments carrément convaincants pour lui montrer que ce n’est pas demain la veille qu’un bambin se mouchera sur mes cuisses en hurlant « jeveudèbonbon ! »

Voici donc les vraies raisons pour lesquelles je ne suis absolument pas prête à être maman ! Ni demain, ni la semaine prochaine.

Je ne sais pas couvrir les livres
J’imagine que les mamans doivent avoir ce sens inné de l’habillage de bouquins d’écoliers. Parce que, moi, à choisir entre apposer du plastique transparent sur un manuel de dictées, et monter un salon Ikea sans notice explicative, je choisi le challenge suédois !

Si je dois accueillir quelque chose dans mon bide, je pense d’abord à une tartiflette
Ou à une blanquette de veau.

Je suis incapable de faire la différence entre du 3 mois et du 1 an
C’est un fait, lorsque j’arpente les rayons de Kiabi à la recherche d’un petit quelque chose à offrir aux enfants de mes amies, je constate que je suis toujours incapable de faire une correspondance âge, taille de fringue : « oh, il est mignon ce petit blaser pour Kevin, né le mois dernier. Ah mais oui mais merde, c’est du 6 ans !»

Moi je pensais qu’une poussette coûtait 50 euros
Partant du principe qu’on peut trouver un joli cabas à roulette pour une trentaine d’euros.

Neuf mois sans bières, les mecs !
Neuf mois sans le délicat pétillant d’une blanche légèrement citronnée. Neuf mois sans l’arôme doucement torréfié d’une bière belge de qualité. Neuf mois sans la fraicheur réconfortante de la Hoogarden rosée…
Laissez moi mourir.

Au rang des trucs à faire dans la pièce en trop de mon appart,
« chambre d’enfants » arrive en cinquième position

Derrière une chambre d’amis, une salle de projection, une cave à vin et un atelier clandestin de fabrication de Twix de contrebande.

De toute façon je n’ai pas cette pièce en trop
Une alcôve, éventuellement. Mais pas sûr qu’élever un enfant dans une alcôve soit plébiscité par la Dass.

Il me reste encore 16 boîtes de préservatifs à utiliser
Oui, ba j’aime bien profiter des ventes privées pour faire mes stocks.

Neuf mois sans sushis, serioulsy ?!
C’est peut-être bien pire que neuf mois sans bières en fait.


Et toi ? Prête à tenter l’expérience ?

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

34 Comments

  1. Sérieux neuf mois sans sushi et alcool ? impossible. Je ne suis pas encore au stade bébé (étude oblige..) mais pour moi cela me donne bien envie, SAUF les neuf mois avant son arrivé où nous devons le faire grandir dans notre ventre.. mais bon pas le choix quoi. Alors au final nous je ne suis pas prête encore, et je veux profiter aussi, surtout avant de devoir subir les longues nuits quasiment blanche, les conseils de la famille du genre « moi je serais toi je lui donnerai pas de bonbon, le fils de la voisine il en a perdu ses dents ! » Bref ^^ super article qui m’a fait bien sourire, des bisous :)
    • Coucou,
      C’est vrai que les remarques de la famille, des amis, des gens « qui n’auraient pas fait comme ça » est à mon sens très agaçant. Et j’admets que je n’y avais pas encore vraiment pensé.
      :-)
  2. Enfiiin !! Je me sens moins seule ! Moi c’est pareil, j’ai pourtant 26 ans mais pas (encore) la moindre envie d’être maman! Les enfants me font peur ! Ils pleurent, crient, hurlent même, et puis ils font la loi partout! Si le petit a décidé de faire ça, les parents ne l’en empêchent plus! Je suis outrée quelques fois quand je vois le manque d’autorité de certains parents. Enfin bon, voir des enfants brailler en tous sens ne me donnent pas plus envie d’enfanter lol

    Bisous !

  3. Charline,
    Même si moi c’est carrément le contraire, j’ai bien rigolé en lisant ton article !
    Surtout en me rendant compte que je pense pour moi, absolument le contraire de toi, pour chaque point… Sauf les sushis, ça va être dur ça !

    La maternité n’est pas fixée, elle n’est pas obligatoire, elle n’a pas d’âge précis (ou presque, parce qu’après ton corps ne peut plus)… Mais comme l’a dit brillamment Jennifer Aniston suite aux rumeurs de grossesse récemment, une femme peut être une femme accomplie sans être la maman de, la femme de, la fille de… Et je trouve ça tout à fait juste !

    Je suis de celles qui sont le contraire de toi, qui pensent à la maternité tout le temps, et qui du haut de ses 22 ans prévoit déjà d’en avoir trois !
    Malgré tout, je me suis moi-même freinée… (Parce que mon chéri, l’est au taquet !)
    J’attends d’abord de passer mon permis, ce qui me paraît la base. Parce qu’un bébé ça demande rdv chez le médecin toutes les deux semaines, faire des courses de couches toutes les semaines ou pas loin… Alors le permis j’en aurai sacrément besoin et je ne veux dépendre de personne pour ça !

    Et puis dans l’idéal, j’aimerais bien un travail au moment de la conception du petit être, parce qu’entre nous ça assurerait une rentrée d’argent même minime, et pas négligeable quand tu es un de plus !

    Mais rassure-toi tu es loin d’être la seule dans le cas… A part une amie à moi, et ma belle-sœur, avec qui on forme le groupe des mamans ou futurs mamans précoces, toutes les autres femmes de mon âge ou un peu plus que je connais, non soit pas envie d’en avoir tout court, soit dans fort fort lointain !

    Bisous Charline ! Et une grosse pensée aux victimes de Nice… J’en ai marre de tout ça :(
    Marie-Charlotte

    • Il y a beaucoup d’intimité dans ton commentaire et je le trouve très joli.
      Et puis je retiens cette phrase « La maternité n’est pas fixée, elle n’est pas obligatoire, elle n’a pas d’âge précis » qui me semble vraiment très très juste.
      Et puis, je remarque que du haut de tes 22 ans tu as la tête sur les épaules, et de beaux projets que je te souhaite de réaliser. Et j’aimerai pouvoir ajouter que c’est peut-être ça la clé : l’amour pour repousser la haine et la cruauté.
      De très très gros bisous (plus gros que d’habitude)
      A bientôt
      • Oh merci beaucoup ! Je l’ai livré avec le cœur, et mon ressenti. Je ne pensais pas qu’il plairait autant…
        On me dit souvent que je suis assez mature pour mon âge. Peut-être pour ça que mon chéri est bien plus âgé que moi…
        Merci, j’espère les réaliser aussi, et donner tout l’amour que je peux, et de bonnes valeurs à ces petits… Pour faire un monde meilleur !
  4. Voilà un article qui change, je me sens moins seule.

    Pas presser non plus d’être maman, au-delà de ce que tu as déjà cité comme arguments un enfant on l’assume toute sa vie aussi. Ce n’est pas une décision qu’on prend comme ca du jour au lendemain, sans réfléchir un minimum. Il y a les nuits blanches, le fait de ne plus pouvoir tout faire comme on veut, on doit quand même prendre en compte ce petit être. Tu vois les choses auquelles tu renonces pendant 9 mois, il y en a d’autres aussi auquelles aussi tu renonces : partir sur un coup de tête en vacances ou en week-end, aller au Resto (j’entends par là quand il est bébé, c’est un peu plus facile une fois dépasser cet âge). Après, ce n’est que ma vision des choses, je me doute bien que les mamans diront que c’est le plus beau cadeau qu’elles aient reçu.

    Et d’ailleurs, je pense sérieusement que lorsque nous les femmes sommes prêtes à avoir un bébé, on le sait. Et tous ses arguments que l’on cite ne sont plus valable à nos yeux. Mais perso, comme toi je ne suis pas prête du tout…

    Bon weekend
    Lauriane

    • C’est drôle ce que tu dis dans ta dernière phrase parce que j’ai aussi souvent entendu : « on est jamais prêt en fait » :-D
      Dans le sens, on est jamais préparé de façon optimum, mais ça n’empêche pas de prendre la bonne décision et de laisser les choses se faire.

      Merci de ta visite en tout cas.
      A la prochaine !

  5. Salut :)
    Merci pour ce super poste qui m’a redonné le sourire . Ma mère me tanne chaque jour pour savoir quand elle sera grand mère xD
    Gros bisous d’une niçoise
  6. Aaah que j’aime tes articles !! De quoi me faire décrocher un vrai sourire dans cette journée bien triste. Je partage totalement ton avis du haut de mes 27 ans, j’ai un bébé cheval c’est bien assez ;)
    Et je me retrouve tellement dans ton passage à Kiabi, c’est terrible, avec mon meilleur ami on s’est rendu dans un magasin de maternité pour une amie (#racontetavie) mais quelle horreur ! une seule envie trouver un cadeau et fuiiiiiiiir !!!
    Bisous au plaisir de te lire :)
    • Un bébé cheval ! C’est quand même pas rien ! :D
      J’veux, dire, moi, à côté, je peine à faire tenir mes plantes vertes en vie. Alors j’suis encore loin de pouvoir élever des enfants… ^^

      Merci de ton passage,
      à bientôt

  7. Argument spécial Mamie Charline

    9 mois sans fromages non pasteurisés en Savoie c’est couillon et en hiver en Savoie c’est carrément de la torture

    Une garde robe à repenser car même quand tu retrouves ton poids d’avant bébé, tu te rends compte que la répartition de ta masse grasse a été modifié

    Es tu prête à sacrifier ta grasse matinée du dimanche matin et la qualité de ton sommeil au quotidien car non un bébé ne dort pas 8 heures d’affilé dès sa naissance.

    Quand à la poussette s’il n’y avait que le prix mais non il y a aussi le probleme n 1 trouver une poussette dont la taille soit adapté à ton véhicule ou /et l’ascenseur et ne demande pas de sortir de polytechnique pour l’ouvrir et la fermer. N 2 que t’as chère tete blonde veuille bien y rester dans sa foutu poussette qui t’as coûte une fortune !!!!

    Charline

    • Quoi ?!
      Mais comment ai-je pu oublier les fromages ! Oh non ! Seriously ? Le reblochon ? Le beaufort ? L’abondance ? Le serac ? La tomme ? Mais mais… il reste rien de « comestible » en fait…

      Oh la mouise…

      Laisse tomber je vais de ce pas adopter un cactus, c’est bien moins contraignant.

      La bise
      A bientôt

      PS : Ca me fait plaisir de te retrouver ici Céline :-)

  8. Qu’est ce que j’ai rigolé… Ton article est génial et devrait être publier dans les magasins de mamans ahaha !
    Et file moi ton adresse, que je t’envoie un de ces jours un pack de Bière de chez moi :)

    Bisous <3

    • Fait attention, ça risque de te coûter cher en frais de ports tout ça ;-)

      Mais bon, je dois reconnaître que la bière belge surpasse tout.
      Même si, en vrai, j’ai franchement cesser de boire de l’alcool ces derniers temps. Oui, je sais, c’est étonnant… :-)

      A bientôt. Bisous

  9. Coucou Charline,
    Ton article aura eu le mérite de m’avoir fait sourire aujourd’hui… Je suis trop jeune pour être maman. Moi aussi je croyais qu’une poussette pouvait coûter 50€… ça existe, mais dans le rayon poupées… Et puis j’ai appris que ça coûtait un peu plus cher… Concernant les livres, j’ai fini par y arriver, il faut trouver le coup de main et étudier les découpages des anciens plastiques. Me concernant ce qui m’embête le plus c’est que je suis au stade: « Adopte un petit ami » et puis il y a l’âge surtout: les études avant tout!

    Des bisous ma belle <3
    Marie

    • « Step by step »
      Comme on dit.

      Les études, l’achat d’un cactus, les pâtes complètes, l’achat d’un dérouleur de papier toilette, un petit ami, une nouvelle brosse à dent, un porte serviette et après, enfin, on peut songer à faire des enfants.

      Franchement, faut pas plaisanter avec les règles de priorités ^^

      Bisous Marie !

  10. Ha ha ha!!
    J’ai bien ri en te lisant, j’me suis rappelée moi-même vers mes 28-29 ans, n’ayant pas encore trouvé le prince charmant, traitant les enfants de gnômes infâmes, expliquant péniblement à ma mère qu’elle n’allait pas être grand mère de si tôt… En plus je suis tellement nulle avec les gamins, Moi maman? Même mes amis riaient de bon coeur à cette idée saugrenue!
    Et puis tout s’est enchaîné. Aujourd’hui j’ai 33 ans, ma fille a 14 mois, elle est parfaite (ouais bon OK c’est ma fille lol), Et même si tous les jours j’hallucine Eh bah faut bien que j’m’y fasse : je suis maman et ça se passe pas si mal et pourtant j’ai jamais eu l’impression d’être « prête », C’est juste un ensemble de conditions réunies qui font que bah… C’est peut-être le moment. Mais tu as le temps!!
    Et pour te rassurer les tailles de fringues c’est n’importe quoi! Ma fille met déjà du 24 mois, elle n’a presque pas porté de 6 mois. Si tu ne veux pas te louper pour offrir prends du 1 an ou même plus grand, au moins t’es sûre que le gnôme le portera un jour Ha ha!
    Bises
  11. Bonjour Cyrielle,

    Je trouve ton commentaire ici très joli. Il montre ô combien la vie est faite de surprises et que les choses peuvent tournées très vites (dans le bon comme dans le mauvais sens aussi parfois), qu’il est important de vivre au jour le jour. De se satisfaire des petits riens et d’accepter de prendre des tournants qu’on n’aurait pas imaginé il y a quelques années.

    C’est certainement l’état d’esprit duquel je me rapproche le plus.

    Je te souhaite donc encore plein d’années de bonheur spontané et merci de ton passage ici.

    Très bonne journée.
    A bientôt

    • Oh merci merci ^^
      Oui c’est ce qu’il faut, Et c’est ce que j’ai toujours fait : vivre chaque jour comme si c’était le dernier et profiter de chaque instant, C’est le secret du bonheur!
      Je suis déjà passée par ici, Je repasserai donc par là, Et avec plaisir
      Donc à bientôt!
  12. J’aime tellement ton humour, j’ai toujours le sourire après avoir lu tes articles ! Quand à la maternité, je trouve le sujet vraiment complexe il suffit de voir dans notre d’amies. Dans le mien ça va de celle qui avait déjà envie à l’âge de 15 ans à celle qui disent jamais, à moi qui suit passé du jamais à oui depuis qu’elle a rencontré l’Homme.
  13. J’admire les mamans, de vraies héroïnes selon moi : qui doivent se coltiner les vergetures, les seins déformés, les nuits blanches, les excuses de monsieurjeronfleàcôté «je t’assure mon amour que j’ai pas entendu Léa pleurer cette nuit sinon bien sûûûr que je me serais levééééé » (alors que le vombrissement d’un alphajet à côté c’est comme une douce mélopée ???), les parcours du combattant (pédiatre à 14h00, dentiste à 14h30, danse à 15h00 pour la petitte, crèche à 16h00 pour le dernier, foot à 17h00 pour le grand frère, etc.), les couches (mmmmm merci chéri pour ce cadeau parfumé et un peu coulant…), les machines qui tournent nuit et jour (j’en suis à combien déjà…..) et qui tu vaccines contre le repassage (c’est à la mode les robes froissées ma chérie), les remarques des copines « t’as mauvaise mine, tu fais fatiguée…tu dors assez ? » (euh comment te dire que bébé de quelques semaines a pas encore saisi le concept de la grasse matinée du dimanche et des autre jours de la semaine aussi).

    Le Noël où tout le monde s’empiffre de foie gras, d’huitres, d’apéro, de vins de toutes les couleurs pendant que toi t’es là avec ton verre de jus de fruit, ta branche de céleri et les larmes pleins les yeux !!! Idem pour les anniversaires, les fêtes de familles, etc.

    Ta nouvelle collection de bouquins « comment éduquer ton enfant à partir d’un an sans t’arracher tous tes cheveux » ; « le moi de l’enfant et sa conception du monde ou pourquoi il fait toujours des caprices au supermarché » ; « je suis maman SOS j’en peux plus » ; « être parent pour les Nuls » !!!

    Enfin bref, moi j’ai trouvé la solution (et je le dis à chaque fois qu’on me pose également la sempiternelle question du « bah t’as pas d’enfant toi ??? ») je les fais faire par les copines !!! Comment ça je leur garde si besoin, j’ai que les bons côtés et au bout de quelques jours quand ça commence à devenir trop bruyant, trop baveux, trop insomniaque, hop je refile leur petit monstre aux parents et à moi la Liberté !!!

    • Il est très chouette ton commentaire :-)

      Un article à lui tout seul. D’ailleurs, je l’ai lu comme tel et il m’a fait sourire plusieurs fois.

      Et puis, surtout, une ruse de sioux à la clé ;-). Malin ça. Très très malin de louer des bébés. En plus on peut leur apprendre des petites bétises en vrai et espérer qu’ils attendent de rentrer chez eux pour mettre l’exercice à exécution. Très très malin ;-)

  14. J’ai adoré ton article ! Je m’attendais à un post blasé mais venant de toi j’aurais dû me douter que ce serait plein d’humour. Je te rassure, je ne distingue toujours pas les tailles des fringues pour bébés (mauvaise idée : couper les étiquettes) et oui, on peut mettre une tartiflette ET un bébé là dedans. Bisous
  15. « Si je dois accueillir quelque chose dans mon bide, je pense d’abord à une tartiflette. Ou à une blanquette de veau. »
    ► Non mais comme tu m’as tué de rire, c’est tout simplement incroyable :D
    Et puis spécial high-five, l’atelier de fabrication de contrebande de Twix, il est prévu chez moi aussi. Parce que les Twix, c’est juste la base de tout, quoi.
  16. Comme toujours, j’adore et j’adore! Pour ma part la maternité a toujours été une évidence mais pour l’invtant avec mes 21 ans tout mouillés ce n’est pas au programme ahah. Maintenant c’est plutôt recherche d’appart et achat de canapé à deux (canapé qu’on a trouvé yihah)!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.