Mon coup de cœur passionnel pour les parfums 100 Bon

100 Bon. La parfumerie française de jus « greens » et irrésistibles, tu en a peut-être déjà entendu parlé. La maison collaborant régulièrement avec des blogueurs et autres créateurs de contenus, tu as peut-être déjà vu passer d’autres articles et vidéos te présentant quelques uns de leurs flacons. Mais avant de lire ce billet, je voudrais que tu fasses abstraction de toute notion de collaboration. Parce que si j’ai décidé de rédiger un article complet à 100 Bon, c’est parce que j’ai eu un coup de cœur comme il s’en produit rarement. Un truc qui part de mes narines pour aller chatouiller tous mes sens à l’intérieur.

Je vais te décrire ma rencontre avec 100 Bon, de la même façon que l’on raconte comment on a rencontré son amoureux.

C’était un dimanche de décembre, j’offrais quartier libre à mes narines dans la très jolie boutique du Grand Musée du Parfum à Paris (musée que je conseille, au passage). Et au fil des touches vaporisées et fleurées, une petite maison de parfum marque plus particulièrement mes terminaisons nasales.

La maison se caractérise par des flacons aussi sobres que leur étiquetage. Des tonalités cuivrées, brutes, du papier kraft et des impressions sans chichi. En quelques indices visuels, je constate un bel attrait pour le naturel et un caractère impulsif, efficace. Je ne me suis pas plantée. Car la maison de parfumerie 100 Bon est sans conteste à l’image de tout cela : naturelle et efficace.

« Maquis exquis et immortelle », la porte entrouverte

Mon premier crush s’est porté sur le flacon simplement intitulé « Maquis exquis et immortelle ». Je t’en avais d’ailleurs un peu parlé dans un précédent billet dédié, lui aussi, au joli monde du parfum.

Si la fragrance m’a directement semblé trop masculine pour être portée autour de mon cou, j’ai néanmoins eu un irrésistible coup de cœur. Espérant secrètement que mon amoureux l’aime autant que moi. Histoire d’avoir la chance de l’humer de temps en temps sur lui. Et, devine quoi ? Cela a été exactement le cas !

« Maquis exquis et Immortelle » est un parfum terriblement chaud, proche de l’ambre. Il me donne l’agréable et originale sensation de déambuler dans de grandes caves aux plafonds doutés, aux pierres de caractère gorgées d’histoires, bordées d’immenses fûts de chênes. Il y a donc dans ce jus, de jolies notes de bois secs, d’épices et de vermouth en maturation.

Mais à cette description onirique, s’ajoute l’irrésistible sensation que ce parfum est a des kilomètres de tous les parfums masculins que j’ai senti précédemment. Et cette phrase résume à elle seule l’intense sensation que ce parfum m’a procuré.

Suite à cette expérience, j’ai gardé espoir et envie de découvrir ce que 100 Bon avait dans le ventre. Humer d’autres fragrances, d’autres jus. Prendre le temps de les découvrir puis de les porter pour en déceler tous les secrets. C’est à ce moment que, par chance, une collaboration entre la maison et moi s’est entrouverte.

Le début d’une histoire

Le deuxième flacon que l’on m’a permis de découvrir s’appelle « Néroli et Petit Grain printanier ». Comme son cousin « Maquis exquis et Immortelle », il appartient à la catégorie des « parfums concentrés ». En d’autres termes, son potentiel olfactif s’annonce, lui aussi, puissant et intense.

Ce jus ci se veut plus frais, plus aérien, plus printanier (d’où le nom). Par conséquent, il est aussi considérablement plus féminin. J’ai la sensation d’y retrouver des effluves d’herbe coupée, des notes d’agrumes prédominantes et une rondeur assez réconfortante. En vrai, il me fait pensé à une eau de toilette Roger & Gallet que j’aurais senti il y a un paquet d’année, dans la vieille officine près de chez ma grand-mère.

De drôles de surprises

Plus surprenant, le parfum « Tonka et Amande absolue » m’a laissé assez dubitative. Une nouvelle fois, le jus se veut plus masculin, plus brut. L’amande amère est bien présente, dans un bouquet de fruits à coque légèrement torréfié. La fragrance offre une sensation de biscuits sortis du four, quelque touches de chocolat et une pointe de frangipane.

A me relire, je me demande comment je peux ne pas aimer cette odeur avec un portrait olfactif pareil. Mais qui sait, peut-être que je l’apprécierai d’avantage cet hiver, lorsque j’aurais envie d’un peu moins de fraicheur et de fleuri autour de mon coup.

Pour terminer, j’ai imprégné mes narines de quelques effluves reçues en échantillon. Et j’ai eu un second irrésistible coup de foudre pour le parfum « Vanille divine et Davana ». Une étonnante surprise, car l’inscription « vanille » sur le flacon a suffit à me rebuter. Moi qui ne suis pas du tout cliente de cette odeur gourmande et souvent trop artificielle dans la cosmétique, j’ai pourtant adoré. Et au vu de la vitesse à laquelle je l’ai « descendu », je crois que je peux dire avec assurance qu’il m’a fait beaucoup d’effet.

Bref, tu l’auras compris, entre 100 Bon et moi c’est une nouvelle histoire d’amour qui débute. Et si tout le descriptif des odeurs que j’ai fait plus haut ne suffisait pas, toi aussi, à te séduire, j’ai envie d’ajouter quelques petites choses. En premier, sache que la maison est tout à fait accessible. Compte environ 35 à 45 euros pour un flacon de 50 ml et moins de 15 euros pour un mini-tube de 10 ml. On est loin du prix du Lady Million chez Sephora. Enfin, dernier avantage non négligeable, les parfums sont rechargeables ! Une bonne nouvelle pour les soucieux de l’environnement et les amoureux du réutilisable. Une belle cerise en somme, sur le fabuleux gâteau olfactif de la maison 100 Bon. 

Dans ce billet :
Maquis exquis et immortelle
Néroli et Petit Grain printanier
Tonka et Amande absolue
Davana et Vanille bourbon
100 Bon

Et toi, amoureuse ou pas de certains flacons de parfum ?


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

13 Comments

  1. Coucou Charline,
    J’aime beaucoup quand tu parles de parfums. On sent vraiment (jeu de mots pourri bonjour ;) ) que ça te tient à coeur toutes ses odeurs. J’utilise du parfum vraiment avec parcimonie. A une période, j’en mettais tous les jours jusqu’à ne plus le sentir au final. Maintenant, c’est seulement quand j’en ai vraiment envie !! Du coup, mon flacon de Loverdose tattoo me dure très longtemps :) Peut-être que quand il sera fini, je me tournerais vers ces petites maisons dont tu nous parles souvent… Belle journée
    • Coucou Marie, merci pour ton retour sur ce billet olfactif :)
      A l’inverse de toi, je commence à en avoir beaucoup. Aussi, j’avoue qu’il m’arrive de mettre autant de temps à choisir mon parfum qu’à choisir mon rouge à lèvres ;)
  2. Merci Charline pour cette belle découverte !!! Je pensait que la marque était hors de prix !!moi je suis accro depuis maintenant trois ans au parfum de chez fragonard !! Qui est peut être dans le même esprit que 100 bon… Des parfums de très bonne qualités j’ai lune de miel et parfois fleur d’oranger !! Et surtout à prix très correct 40€les 200 ml!!! Une jolie marque qui n’abuse pas sur l’effet marketing et publicitaire !!! Et surtout des parfums qu’on ne reconnais pas sur tout le monde!!!biz de bretagne
    • Coucou Amandine, hé bien tu vois, c’est une bonne nouvelle que de savoir que ces parfums ne sont pas si coûteux. Je n’ai jamais senti ceux que chez Fragonard mais tu me donnes également envie. Je tâcherai d’aller les sentir quelque part un jour. Sur le papier en tout cas, cela donne très envie.
      Et comme tu le dis, c’est aussi appréciable de ne pas avoir un parfum que beaucoup de gens possèdent. :)
      A bientôt !
  3. Totalement love de mimosa et héliotrope poudré, cèdre et iris soyeux, davana et vanille bourbon, jasmin et ylang solaire…voilà que je meurs d’envie de découvrir maquis exquis et immortelle après cette belle description
    Après des années de passion avec le grand Shalimar malheureusement trop chimique et testé ( horrible) sur les animaux, une prise de conscience m’a fait partir vers de nouveaux horizons…fan de 100bon après avoir testé Sharini, Aimée de mars et en attente des échantillons Pacifica Island Vanilla
  4. Coucou :)
    Je viens de lire ton article et je me demandais si les parfums tenaient assez bien ? Si c’est le cas, j’ai aussi un Monoprix à côté de mon boulot que je vais aller visiter bientôt ahah.
  5. Jai craqué pour pour Patchouli et Labdanum de 100Bon On dirait du pur patchouli ! On trouve la gamme dans les parapharmacie de tous les Monoprix du moins a Paris.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.