Mon avis sur le low shampoo d’Yves Rocher

Low_shampoo_Yves_Rocher

La mode du no poo (traduisez, « pas de shampoing ») a fleuri il y a de nombreux mois sur le réseau autoroutier de l’Internet avec pour « ambassadrice » Mini, dixit la Youtubeuse qui ne s’est pas lavée les cheveux pendant un mois (chapeau la meuf !). Même si cette méthode radicale peine à trouver ses adeptes, se passer complètement de shampoing a eu, pour effet, de populariser la « version timide » du concept : le low poo. Espacer ses shampoings, utiliser des produits sans silicones, palier les « moments de faiblesse » à renfort de shampoings secs, sont donc les piliers de cette nouvelle « religion capillaire ».
Et puis voilà qu’Yves Rocher s’est glissé dans la brèche. Ou devrais-je dire : s’est glissé dans la mèche !

Low_shampoo_Yves_Rocher_YR

A la base, on se lavait toutes les cheveux tous les jours histoire d’avoir la chevelure princesse Disney et la franche fraîche. Et puis, en fait, un jour, on s’est rendu compte que chaque shampoing était une véritable agression pour le cuir chevelu, façon cart-jacking de ton bulbe capillaire.
En ligne de mire des plus acerbes mercenaires : les silicones et les sulfates.
Les silicones, ça fait un bout de temps que s’en passer est devenu easy, les sulfates en revanche, c’est un peu plus galère. En cause : sans tensioactifs (sans les sulfates donc) pas de mousse !
Et un shampoing qui ne mousse pas, c’est tout de même un poil curieux (ou devrais-je dire un cheveux curieux ?). Pourtant, pas farouche pour un sou, Monsieur Rocher a relevé le défi est c’est ainsi qu’est né le low shampoo.

Cette « crème lavante délicate », comme ils l’appellent, c’est ici même, sur la blogosphère (comme on dit), que j’ai découvert son existence. Pourtant rarement sujette aux effets de mode, c’est en réalité la configuration suivante : actuel shampoing presque fini, amour fou envers Yves Rocher et petit prix de la chose qui n’ont pas eu à parlementer longuement pour me faire passer en caisse.

Après un bon mois d’utilisation je crois pouvoir enfin me faire un semblant de point de vue sur ce produit. Et, à mon sens, pour se faire un réel avis sur ce low shampoing, il faut dissocier l’utilisation du résultat.

Low_shampoo_Yves_Rocher_Aspect

L’utilisation

C’est sur ce point que je suis la plus dubitative. Imagine te laver les cheveux avec ton lait hydratant corporel : déjà, ça sent sérieusement l’arnaque et puis, surtout il te vient rapidement deux ou trois questions :
Comment savoir si l’on a bien réparti ce shampoing de partout ? Sur toute sa crinière ?
Un unique shampoing à chaque lavage, est-ce que c’est vraiment suffisamment ?
A cette question moi je dis non (non et non) !
Secondo, voilà que le rinçage est pas super intuitif. Le low shampoo est peut-être plus clean niveau compo mais qu’est-ce qu’il pompe en eau le chéri ! Pas sûr que ça soit donc le bon compromis.
Note d’épreuve : 3/10

Low_shampoing_Yves_Rocher

Le résultat

J’ai pour habitude de déterminer si un shampoing est compétant au vu de ma fréquence de lavage hebdomadaire. Concrètement : si je peux laisser passer trois jours entre chaque shampoing c’est bien, quatre c’est génialissime, cinq c’est impossible et moins de deux jours, c’est un scandale !
Pas de miracle pour ce shampoing qui se classe dans la catégorie des « plus ou moins trois jours ». Là, en revanche ou le fourbe marque des points c’est sur la sensation de légèreté dont sont envahis mes cheveux au premier jour. En revanche, et c’est fort dommage, place tout de suite à une « lourdeur » plus conséquente dès le lendemain.
En bref, et plus concrètement, les résultats de ce low shampoo sont quasi les même que ceux que j’obtenais avec mon précédent shampoing (un produit Florescence au miel) lui converti aux sulfates et qui mousse, qui mousse !
Note d’épreuve : 7/10
Moyenne générée : 10/10. Avis super mitigé.

Low Shampoo Yves Rocher – 200 ml – 3,50 €

Et toi, déjà testée ce shampoing qui ne mousse pas ? Convaincue par les bienfaits du low shampoo ?

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

19 Comments

  1. Coucou,

    Je passe sur ton blog car il était conseillé sur celui de Mélissa,
    Et je crois que je vais vite devenir une adepte parce que rien que ton 1er article que je lis répond à une question que je me pose depuis 1 semaine, trouver un shampoing pour justement essayer d’espacer mes lavages (parce que 1 fois tout les deux jours moi j’en peux plus !!) Et j’ai un Yves rocher juste a coté de chez moi donc c’est parfait, je vais aller au moins tester ce shampoing (la j’en suis a 5 jours sans lavage, c’est une épreuve!)

    Est ce que tu connais le prix du shampoing par contre ?

    Je suis très contente d’avoir découvert ton blog

    Bisous et à bientôt,
    Mélanie

    • Bonjour Mélanie et bienvenue par ici.
      Je suis toujours super contente de découvrir de nouvelles petites lectrices (mêmes si j’adore les « anciennes » évidemment) :-)

      Espacer ses lavages de tignasse, j’ai l’impression que c’est le fer de lance de chacune d’entre nous :-). Pour ma part, c’est vrai que l’épreuve du « cheveux alourdi et bien gras, 24h après lavage » s’est rendue bien plus aisée à partir du moment où suis passée à un shampoing « plus clean ». Avant ce low shampoo, j’utilisais un shampoing bio au miel de Florescence. Un très bon produit pour une très bonne découverte (je pense d’ailleurs que je vais y revenir).

      Voilà, j’ai testé ce low shampoo c’était une plutôt bonne expérience :-)

      Ah, eh oui, tu fais bien de me demander, j’avais oublié de caler les dernières infos : ce shampoing est actuellement vendu au prix de 3,30 € alors autant se lancer non ?

      J’attends ton avis en retour (moi être toujours super curieuse ;-))
      A bientôt !

  2. Merci pour ton avis sur ce produit. J’hésite à l’essayer depuis pas mal de temps et je me demandais justement ce que ça donnait au niveau de l’utilisation. Ça me refroidit un peu, c’est vrai que la compo est top mais moi j’adore quand ça mousse car j’ai l’impression que ça lave bien… Je réfléchis encore ^^
    BIsous
    • Oui, moi aussi le « moussant » m’a bien manqué. D’autant que j’ai pour habitude de les masser longuement en essayant de « décoller les racines » et espérer, ainsi, leur apporter plus de volume (après est-ce que ça marche…).
      Alors, c’est vrai que niveau utilisation on a l’impression que c’est du pipi de chat, pourtant une fois secs, ils n’en pâtissent pas.
      Si tu es curieuse, teste ! Ce shampoing est actuellement vendu 3,30 €, tu ne prends donc pas un gros gros risque.
      Bisous (à demain ! ;-))
    • Bon, je viens me taper l’incruste mais si je puis me permettre, des shampoings sans silicones, sans sulfates ET qui moussent (et qui sont même BIO), ça existe et c’est pas cher ! Je suis un peu une adepte (je lave mes cheveux tous les 6/7 jours, oui oui !) et j’en ai deux à vous conseiller, les filles : ceux de chez lavera et ceux de Fleurance Nature. Les deux font bien de la mousse (surtout celui de Fleurance) mais avec des « sodium COCO sulfates » plutôt que des SLS – qui sont utilisés habituellement dans les shampoings classiques. Côté prix on s’y retrouve, chez lavera c’est autour des 4€ le flacon, par contre le Fleurance est autour des 9/10€.

      Voilàààààà j’ai étalé le peu de science que j’ai, mais depuis que mes cheveux sont passés au naturel, ils se portent beaucoup mieux et ces shampoings là sont très satisfaisants et ils moussent ;-) A bon entendeur !

      Bisous <3

      PS : amusez vous bien demain, tu verras Charline, Romy c'est un petit amour – quant à toi Romy, Charline bah… en vrai elle est aussi cool que sur son blog =D

      • Hey Méli !

        Mais vient te taper l’incruste ici quand tu veux, tu es bien évidemment le bienvenu !

        Bon, je crois qu’en quelques lignes seulement tu as suffit à me convaincre (6 à 7 jours sérieux ? Déjà que je bavais sur le commentaire de Mel qui me disait qu’elle pouvait les garder 5 jours sans les laver, là, ça révèle un peu du miracle non ?).
        Bon, étant donné que Lavera n’est pas hyper easy à se procurer par ici, je vais tacher de rejoindre Fleurance Nature, même si c’est un peu plus cher.

        Revient quand tu veux :)

        Des bisous

        PS : je suis certaine que nous allons bien nous amuser. :-)

  3. Encore un article bien intéressant :)
    je me laisserait bien tenter d’autant plus que j’ai une coloration végétale donc la composition est adaptée à ma tignasse, et à ce prix là on a « rien » à perdre.
    Pour ma part j’arrive à laver mes cheveux tout les 4 jours voir 5, une véritable victoire quand on voit comme je galère à coiffer mes frisettes rebelles !
    • La sensation est effectivement vraiment inhabituelle et c’est pas forcément super évident. Moi aussi j’ai eu l’impression que clairement le produit ne « marchait pas » mais une fois secs on sent tout de même qu’ils sont frais et légers.
  4. Coucou Charline :)

    Alors pour une fois je vais dire : ce shampoing c’est de l’arnaque ! Mais clairement c’est le cas !
    Mini avait justement décomposer sa composition et c’était juste dégouttant… J’ai énormément de mal avec Yves Rocher et petit à petit je me rends compte que j’ai raison de ne pas aimer cette marque ! Ils nous font croire que c’ets super naturel alors qu’ne vrai c’est juste dégueu !
    Je ne me souviens plus en détail mais c’ets bourré de cochonnerie et très loin des soit disant promesses géniales !

    Tendresse et baisers sucrés

    • Hey !

      Je suis presque contente que tu m’écrives cela Bérengère, voila qui me conforte dans l’idée de retourner vers mon shampoing bio.
      J’ai entendu beaucoup de points de vue similaires au tient à propos d’Yves Rocher. Je ne suis pas encore en mesure de changer mon fusil d’épaule, mais je prends toutes ces remarques en considération. C’est vrai que mettre en avant des produits bio et plus ou moins clean pour cacher par derrière d’autre ingrédients douteux. C’est pas hyper hyper réglo.

      Merci de ta visite et à bientôt

  5. Salut!
    J’ai vu ce shampoing en boutique, et il me tentait bien, mais en général j’ai beaucoup de mal avec les shampoings qui ne moussent pas. Comme tu dis, ce n’est pas évident de savoir si on a bien réparti le shampoing etc…
    Et puis ton avis mitigé m’a bien conforté, je ne tenterai pas ce produit!
    Merci pour ta revue! Bisous !
    • Plus je lis les commentaires que l’on me laisse ici, plus j’ai envie de vous le déconseiller. Mais puisque visiblement tu ne semblais pas hyper tentée :-) Tout va bien !
      Passe une bonne journée Manon, à très bientôt ! :-)
  6. je pense que je testerais…moi mon soucis est que j’ai les cheveux secs…et très épais donc je n’ai pas de soucis de « graissage » mais au bout de 2/3 jours j’ai l’impression que mes cheveux paraissent plus sec plus « foin »
    et au prix que tu indiques je ne risque pas grand chose ;)
    merci encore pour tes articles que je lis toutes les semaines depuis octobre dernier
  7. Coucou !
    C’est vrai que c’est assez bizarre comme shampoing, et puis moi j’adore quand sa mousse, alors je ne pense pas que je l’essayerais.. Vu que j’en cherche un nouveau :)
    bisous.
    ilmefautuntitre.com
  8. Coucou,
    Perso j’aime beaucoup ce shampoing! Certes il faut en mettre pas mal (moi qui ai beaucoup de cheveux…) et bien frotter partout pendant 1/2min mais quand on a la technique il lave très bien! Mais surtout, moi qui ai les cheveux secs, frisés et décolorés (oui la totale), je peux vous dire qu’il n’agresse absolument pas, laisse les cheveux doux et pleins de santé! En revanche, je l’alterne avec le Nodé S de Bioderma qui est aussi sans silicone ni sulfates (il mousse très peu mais un peu quand meme, un poil plus agressif par contre) parce que c’est vrai que mes cheveux regraissement quand même assez vite avec le Yves Rocher.
    Je le conseille à toutes celles qui ont des cheveux fragiles, secs, abîmés et qui souhaitent limiter la casse et retrouver des cheveux brillants et en santé de façon naturelle! Bien sûr il faudra être prête à vous passer de la mousse… Mais rien ne vous empêche de ne l’utiliser qu’une fois sur deux, en alternant avec un shampoing qui mousse ;)
    Salut!
    • Même si je l’apprécie beaucoup, je ne pense ne pas avoir eu le même coup de cœur. D’ailleurs, mon shampoing arrive en fin de vie et pour le prochain, je vais me rabattre sur un shampoing complètement bio. Bien sûr ça sera un peu plus cher, mais j’espère réellement commencer à espacer mes shampoings de plus de trois jours. Même si ça me semble difficile quand vient l’été, la transpiration, l’eau, la plage, le soleil…
      L’espoir fait vivre !
      Merci de ta visite Marie et à très bientôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.