Mes trucs de (cheap) fille pour survivre à un festival

Festival_foule_concerts

L’été rime peut-être avec farniente, bronzette, plage, sable chaud et mojito, il n’empêche qu’on peut aussi consacrer ses vacances estivales à une activité tout aussi plaisante, bien plus pittoresque mais néanmoins autant alcoolisée.

Comment ?! Je t’ai pas encore parlé musique sur ce blog ? Du moins presque pas puisque j’avais un tout petit peu évoqué ce sujet dans Ces petites choses qui ont changé ma vie. Donc, oui, pour te dévoiler une importante part de mon être, je surkiffe tout ce qui comporte guitares, bras en l’air, pieds de micros branlants, batteries, index et auriculaires levés, sueur apparente, et chanteurs déjantés. Le mieux reste encore d’avoir tout ça mélangé.
Naturellement tu auras décerner mon activité favorite de l’été et pas seulement parce que c’est indiqué dans le titre ! Ce marathon de houblon et de riffs de guitare c’est quand même autre autre chose que siroter des granitas en bermuda sur la Côte d’Azur.
Si mon patron et mon porte-feuille voulaient bien se mettre d’accord, je passerai bien tous mes week-end a arpenter la France en musique !

Dans ce billet, je mets à profit ma petite expérience de festivalière pour te guider et te dévoiler mes essentiels si, toi aussi, cet été, tu veux te lancer dans cette épopée.

NB : Cet article n’est pas pour toi si tu penses qu’un festoche ça se fait en camping ou ça se fait pas ! Si, lorsque septembre arrive, tu as les avant-bras recouverts de ces fameux bracelets pass. Si dès le mois d’avril tu réfléchis à un ou plusieurs déguisement(s). Dans ces cas là, je m’incline, tu connais bien mieux le sujet que moi (et peut-être aussi que tu tiens bien mieux la bière).

Festival_foule_yeah

Une besace
Avec ça n’espère pas “pogotter” à tout bout d’champ, ni battre le record du plus long stage diving (nm. commun : “slam”: pratique qui consiste à fouler la canopée humaine d’une nage folle et libre) mais c’est tout de même plus pratique que transporter toutes ses petites affaires dans ses poches ou dans un sac-à-dos fort encombrant.

Du gel hydroalcoolique
Inutile de te faire un dessin, tu sais très bien que les toilettes de festival, c’est toujours la misère et qu’un petit flacon de gel hydroalcoolique peut te sauver d’une panne de lavabo. Si par malheur tu as oublié d’emporter ce petit fluide, veille, lorsque tu auras besoin de te rendre aux toilettes, à ouvrir la cabine avec ton coude, à verrouiller la porte avec tes pieds et à tirer la chasse avec l’écogoblet de quelqu’un d’autre.

Festival_bouteille_eau

Un bouchon de bouteille de 33cl
A un moment donné, tu vas peut-être en avoir sérieusement marre de ne t’abreuver que de bières fraîchement brassées. Problème : à l’obtention de ta première bouteille de Coca tu risques de voir ton bouchon subtilisé par le tenancier, sous prétexte de règles de sécurité. Pour palier à cet inconvénient qui te force alors à consommer tes 33cl de boisson gazeuse d’une traite avant le prochain pogo, pense à glisser un petit bouchon dans le fond de tes chaussettes retournées (il faudrait pas te le faire choper lors de la fouille à l’entrée). Bien sûr tu peux aussi tenter de faire des yeux doux a ton désoiffeur, si tu n’es pas trop bourrée y a moyen que ça marche (mais je ne garantis pas plus cette méthode que la précédente).

Laisse tomber le fond de teint
Sauf si tu passe la totalité de ton festival sur le front arrière, à siroter des smoothies, 100m derrière les écrans de retransmission, tu vas transpirer ! Fond de teint, poudre, et tous ces trucs couvrants et bien trop teintés sont à oublier. Sinon malheur lorsque, nonchalamment, d’un revers de manche, tu vas essuyiez ton front dégoulinant de sueur et pourrir ton superbe tee-shirt de groupie.

Festival_Converse_shoes_confort

La paire de shoes la plus confortable de ta collection (basket de préférence)
Même si une paire de tongs ou d’espadrilles c’est super confort aussi, il en va de la santé de tes orteils de choisir une paire, disons, un poil plus “costaud”.

Un peu de crème solaire
Je comprends que tu n’es pas particulièrement envie de te trimbaler ton flacon d’Ambre Solaire mais pense à bien te tartiner avant de partir. Indice de protection : 50 ! Moins c’est du suicide. Zones d’interventions prioritaires : la nuque, le nez et les épaules. Il y a des chances que, dans une foule compacte, le soleil n’atteignent jamais les autres parties de ton corps.

Festival_foins_agriculture_paille

Remarque : Si tu pouvais par ailleurs t’arranger pour revenir avec un petit bronzage agricole, histoire qu’à ton retour au bureau tout le monde s’imagine que tu as passé ton petit week-end à faire les foins dans le Gers. Tes collègues ne seront que plus compatissants envers ta fatigue.

Festival_Sunglasses_lunettes_soleil

Une paire de lunettes que tu n’as pas peur de détruire
Tes Ray Ban à 120 € ou tes Carrera à 180 boules, laisse les chez toi ! Une bonne vieille paire de fausses Wayfarer achetée 3 € sur un marché du dimanche feront l’affaire. Tu pourras les faire tomber ou les glisser sauvagement au fond de ta besace, sans crainte de devoir appeler ton assurance le week-end terminé. Par contre s’il y a un truc dont tu dois tout de même t’assurer c’est qu’elles comportent (sur les branches) la mention CE qui accompagne le niveau de protection (c’est le label qui garantit que tes lunettes sont bien destinées à te protéger des rayons du soleil) sans ça, elles ne te servent absolument à rien, autant entourer tes yeux de film alimentaire.

Tes places et tes amis !
Après avoir respecté scrupuleusement tout ce que je t’ai énuméré au dessus, ça serait super con d’oublier l’essentiel.

Affiches_Festivals_2014Tu ne connais pas toutes les programmations par cœur de tous les festoches en France et tu ne sais pas encore lequel choisir, il existe un petit quizz franchement fun qui pourrait t’aider. C’est ici !
Sinon j’ai lu il y a quelques temps un article Vice sur le genre de personnes que tu risques de croiser en festival, je t’invite aussi à le découvrir. C’est ici !

Alors, on se retrouve sur quel festival cet été ?

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

15 Comments

  1. Super article ! J’ai fait mon premier festoche l’année dernière (Vieilles Charrues représente) et je ne suis que tristesse à l’idée de ne pas y retourner cette année… En tout cas tes conseils sont nickel, ne manque que la trousse de premiers secours si comme moi un jeune alcoolisé se fracasse sur ta tente (et ta tête) pendant que tu dors x) Amuse-toi bien !
    • Aha l’anecdote a l’air de t’avoir laissé un souvenir impérissable.
      C’est vrai que maintenant que j’y pense j’aurai pu vous conseiller de prendre aussi quelques pansements (ça ne prend franchement pas de place) et ça peut tellement nous sauver d’une vieille et très désagréable ampoule (= autrement dit le bobo le plus bidon de la terre mais qui peut te franchement te gâcher ta journée).
  2. J’adooore ton article! Je m’y retrouve ;-) Je ne pourrais pas passé un été sans aller à un festival… Je fais ça depuis mes 16 ans (bon avant je n’avais pas le droit de dormir sur place) et je ne m’en lasse pas! On découvre des gens très sympa, l’ambiance est extra, on apprend à connaitre de nouveaux groupes…Le cou du bouchon dans le chaussette est pas mal ;-) Si je dors sur place, j’ai toujours une petite trousse de secours au cas où… Bonne journée!
  3. Avant chaque festivals je me mets toujours en mode « révisions », genre limite à faire des fiches bristols (;-)). Comme ça, le jour venu je découvre sans franchement mettre le pied dans l’inconnu et c’est fantastique ! :-)
    Très bons festivals pour toi en tout cas !
  4. Je ne suis pas quelqu’un qui suis fan des Festivals de musiques mais si jamais un jour j’ai la chance d’y aller, je ne passerai pas pour une débutante perdue dans la pampa grâce à toi ! Alors merci pour tes conseils qui m’aideront dans le futur même si ce n’est pas pour les festivals :)
    Bisous!
    • Tu déconnes ! Tu peux continuer à voler des verres dans les pubs, boire comme un trou, me montrer les parties les plus intimes de ton corps mais les festivals… ça non… c’est plus de ton âge ?!
  5. J’ajoute les sacs poubelles multifonctions: Pour s’asseoir par terre quand la terre est humide, pour se protéger le corps de la pluie quand on n’a pas de Kway, pour se couvrir la tête, …
    Je reviens du festival de Beauregard (je viens juste de publier mon récit du festival sur mon blog), et les sacs poubelles m’ont sauvé la vie! ^^
    • Oh oui très bonne idée. A ce propos, j’ai une anecdote : lors de mon tout premier festoch’ (Rock en Seine) j’y étais en touriste, sans K-Way ni sac poubelle, il s’est mis à flotter à torrent en plein concert des BB Brunes, et je me sentais bien démunie. Seule issue, rapporter 10 bouteilles vides au stand de recyclage Coca-Cola pour les échanger contre un poncho ultra sexy (ironie). Alors oui… J’ai fait les poubelles :-S Et une fois mon merveilleux poncho K-Way orange en mains, il a cessé de pleuvoir et la pluie n’est jamais retombée. Depuis, à chaque fois que je l’ai importé quelque part, ce truc tout moche, il n’a jamais plu. Ce poncho est devenu mon porte bonheur anti-pluie :-)
      Je file sur ton blog !
  6. Je découvre ton blog et je suis tombée sur cet article qui m’a bien fait rire! J’ai beuacoup ri aussi en voyant la note « cet article n’est pas pour toi si.. » car je me suis bien reconnue là dedans, mais en grande téméraire, je l’ai lu quand même, il est très chouette!
    Je me serais juste permise d’ajouter quelques petites choses comme du shampoing sec et de bonnes lingettes pour ne pas faire la queue devant les douches toutes dégoûtantes du Bout du Monde, et du PQ, qui est une denrée rare (qu’il soit volé ou juste tombé dans le trou..)

    Chouette blog en tout cas, je revendrais le zyeuter régulièrement!

    • Ton commentaire me réjouit tout particulièrement parce qu’il concerne l’un des articles pour lequel je me suis vraiment éclaté à la rédaction.
      Tes conseils sont bien vu effectivement et j’en conclu que tu as plus d’expérience que moi il est évident :-)

      A très bientôt en tout cas et très bonne chance pour ton blog naissant ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.