L’huile de soin Korres à la rose sauvage, une petite merveille

Il est rare, très rare, que je consacre un article complet à un ou plusieurs produits hors de prix. Lorsqu’il m’arrive de le faire c’est que, soit mon avis s’oppose à la majorité des points de vue déjà mis en exergue sur l’internet, soit j’ai fait une découverte époustouflante. Et aujourd’hui, avec cette huile Korres à la rose sauvage, c’est dans le deuxième cas de figure que nous nous trouvons.

Trente-neuf !
Oui, 39, c’est le prix ce soin Korres. Ne me ment pas je sais que c’était le truc le plus important que tu voulais savoir. Et dans la mesure où il est inutile de faire de faux suspenses entre-nous, je te le livre d’entrée de jeu. Je sais, je suis trop généreuse, ne me remercie pas.
Maintenant, tu veux quand même que j’en dise un peu plus ?

La bonne réponse à cette question est : « évidemment Charline, je suis tout ouïe »

La seconde chose qui rend curieux concernant ce soin Korres, on ne va pas se mentir : c’est son odeur. Parce qu’un soin qui se vante d’être formulé à partir de roses sauvages, forcément, c’est séduisant. A condition d’aimer la rose, évidemment. Curieusement, si l’on s’en tient à renifler au dessus du flacon ouvert, on risque d’être très déçu.

Aigreur de vinaigre et odeur de vieille vinasse, sont autant de termes carrément péjoratifs qui me viennent spontanément pour décrire le bouquet olfactif s’échappant de la fiole. Mais une fois quelques goûtes déposées sur la peau et légèrement frictionnées, l’odeur est toute autre : divine. Evidemment la fragrance de la rose l’emporte et de façon plutôt intense. Mais en note secondaire il y a comme comme un nuage de poudre, voir même une légèrement impression savonneuse. Une ode féminine et empreinte de caractère.

En plus de disposer d’une odeur si chatoyante, cette huile de soin promet éclat du teint et hydratation. Sur les peaux matures où légèrement tachées, on lui prête également des vertus lissantes et éclaircissantes. Aux dernières nouvelles, mon âge n’égalant pas celui de Jeanne Moreau, je ne suis point en mesure de vérifier les dires de ce second point.

En revanche, concernant la promesse numéro une : je valide. Et plutôt deux fois qu’une !

Je tiens toutefois à émettre une remarque concernant les mentions sur le flacon qui décrivent ce produit comme une huile sèche. Mouais… Je crois que cette huile est aussi sèche que la cale d’un pédalo par une belle journée d’été, mais certes, sa texture est un peu plus poudrée et travaillée qu’une huile d’olive Puget. D’ailleurs, en plus de sa pellicule luisante sur la peau, elle laisse un léger fini soyeux, voire poudré, très agréable. Ne soyons, après tout, pas si négatif.

J’ai fait de cette huile Korres une utilisation quotidienne dans ma routine soin du soir. Si, au début, je l’utilisais comme un sérum avant d’appliquer ma crème de nuit, j’avoue m’être rapidement écœuré de l’odeur. Elle a beau être à tomber, cette fragrance n’en ai pas moins entêtante. Finalement j’ai trouvé mon petit bonheur en mélangeant quatre goûtes de ce produit, à ma crème de nuit. Quatre goûtes ! Tu la vois la touche économique que je voulais mettre en avant dès le début de ce billet ?

Car si ce soin affiche un prix de 39 €, je sais d’ors et déjà qu’il va me faire un bon gros bout de temps.

Au petit matin, je note une vraie différence avec ma crème de nuit seule. Mon teint est plus agréable au toucher. Et devant la glace, j’ai le sentiment d’afficher un faciès un peu plus rayonnant. Certes, on est encore loin du joli minois d’Audrey Hepburn, mais c’est tout de même un peu mieux que la face de King Kong qui sort d’une gueule de bois.

Huile visage à la rose sauvage Korres – 39 € (30 ml)
Évidemment, à l’heure où je rédige ce billet elle est épuisée. #Malédiction

Alors, il te fait envie ce soin à la rose sauvage ?


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

4 Comments

  1. Salut mademoiselle !

    Une huile à la rose ? Miam, rien que le nom donne envie d’en manger non ?
    J’ai toujours adoré les soins ou gels douche aux odeurs fleuries alors je dis OUI ! CA donne effectivement envie au premier abord (quand on ne voit pas son prix ^^ »).

    Le prix est assez exorbitant tout de même pour un si petit flacon. Cela dit si tu n’en met que 4 gouttes dans ta crème il est rentable, pour sûr.

    J’ai acheté une huile d’avocat pour le contours des yeux de chez Melvita, j’avoue que je suis pas fana de la consistance très très très trèèèèèès huileuse sur la peau (et le système de déversement pourri…) du coup j’étais sceptique de ce que tu proposais.
    Par contre vraiment comme dans un autre commentaire, je ne sais pas si associer des produits est bon pour ce à quoi ils sont vendus, même si pour ta part ça à eu l’air d’embellir ta crème. Du coup, je ne vais pas l’acheter tout de suite, et peut être pas celle-ci, mais je vais peut être attendre de repartir sur une crème plus basique et juste hydratante de base pour l’associer.
    Parce que si en plus on peut sentir meilleur après, c’est que du bonus !

    Cependant ça reste une belle découverte et j’avoue que le contenant fiole avec pipette, j’ai toujours adoré ça alors ça donne envie *-*
    D’ailleurs, comme il est vendu comme tel, n’y avait’il pas précision quant à la dose à appliquer ou conseil d’utilisation. Car au vu du prix et de la forme je suppose que c’était pour que les gens ne se pose pas une quantité inconsidérée sur le visage.

    Merci pour tous tes retours de produits en tout cas, ça fait toujours plaisir de lire des avis objectif quant à ce que l’on a sur le marché et pas sur-vendu.

    • J’ai l’impression de voir de la rose de partout en ce moment, dans un max de produits de beauté. Ce qui n’est pas pour me déplaire, parce que j’aime beaucoup ça. Et, comme toi, j’aime beaucoup les odeurs fleuries. En vrai, je trouve ces fragrances irrésistiblement féminines. Comme je le disais, ce soin n’est vraiment pas donné, j’en conviens. Et même si je l’aime vraiment beaucoup, je ne suis pas convaincue de le racheter une fois vide. Et, peut-être qu’à ce moment je me tournerais vers une huile végétale pure, comme celle que tu utilises :).

      D’ailleurs, en parlant de Melvita, je suis en Ardèche en ce moment (à seulement quelques kilomètres du berceau de la marque), alors, voilà, je n’ai pas pu résister. Et je suis allée faire un petit tour en boutique il y a quelques jours ;)

  2. Hello, franchement, oui il fait envie ce soin ! Bien l’intention de me pencher dessus, je trouve que la marque Korres mérite d’être plus connue (gros coup de cœur pour le blush dans ma revue favoris du moment). Merci pour cette belle revue. Bonne journée !
  3. Coucou Charline,

    Je reviens, après une pause non volontaire sur les blogs… Concernant la senteur de la rose, personnellement j’aime l’odeur de la vrai rose. Par contre, l’eau de rose que j’ai testé c’était une horreur. A ce demander où est-ce qu’ils ont pris leur rose… Si j’ai l’occasion de la sentir je le ferai, histoire de voir s’il y a une différence d’odeur en fonction du prix…
    Pour ce qui est de l’huile en sérum, je fais de même mais avec celle de chez Fun’Ethic. Par contre, je préfère l’odeur de celle d’avoir 20 ans, à celle d’avoir 30 ans. Mais, comme sérum ce n’est pas mal du tout. Moi qui en plus me retrouve avec la peau légèrement plus sèche, en ce moment suite à un traitement à la bardane pour sortir l’acné printanier qui est revenu…
    Bref, tellement longtemps que je n’ai pas écris de commentaire, que je commence par un petit pavé ^^
    Suite au prochaine article ^^
    Lauriane

Laisser un commentaire