Les succès de mon année 2014

Succès_2014Ah et ba voilà on y arrive ! Mon moment le plus attendu des moments attendus !

Alors attention, là, je te préviens tout de suite ! Dès maintenant, tu oublies ma ligne éditoriale, Une cheap fille et tout c’qui va avec, parce que là c’est Charline qui te parles. Okay ?! Charline : la nana qui a payé un an d’hébergement et un nom de domaine bidon pour, en fait, avoir l’unique privilège de faire ce que je m’apprête à faire une fois dans l’année !

Pour débuter, il est important que tu saches que j’ai cette névrose de vouloir toujours tout classer. Alors à chaque fin d’année, début de la nouvelle, dans mon cerveau, c’est comme si des travailleurs de l’ombre s’activaient pour rassembler tous les trucs testés/vus/écoutés/vécus dans l’année afin d’établir l’Award des meilleurs de chaque catégorie.

En ce mois de janvier 2015, alors qu’il y a quelques jours nous étions encore en 2014, je comptes bien mettre à profit ma (toute) petite notoriété bloguesque pour te parler de tout ce qui a marqué mon année précédente.

Et comme il est bon de faire les choses dans l’ordre, on commence par toutes ces petites découvertes qui ont été un véritable succès (un « top », comme on dit à côté) de mon année 2014.

Succès_Beauté_2014Catégorie « dans ta salle de bain »

3 – Le fond de teint pure light d’Yves Rocher
Je ne crois pas avoir utiliser beaucoup de fond de teint avant celui-ci, mais je dois reconnaître, qu’incontestablement, l’avoir acheté est un succès. On lui reprochera certainement d’être trop peu couvrant et de laisser une « brillance » sur la peau, mais c’est exactement pour ces deux choses que je l’aime.
Tu peux lire ma revue complète à son sujet, c’est ici.

2 – Le shampoing Fleurescence au miel
Avant il y avait les shampoings « normaux » qui rendaient mes cheveux gras comme un gaufrier qu’on a oublié de nettoyer depuis 2011 ; et les shampoings bio qui transformaient mes pointes en laine de verre. Mais ça c’était avant.

1 – La palette Naked II d’Urban Decay
C’est typiquement le genre de produit dont je ne voulais absolument jamais te parler ici. Pourquoi ? Et bien dans un premier temps parce que je ne vois pas l’intérêt d’évoquer sur mon blog ce qui a déjà été évoqué des milliers d’autres fois sur des milliers d’autres blogs. La seconde c’est parce que cet objet là n’entre pas concrètement dans les critères des produits « cheap » dont je te parle ici (quoique c’est encore discutable compte tenu de la « durée de vie » de cette palette ; mais ça, c’est un autre sujet).
Toutefois, me voilà forcée d’admettre que la Naked II est parfaitement polyvalente et que ces fards sont d’une qualité exceptionnelle. Je m’arrête là, j’en ai déjà un trop parlé à mon goût.

Succès_Albums_2014

Catégorie « dans mes oreilles » les albums de 2014

3 – Vieux frères (Part 1) – Fauve
Je n’pensais pas classer Fauve dans mes succès de l’année. Mais c’était sans trop savoir pourquoi. Peut-être pour tenter d’échapper à l’univers aigri, jeune, « hipster » et un poil arrogant qui tournait autour. Mais je suis forcée d’admettre que ces jeunes et leur franc parlé ont quelque chose. Un truc qu’il est important de laisser s’échapper.

2- This is All years – Alt-J
C’est avec peu de surprise que ce deuxième et dernier Alt-J prend le podium des albums les plus oufs de 2014 (de mon point de vue). Sorti il y a deux ans, leur premier opus, « An Awesome Wave », s’était élevé au rang des meilleurs albums de 2012, alors même que l’on n’avait jamais entendu parler de ce groupe précédemment. J’attendais donc forcément beaucoup de leur retour et en plus de ne pas être déçue, me voilà une nouvelle fois convaincue par la précision de cet album doux et fort à la fois.

1- Little Armageddon – Skip the Use
Olalah quand je pense que j’ai saoulé mes amis avec le dernier Alt-J pendant plus de deux mois, ce n’est même pas lui qui arrive en tête de mon top 3 des meilleurs albums de 2014. C’est bon, je suis partie pour me faire lynchée à coup de cassette audio, c’est sûr.
Mais soit, j’assume !
Parce qu’il y une putain de patate qui émane de Matt Bastard (à l’évidence, ce n’est pas le nom que lui on confié ses parents) et que les sonorités sont aussi frappées que ce chanteur moulé dans son slim rouge.

Succès_Morceaux_2014

Catégorie « dans mes oreilles II » les morceaux de 2014

3- Take me to church – Hozier
Parce qu’à chaque fois que j’entends ce truc j’entrevois un beau mal métissé glissé dans une robe de gospel en train de chanter pour moi seule devant l’autel d’une église. Et moi, ça m’fait fantasmer.
Pas de jugement s’il te plais.

1- Envy – Breton
Certes, ce morceaux n’a rien de transcendant, mais cette fois, je n’y suis pour rien, c’est pas moi qui le dit, c’est mon compteur I-Tunes. « Envy » est le titre que j’ai le plus écouté en 2014. Non, et puis, en complet manque d’objectivité, je garde un excellent souvenir de leur concert cet été.

2- Infirmière – Fauve
« J’ai besoin de toi comme d’une infirmière, que tu répares ma tête et mes sentiments qui fonctionnent plus bien », et puis tout c’qui s’en suis. Parce qu’il n’y a rien de faux dans ce morceau, parce qu’il n’y a rien qui ne fonctionne pas bien.

Succès_Film_2014

Catégorie « dans mes yeux et tout ça » les films de 2014

3- Gone Girl – David Fincher
Okay, je suis pas objective : parce que « David Fincher ». J’veux dire, le type à l’origine d’au moins deux de mes films favoris, à savoir « Fight Club » et « Seven ». Alors comment ne pas retrouver « Gone Girl » dans mes succès de l’année ?

2- Mommy – Xavier Dolan
Bien sûr on peu être gêné pour le « format » du film. Un carré, comme une grossière serrure pour regarder dans l’intimité des gens, sur un imposant écran horizontal, ça déstabilise. Alors, après visionnage, j’ai encore du mal à être convaincue par ce procédé. Mais, au delà, l’histoire est touchante, les dialogues sont bruts et les touches musicales assez saisissantes. C’est le genre de film que j’aime pour les vies qu’il laisse entrevoir.

1- Interstellar – Christopher Nolan
Je n’avais encore jamais entendu parlé de Matthew Mcconaughey avant quelques mois. Et puis un jour on l’entraperçois dans « Le loup de Wall Street », le lendemain il me captive dans « True Detective » et le surlendemain, il fait figure dans « Interstellar ». « Interstellar » justement ! J’y suis allée à reculons, parce qu’il faut bien admettre que 2h49 dans une salle de ciné, ça s’annonçait périlleux pour mon pouvoir de concentration particulièrement réduit. Et puis j’me suis installée dans mon siège en mode « mission » : M&M’s en mains et pieds sur le siège de devant. Et j’me suis pris une claque. Littéralement !

Et toi ? Quels sont les succès de ton année ?

J’en profite pour te souhaiter une très très bonne année 2015
#Argent #Succès #Humour #Pâtesauthon

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

4 Comments

  1. Salut Charline :)

    Ton article est vachement chouette, tu m’as fait découvrir pas mal de trucs (comme toujours j’ai envie de dire) !
    Pour la Naked 2 nous sommes bien d’accord, c’est une palette de neutres polyvalente dont les fards sont exceptionnels !

    Tendresse et baisers sucrés

    • Coucou Bérengère et merci pour ton passage.
      Rhaaa oui, c’est Mélissa qui ma poussé à acheté ce petit bijou, presque le graal si j’en crois tout ce que je vois sur la blogosphère.
      A très bientôt ! Bisous
  2. Interstellar une tuerie ! Moi aussi je n’y croyais pas quand je me suis vautrée sur le siège de ciné avec mes M&M’s ! Autrement le reste je ne connais pas ou jamais testé en tout cas ! (qui ne connait pas la Naked II ?) ;) C’est toujours un super plaisir de te lire ! Bonne année 2015 ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.