La routine de la non-blogueuse

Des routines beauté de blogueuses, des « get ready with me » mis en avant par les youtubeuses, il est facile de tomber sur les petits gestes beautés quotidiens d’une personnalité qu’on aime suivre. Des gestes beautés certes, mais aussi des déballages de produits cosmétiques : sérum, contour des yeux, masques, peelling, etc. Mais franchement, est-ce qu’elles utilisent toutes ça ?

Okay, inutile de continuer à alimenter l’omerta, tout le monde est au courant que, dans la vraie vie, aucune de ces filles n’utilisent autant de produits pour se pomponner le matin. Leur routine, on ne va pas se mentir, est bien souvent un joli éventail des nouveautés sorties et des tendances du marché. Cette démonstration permet de mette en avant une gamme de soin complète et opulente pour te donner envie, te faire rêver ou, simplement, de permettre de découvrir. 

Car loin de moi l’idée de pointer ce phénomène du doigt. Aucune polémique ne naitra de ce constat là. D’ailleurs, à partir de cet instant, je ne vais définitivement plus parler que de ma propre expérience.

J’ai la chance de recevoir pas mal de cosmétiques qui viennent agrémenter ma routine quotidienne. J’en suis, au passage, absolument honorée. De la même façon que je demeure toujours ravie de découvrir des soins et des nouveautés vers lesquels je ne serais jamais allée de moi même.

Mais ma routine, je le conçois, n’est pas franchement celle « de la vraie vie ». Je veux dire, je suis convaincue qu’elle ne serait pas aussi complète et diversifiée si j’avais, moi même, mis la main au panier pour la composer.

C’est pour cela qu’il l y a quelques semaines je me suis posé la question : si je devais vraiment acheter mes produits de beauté, à quoi ressemblerait vraiment ma routine beauté ?

Et bien, la réponse à cette question, la voici aujourd’hui, dans ce billet. Je m’en vais  te dévoiler la routine telle que je la composerai si elle était dictée par mes vrais besoins autant que par mon porte-monnaie. Ces produits que j’utilise aujourd’hui et que je continuerai d’utiliser à l’avenir si je n’étais, finalement plus, la blogueuse que tu connais.

L’eau florale, la base de la base

L’eau florale, je t’en parle depuis un petit bout de temps déjà. J’avais d’ailleurs déjà rédigé un articles regroupant tout ce que l’on peut faire avec de l’eau florale. Ces eaux issues de la distillation des huiles essentielles ont un potentiel aromatique discret et sont très délicates pour la peau et les yeux. Aussi, je les utilise quotidiennement comme tonique pour réveiller et nettoyer mon visage en douceur. C’est un geste véritablement agréable et naturel qui est loin de coûter un rein comparé aux lotions pompeuses que l’on peut trouver sur le marché.

Je trouve mon bonheur chez Revelescence où elles sont de qualité et peu coûteuses. Je passe commande de temps en temps pour réapprovisionner le stock. Bref, je ne suis pas prête de m’en passer.

Une crème hydratante fonctionnelle pour le jour et la nuit

Peut-être que je me foire littéralement mais, d’après mes connaissances, utiliser une crème hydratante quotidiennement sur son visage, est un peu indispensable. A priori encore plus pour moi qui ai la peau sensible et sèche.

En ce moment, j’ai élue la crème hydratante à la rose Dr Hauschka comme représentante au poste. Une crème qui m’a été offerte. Mais si je devais passer moi même à la caisse, je jetterai à nouveau mon dévolu sur un soin que j’ai beaucoup apprécié par le passé. Il s’agit de la gamme de crèmes de jour proposée par Fun Ethic. Les produits sont bio, fabriqués en France, les conditionnements sont pratiques et, point non négligeable, les prix sont absolument accessibles. Compte une dizaine d’euros en supermarché pour ces petits tubes. Franchement, moi je trouve ça plutôt raisonnable.

Une crème « renfort » adaptée à la saison

Ai-je besoin de te dire qu’en hiver cette crème prendrait la forme d’un truc hyper généreux, bien gras et bien hydratant ? Non. Je pense que tu l’avais déjà saisi.

En revanche, pour l’été, j’ai définitivement adopté la crème « anti-rougeurs » de la marque Uriage. Même si de prime abord je n’avais pas été ultra convaincue par ce tube rose et blanc, au fil des utilisations, j’ai déchanté. C’est vrai que son filtre de protection solaire de 30 est plutôt bien adapté à l’exposition quotidienne. Et en l’appliquant tous les jours sur le visage et le coup, j’ai véritablement remarqué que, sur le long terme, ma peau sensible qui a tendance à rougir sévèrement, s’en portait vraiment mieux.

Bref, mon tube arrive en fin de course et je compte déjà le racheter pour terminer la saison.

Pot pourri de ces « trucs » que je garde ou que je remplace

Dans la liste des autres produits à l’usage quotidien que je garderai, reviendrai également une huile démaquillante. Si, à l’heure actuelle, j’ai la chance de pouvoir utiliser des cocktails d’huiles végétales (comme notamment celle de la marque Les Essentiels), je pense que sans ma condition de blogueuse j’opterai pour une huile disons « neutre ». Pourquoi pas de l’huile de coco, de l’huile de noyaux d’abricots, voire même, de l’huile d’olive. Après tout, elle est hyper cheap, carrément efficace et super bien supportée par ma peau. Car, oui, j’ai déjà testé.

En complément à mon démaquillage, je conserve bien évidemment mes savons saponifiés à froid. Comment ferais-je sans eux ? Avec, dans le viseur, ceux de la marque Ground Soap. Bien qu’un peu chers à l’achat, ils soient tout de même exceptionnellement bienfaisants.

Si je garderai de ma routine actuelle un petit gommage corporel de temps en temps, je remplacerai assurément mon pot du commerce par quelque chose de bien plus cheap. Je te le donne en mil : le marc de café ! Rien de plus efficace, de plus naturel et de plus « zéro déchet » que le marc de café.

Evidemment, sans s’éterniser pendant des lustres, je garde mon shampooing Bioderma que j’aime de tout mon crâne et qui me suis déjà depuis un bon paquet de temps. Voire même depuis plusieurs années.

Adieu aux autres !

En tête de file des trucs que j’utilise aujourd’hui, parce qu’on me les as offert, mais que je n’achèterai certainement jamais par moi même : les soins contours des yeux. Vois-tu, je suis la nana la moins convaincue par ces crèmes. Et, c’est peut-être un peu pour cette raison que je suis cruellement peu studieuse dans leur utilisation.

« Bon débarras » également à destination des masques hydratants, rajeunissants, lissants, liftants, dont j’ai, je l’avoue, souvent du mal à comprendre l’intérêt. Aussi, je ferais revenir en force mon fidèle compagnon de toujours : l’argile verte.

En soi, ma routine de non-blogueuse est une version bien plus cheap et bien plus minimale de ma routine actuelle. Faire avec peu de produits, mais avec les bons : qui qui pourrait être mon crédo pour optimiser ma mise en beauté et mes soins cutanés presque quotidiennement.

Et toi, a quoi ressemblerait ta routine de non-blogueuse ?
Evidemment, si tu n’es pas blogueuse aujourd’hui tu peux quand même me dire à quoi ressemble ta routine actuellement.

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

3 Comments

  1. Je suis la plus grosse flemmarde de la terre.
    Je me démaquille à l’eau et lavette microfibre + huile de coco si waterproof.
    Je me lave le visage au savon au chanvre de chez the BodyShop.
    Pour mes imperfections c’est de la Creme au soucis de chez Just.
    Et si vraiment il fait froid ou que j’ai des plaques, je mets une creme hydratante.
    De temps en temps, c’est plus par plaisir, je me gomme le corps au marc de café et huile de coco.
    Et le visage quand j’ai des trucs que j’ai envie de tester.
    En vrai, j’aime bien essayer plein de masques et gommage, mais pour le coté ludique, avec ma soeur ou mon coinjoint :)
  2. Ma routine ressemble fortement à la tienne : savon d’Alep pour nettoyer, lotion micellaire à l’aloe vera et/ou eau florale à la camomille ou lavande en fonction des besoins (j’ai la peau mixte, réactive et avec de l’acné, la perfection), crème hydratante jour et nuit (je prends la So Bio Etic à l’aloe vera, elle est parfaite) et un soin pour l’acné de chez Uriage en plus de l’huile essentielle d’arbre à thé. Quant à mon shampoing, je l’ai fabriqué moi-même : à base d’huile de coco et de poudre de shikakai. Mes cheveux n’ont jamais été en aussi bonne santé.

    Du coup je me pose une question concernant le contour des yeux : est-il vraiment utile quand, d’autant plus, on se démaquille à l’huile ? J’utilise de l’huile d’amande douce et je pense qu’en plus de démaquiller, ça fait le job en terme d’hydratation.

  3. Coucou !

    Ce que j’aime ces articles de la vraie vie ! Moi je chie bien dans la colle en terme de routine beauté. Je me démaquille/nettoie à l’huile de coco puis au savon pour bébé, eau thermale pour retirer les résidus de savon ou de calcaire, crème hydratante si j’en ai une sous la main et en avant Guingamp ! Et encore, ça c’est ma routine de peau crado, les 3/4 du temps je nettoie vite fait mon visage dans la douche et m’étale de la crème si ma peau a l’air vraiment trop sèche. :’)

    Honnêtement, je trouve que ma peau va bien mieux depuis que j’ai arrêté de la surcharger de produits. Manger sainement, bien s’hydrater, ça me semble être le plus important et ce qui a le plus d’impact.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.