J’ai testé, l’huile essentielle de palmarosa comme déodorant

L’un des articles les plus visualisés sur mon blog est celui simplement intitulé « j’ai testé, le bicarbonate de soude comme déodorant ». J’en conclu donc que le monde entier (au moins !) aime lorsque mes aisselles deviennent terrain d’expérimentation sudation. C’est pourquoi, aujourd’hui, je teste l’huile essentielle de palmarosa comme unique déodorant. T’es partante ?

Contrairement à ce que son nom suggère, le palmarosa n’est pas une plante en tout point similaire à la rose. Elle ressemble plutôt à une vulgaire touffe de verdure. Typiquement le genre de plante qu’on aurait tendance à traiter de mauvaises herbes.

Tu trouves que je ne suis pas très douée pour causer botanique ? Je suis d’accord ! C’est pour cela que je vais plutôt te parler de l’huile essentielle extraite du palmarosa.

On porte à l’huile de palmarosa des propriétés anti-bactériennes et anti-odeurs. C’est pour ces raisons qu’elle est LE déodorant de l’aromathérapie. En bonus, elle est peu coûteuse.

Par ailleurs, si l’on préconise généralement d’utiliser les huiles essentielles diluées dans une huile neutre, l’huile de palmarosa peut être utilisée seule, à même la peau. Exception faite, toutefois, pour les femmes enceintes et allaitantes chez qui l’utilisation des huiles essentielles est prohibée. C’est donc seule, directement sur mes aisselles que je l’ai utilisé, plusieurs jours durant pour tenter de vaincre la sudation de mes aisselles. Ou plutôt, à des fins de neutralisation des mauvaises odeurs.

D’ailleurs, en parlant d’odeur, il est je pense important que je te parle de celle de l’huile essentielle. Si, certes, elle n’est pas désagréable, elle en reste toutefois assez forte. Après en avoir appliqué une à deux gouttes sur tes aisselles nues, tu la sentiras. Et même après avoir passé un tee-shirt et un éventuel pull, tu la sentiras encore. Voire même que les autres détecteront cette odeur particulière proche de celle de la citronnelle. Tu me diras, son odeur est bien évidemment moins nauséabonde que l’odeur de transpiration de fin de journée. Mais c’est une odeur forte qui peut tout de même incommoder.

Evidemment, l’huile essentielle de palmarosa ne possède aucune propriété absorbante comme peut avoir le bicarbonate de soude, la fécule, la poudre de riz ou encore le talc. Sans ce genre de tour de passe passe, il est fort probable que tes aisselles soient rapidement associées au marais Poitevin en cours de journée. Et je reconnais que cela peut devenir gênant.

Mais alors, ça marche ?

Ca fonctionne ! Du moins cela dépanne… Je n’ai, à vrai dire, eu aucun souci à utiliser cette huile essentielle sous un tee-shirt ou un débardeur en coton les journées où j’ai finalement peu transpiré. Toutefois, je dois reconnaître que le port de matières synthétiques (le polyester en l’occurence), m’a laissé une bien moins bonne expérience que je ne retenterai pas. En plus d’une sensation inconfortable de moiteur et de chaleur au cœur de la zone de sudation, les odeurs étaient belles et bien au rendez-vous. Gare aux matières synthétiques donc ! Et soyons honnête, penser à contrôler les étiquettes de ses vêtements avant de choisir son déodorant est un peu nul.

A vrai dire, je me demande si je n’ai pas préféré utiliser ce déodorant naturel en été, lorsque mes aisselles, quasiment constamment à l’air libre avaient de quoi prendre le vent plutôt qu’en hiver, lorsque mes dessous de bras étaient emmitouflés sous plusieurs couches de vêtements. 

Et s’il me fallait conclure ?

Pour moi, c’est sans appel, l’huile essentielle de palmarosa seule ne se substitue pas à un déodorant naturel. Elle est loin d’être sans faille et son odeur, trop présente, rend son utilisation désagréable. Mieux vaut garder cette alternative en « dépannage », mais sois sûr qu’il vaut mieux l’écarter pour les jours où tu sens que tu vas sacrément transpirer !

Et toi, as-tu déjà testé l’huile essentielle de palmarosa comme déodorant ?


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

12 Comments

  1. Hahaha sujet hautement passionnant s’il en est ! Et oui, j’ai testé. Malgré la très forte odeur de l’HE, j’ai passé les 2 premiers jours folle de joie pensant avoir trouvé THE solution. Sauf qu’en fait, au bout de quelques jours, j’avais carrement la nausée. Donc ça dépanne, clairement, mais pure l’odeur est bien trop entêtante je trouve. Le chemin vers l’aisselle épanouie est encore long… Bref, tu as trouvé le deo ultime ou pas encore ? Bises
    • Je crois que moi aussi c’est l’odeur qui m’incommodait fortement. Hé puis j’ai eu quelques remarques, pas méchantes du tout, mais qui laissait à penser que je laissais « une sacrée odeur » sous mon passage. En ce moment j’utilise le déodorant baume de la Savonnerie les Essentielles, j’en avais d’ailleurs parlé dans un précédent article. Il est sans huile essentielles et donc, pour le coup, vraiment sans odeur. Je l’aime beaucoup parce qu’il est très « sec » et ne laisse donc pas du tout de sensation sous les aisselles. Il est franchement super efficace et même mon mec l’a validé. Donc… ;)
      Merci de ton passage et à bientôt !
  2. Mdr Melissa. On avait fait ça avec un copine aussi mais surtout sur les pieds : qu’est ce qu’on avait rigolé. Je confirme pour l’odeur très présente d’ailleurs je te l’ai fait remarquer plein de fois cet été :P sauf que moi je suis addict à l’odeur <3 après effectivement à porter au quotidien peut être que je m'en lasserai. En tout cas j'en ai à la maison et à l'occasion cet été es aisselles libres je testerai ! Bisous ^_^
  3. Attention pas d’HE tous les jours, faut pas oublier la fenêtre therapeutique donc prévoir un autre deo sans HE du coup. Sinon cette huile j’ai déjà testé dans un deo home made avec huile de coco et bicarbonate l’odeur était moins présente du coup sinon en effet elle est un peu forte mais pas désagréable.
  4. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. blog très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon univers. Au plaisir
  5. Coucou Charline !!!
    Il était rigolo ton article ;) Alors perso je suis hyper fan de cette huile essentielle. Je l’utilise avec ma pierre d’alun (je ne suis pas anti sels d’aluminium, surtout sous leurs formes naturelles): je passe la pierre sous l’eau, une goutte de palmarosa sur la pierre, je tartine une aisselle, de nouveau sous l’eau rapidement et opération 2ème aisselle !! Et bien, je suis hyper convaincue depuis des années. Ça sent moins fort que pure, j’en utilise peu et du coup, ça a une durée de vie très longue sans être cher. Après, je ne porte quasiment que du coton, ça doit aider ;)
    Passe une belle journée
  6. Salut. Ma copine m’avait parlé de l’huile essentielle de palmarosa. Elle l’avait utilisée pour la soulager de son eczéma et ça a fonctionné. Elle m’avait dit que ce produit atténue aussi la transpiration.
  7. Hello ! C’est vrai qu’à long terme ce n’est pas l’idéal mais je me fais souvent des « cures » d’HE de Palmarosa sous les aisselles (au moins 2 semaines) et je trouve ensuite que mes aisselles sont super douces comme si elles étaient plus propres.
    Sinon je nhzai pas encore trouvé le déodorant idéal mais je cherche et je vais peut être essayer celui dont tu parlais plus haut le baume de la Savonnerie des essentielles.
    Merci pour ce blog il est très sympa.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.