J’ai testé, le bicarbonate de soude comme déodorant

Bicarbonate2

Le bicarbonate de soude je connaissais pour nettoyer ma salle-de-bain, faire un pain d’épices, éventuellement pour blanchir les dents aussi… Mais il y a quelques semaines, une copine me parle du bicarbonate de soude en remplacement de son cher déodorant. “Ca a changé ma vie” me dit-elle discrètement. Le procédé est a priori simple, naturel (donc bien meilleur pour la santé que tous ces alcools et autres sels d’aluminium) et peu coûteux.
Bingo ! Voilà une mission pour Une cheap fille !
Ni une ni deux, je file dans mon supermarché favori dégoter l’objet du désir pour un test qui me laisse franchement perplexe mais dont j’ai tout de même farouchement envie. Résultat des courses : pour environ 2,50 € les 500 gr (je te fais pas le calcul du prix au kilo) je suis prête à délaisser mon cher déodorant Dove pour passer 24h mes aisselles à la merci du bicarbonate de soude.

Samedi, jour de test

Bicarbonate1

Je te quitte Dove !

11h
Je sors de la douche (on est samedi !). Premier contact avec ce qui s’apprête à être mon nouveau déo. Le bicarbonate de soude (ou bicarbonate de sodium, c’est a priori pareil, selon Wikipedia) ça se présente sous forme de poudre, genre sel très très fin.
Une petite pincée dans la main et je m’en tartine les aisselles façon “je farine le plan de travail avant d’étirer la pâte à pain”. Sur conseil de ma chère copine, je frotte bien pour que la poudre fasse corps avec moi. J’ai l’impression que ça va piquer parce que ça ressemble à du sel, mais non, rien.
Bien sûr, le phénomène poudre libre sur aisselles à la vertical c’est pas le top du top de l’application pratique. Et pendant que je tente de mettre en contact un max de bicarbonate avec mes d’sous d’bras, un paquet d’excédent s’est envolé dans ma salle-de-bain (#Salledebaindecammée).
Verdict sur le côté pratique de l’application (par rapport à un déo classique) : Zéro !

11h30
Mon déo Dove me fait de l’œil dans ma salle-de-bain mais je dois me faire une raison : “eh toi là, aujourd’hui, je ne t’utilise pas !”

Midi
Je m’apprête à affronter une belle journée du mois d’avril, le thermomètre affiche 21°C et je découvre une imprévue couillasse sur ma bagnole. Une vitre brisée sur le parking, je te jure que ça met en rogne et qu’avec l’angoisse d’un éventuel vol, je me retrouve en moment de stress et de transpiration dont je me serai bien passé même pour cette journée de test.

12h20
Prise des choses en main sur le plan logistique et administratif (j’ai un rendez-vous avec Carglass). Je découvre alors que le bicarbonate n’empêche pas la transpiration. Il est juste bon pour ne pas sentir mauvais. Et c’est radicalement différent de mes petites habitudes quotidiennes avec l’anti-transpirant. J’ai chaud !

Bicarbonate3

Une petite pincée suffit pour tenir toute la journée. Mais la première fois on a forcément la main lourde.

15h
L’après-midi est belle et au soleil, entres amis, il fait 25°C. On est vachement bien mais je me sens moite. Je checke alors toutes les cinq secondes mes aisselles (de ce geste très classe et subtil qu’on connaît bien). Il en résulte une petite odeur de surface, rien de bien méchant mais pourtant… Confiance en soit à ce moment : Zéro !

18h
Guitar Hero endiablé (oui j’ai décidé de remettre cette expression au goût du jour et, oui, il y a toujours des gens qui jouent à Guitar Hero !). Je me dis que j’ai bien choisi ma journée de test.

20h30
Ce samedi bat son plein. On attaque une belle boustifaille entre vieux potos et j’ai complètement oublié que je ne portais pas de déodorant. Ce qui est plutôt une bonne chose. Après quasi 10h avec le bicarbonate, je m’acclimate enfin. Victoire ?

2h
Je suis de retour chez moi, prête à me mettre au lit. Cette journée de test était mouvementée, j’ai presque envie de dire : “parfait !”. J’ai bien transpirée, parfait aussi. Et finalement, le résultat à 2h du mat’ est plus concluant qu’à 11h. Mes aisselles sont plutôt sèches et aucune odeur terriblement désagréable n’a été mise en évidence. Il lui faut un peu de temps pour se laisser oublier mais c’est vrai que je partais avec pas mal d’a priori et surtout une mauvaise expérience du dernier buzz déodorant naturel, à savoir la pierre d’alun.

Bicarbonate4

J’ai oublié de mentionner que c’était quand même plus écolo qu’une vieille bombe aérosol de Ushuaïa nature.

Et les jours suivant ?
Je reconnais qu’avec cette application pas hyper pratique, même si il suffit de “choper le truc”
(: humidifier un peu ses aisselles, se pencher sur son lavabo, et laisser tomber l’excèdent uniquement dans l’évier) j’ai pas été très bon élève les jours suivants. M’enfin j’ai quand même re-tenté, plusieurs jours de suite, et l’expérience est franchement concluante surtout les jours où il ne fait pas super beau et que l’on va passer 8h assise dans son bureau. C’est vrai que ces jours là, on a pas tellement besoin d’un anti-transpirant puissant, et pas top pour notre corps.
A l’inverse, je suis pas sûre de tenir le même discours en plein mois d’août, alors que la température ambiante frôle les 30°C, que tout le monde transpire à grosses goutes et que tout ce dont j’ai envie c’est d’un mojiro bien frais.

Et toi alors, tentée ?


A LIRE AUSSI : J’AI FABRIQUÉ MON DÉODORANT MAISON


 

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

29 Comments

    • Je pourrai aussi testé pour les dents c’est pas une mauvaise idée, ça serai pas incompatible avec ma mauvaise habitude de boire trop de café.
      En tout cas en tant que déo, je suis de plus en plus conquise, me reste à améliorer la méthode d’application mais au delà, le procédé fonctionne très bien.
      • J’ai commencé à l’utiliser comme deo depuis deux semaines et c’est magique. Tellement plus efficace pour moi que la pierre d’alun et tout autre deo traditionnel que j’ai pu essayer. Je prends un peu de poudre au bout de mes doigts et je met une goutte d’eau dessus avant de frotter le tout sur mes aisselles. Comme ca je n’ai jamais eu de problème à l’appliquer. Pas de poudre qui tombe partout dans la salle de bain !
        • Désormais, je l’applique aussi sur aisselles humides (après la douche par exemple), pour que la poudre adhère bien. je suis contente de voir que cette méthode est de plus en plus utilisée, et pas considérée comme archaïque. Très bonne journée Valérie.
  1. Coucou! Je découvre aujourd’hui ton blog et comment dire … J’Adore!!!!!
    Pour le bicarbonate de soude je l’utilise depuis 1 ou 2 mois maintenant et c’est claire je suis conquise! Moi en revanche j’utilise en premier lieu la pierre d’alun et ensuite je met du bicarbonate! Je transpire moins sans pour autant que cela bloque la transpiration et je ne sens absolument rien même après mes 2 heures de sport intensif (cardio, zumba et kimax) hebdomadaire! ;-) Je pensais faire bientôt un article sur mon blog tout bébé (encore plus que le tien) ;-) Si cela t’intéresse je t’ai mis le lien dans mes coordonnées mais pour le moment je n’ai pas mis d’article (le 1er est en préparation) ;-) Bonne soirée à toi et surtout continu comme ca c’est très frais et très agréable de te lire!
    • Hey bonsoir !
      Merci pour ces tous mignons compliments, ça donne forcément le sourire !
      En farfouillant un peu l’internet je me suis rendu vite compte qu’on peut faire plein de trucs avec le bicarbonate. Je l’utilise maintenant quasi quotidiennement comme déo pour aller au boulot (j’ose pas trop encore les jours où je sais que je vais beaucoup transpirer) et depuis peu, j’ai eu envie de le tester pour améliorer la blancheur de mes dents. J’ai en effet cette fâcheuse tendance à ponctuer ma journée de cafés, ce qui n’est pas terrible terrible si on veux garder les dents impeccables.
      Je passerai faire un tour sur ton blog dès qu’il sera officiellement lancé. En attendant, bonne chance et à très vite !
  2. Assez tentée, même si l’application me fait assez peur. Pour tout te dire, je ne transpire pas beaucoup. Du coup, j’ai un déo bille à la pierre d’Alun, parce que la pierre elle même ne m’a absolument pas convaincu, mais je ne pense pas à le mettre tous les jours déjà, parce que j’ai la flemme de le chercher dans mon tiroir… Pour te dire. Je pense donc que se serait un frein pour moi cette application assez fastidieuse…

    Cependant j’essais toujours de faire un plus naturel possible donc, il faudra que j’essais.

  3. Lol ! Je compte bien tenter, j’ai déjà vidé un pot de Soap&Walla, et là j’en ai acheté un autre toujours sur Bazar Bio. Bien moins pratique, mais toujours aussi furieusement efficace !
    Cependant après ça je tenterai la recette de Coline : de l’huile de coco, le fameux bicarbonate, et de l’huile essentielle de palmarosa. Ca m’a l’air sympa et bien plus simple à appliquer que la poudre brute ! =)
    Bises !
  4. Génial le bicarbonate de soude en déo je commence juste, je mélange gel d’aloé véra bio avec bicarbonate de soude alimentaire, et aucune sensation d’humidité ou désagréable, moi qui suis habituée depuis 15 ans à des anti transpirants hypers puissants et hyper nocifs je pense aussi…je vais à mon cours de moto rien de tel pour transpirer on verra ce que ça donne après….!
  5. J’avais entendu parlé du bicarbonate par la mère de ma copine (>.<), oui j'ai une transpiration très acide, et j'en suis tombé amoureux.
    Je suis tombé sur ce blog en cherchant des manière d'application. Je fait comme Valerie plus ou moins: j'humidifie un mouchoir et je saupoudre la poudre dessus que j'utilise comme une éponge ensuite.
    Mais je suis pas tellement satisfait, j'aime beaucoup l'idée du gel donc je vais tenter de faire une mixture avec de la crème hydratante, En espérant que ça n'atténue pas les effet du bica ;)
    Merci pour ton blog!
  6. Perso,j’ai été totalement conquise dès les premier jour d’essai. J’ai suivi des conseils trouvés sur la toile et je l’ai pris en magasin bio. La poudre est plus fine !
  7. Moi je suis passée au bicarbonate comme déodorant depuis plus d’une semaine : conquise ! Je n’ai plus jamais senti cette odeur désagréable que nous connaissons tous ! Même quand je remonte de la ville à vélo !

    Mais côté application, j’ai une autre technique : avec un gros pinceau type pour mettre de la poudre : c’est tout doux et ça étale très bien. Evidemment si le pinceau est très chargé il en tombe un peu, mais je fais ça à sec en me penchant au-dessus du lavabo, et la perte est minime : en tout cas il n’y en a pas partout dans la salle de bains !

    Après, je pense qu’une fois habituée on peu réduire la dose sur le pinceau : au début on a peur de sentir quand même et on met le paquet, mais maintenant je vais essayer d’en mettre moins !

    Est-ce-que quelqu’un a entendu parler d’effets secondaires ?

  8. Bonjour j’achète mon bicarbonate de soude en magasin bio au rayon des produits ménagers, ils appellent ça bicarbonate « technique » . Il est aussi fin que du talc et je l’applique sur mes aisselles bien sèches que je rase environ une fois par semaine. La transpiration n’est pas bloquée mais c’est de l’eau . J’en mets également dans mes chaussures et celles de mon compagnon .
    Ça fait plusieurs années qu’il n’y a plus de déodorant dans ma salle de bain .
    Ah oui et je me lave au savon d’Alep .
    • Bonjour Caroline.
      En effet, le bicarbonate de soude seul est déjà un très bon déodorant naturel. J’ai d’ailleurs déjà testé et rédigé un article à ce sujet :). Ce que tu m’apprends en revanche, c’est qu’on trouve du bicarbonate de soude de très bonne qualité en magasin bio. Je vais donc essayé de m’en procurer.
      Quant au savon d’Alep, il va falloir que je teste. Genre que je teste vraiment et très rapidement :)
      A bientôt j’espère !
  9. Perso pour l’application j’ai trouvé une solution mouillée: dans un flacon roll on d’un déo (en verre avec bouchon boule en plastique, ceux là on peut les ouvrir) je sature de la flotte au bicarbonate (je mets mi hauteur de bicar et je rempli d’eau quoi!) Il reste des grains au fond et on peut recharger moulte fois….j’applique la solution et laisse sécher 30 sec avant de m’habiller….voilà voilà, plus cheap tu meurs! N’empêche que ma peau de rouquine apprecie la simplicité et c’est rudement efficace (ma théorie c’est que les bactéries qui font puer ne doivent pas aimer ce pH)
  10. Coucou!
    Est-ce que le déo maison dure longtemps? Je me pose cette question, car dans la recette, il n’y a aucun agent de conservation.
  11. Bonjour, j’ai essayé cette recette qui fonctionne vraiment bien, même durant une journée assez chaude. Il n’y a pas d’odeur de mes aisselles. La voici : 3 cu. à table d’huile d’olive, 2 cu. à table de fécule d’arrow-root (OU de fécule de maïs si cela ne vous irrite pas les aisselles) et 3 cu. à table de bicarbonate de soude. Mélanger le tout dans un bol (pas besoin de faire fondre l’huile) et puis mettre dans un petit contenant quelconque. Attention, s’il fait chaud, l’huile se liquéfie alors assurez-vous d’avoir un contenant qui ferme bien si vous voyagez avec ou si vous couchez le pot. :) Voilà! C’est vraiment un excellent déodorant. Je n’ai pas mis d’huile essentielle pour le parfumer car j’aime bien l’odeur de l’huile de noix de coco. J’ai pris la recette de ce site youtube : https://www.youtube.com/watch?v=A_Q9b7ohNzg&t=89s
  12. Bonjour Cheap Fille, pour mettre le bicarbonate en déo, il suffit d’une bonne pincée main droite, main gauche passée sous un petit filet d’eau, tu frottes les 2 puis tu passes sous chaque aisselles. Ça gratte un peu mais ça disparaît très vite. Effet redoutable contre les mauvaises odeurs! Seb

Laisser un commentaire