J’ai testé la coloration végétale pour camoufler mes cheveux blancs

Mon mec trouve que j’exagère, ma mère me demande où ils se trouvent et moi, je les vois quasiment tous les matins dans le reflet du miroir ! Je parle bien sûr de mes cheveux blancs. Erigés en une poignée de vilains perturbateurs sur le haut de mon crâne. Des cheveux fourbes que je vois régulièrement « remonter en surface » pour saluer tous les potes qui sont plus grands que moi. Mais bref, j’ai sauté le pas de la coloration végétale dans l’espoir de camoufler mes cheveux blancs, naturellement.

Round 2 de cette petite mission que j’ai entrepris il y a plusieurs mois : camoufler naturellement mes cheveux blancs. Dans le premier round, j’avais tout misé sur le henné. Après deux heures de pause, une application pas facile, une répulsive odeur dans les narines et la salle de bain maculée comme après le nettoyage d’un pick-up, l’échec était cuisant. Mes cheveux blancs étaient à peine devenus « jaunes-pissou » et forcément toujours visibles dans ma crinière châtain foncée de nana carrément trop canon.

Me restait alors deux solutions : assumer ce signe de vieillissement et le voir comme l’héritage familial de mes aïeux, ou trouver une nouvelle alternative de camouflage naturel.

J’ai opté pour la seconde solution il y a deux semaines. Le prend pas mal mamie.

Pour se faire, direction le salon En Couleurs, près de gare de Lyon à Paris. Car oui, je suis désormais Parisienne depuis le 1er octobre. En Couleurs est un salon de coiffure indépendant, spécialisé dans la coloration végétale. C’est à dire que les pigments utilisés proviennent à 100% de plantes et fleurs issues de l’agriculture biologique. Par ailleurs, contrairement aux produits habituellement utilisés en salon, les colorations ne comportent pas d’ammoniaque, pas d’eau oxygénée, et elles sont sans conservateur. Bingo.

Ces explications, je les dois de Corinne, patronne des lieux et amoureuse de la coloration végétale.


En contre partie, la coloration végétale présente les limites suivantes : impossible d’éclaircir les cheveux et pas moyen non plus d’obtenir toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Adieu le bleu, le rose pastel ou le noir corbeau.

Cela tombe bien, parce que si je hais ces quelques petits cheveux de la même couleur que le cheval blanc d’Henri IV, j’aime beaucoup mon châtain naturel. Mission alors : camoufler sans changer radicalement la teinte de ma tignasse.

Corinne me l’assure, on ne change pas ma couleur. On va juste lui apporter des reflets. Elle sera alors plus lumineuse, un peu plus chocolatée et donc plus chaude également. Banco.


Après un, rapide mais ô combien agréable, massage de crâne aux huiles végétales, on m’applique la coloration des racines aux pointes. Clairement, ne nous mentons pas, la coloration végétale s’apparente à de la bouse de vache. L’odeur en moins (ouf !). Voilà, la comparaison n’est pas élogieuse, je sais, ne me remercie pas. Mais au moins, désormais tout le monde s’imagine très bien à quoi cela ressemble.

Trente minutes plus tard, on me « shampooine », je me laisse bichonner entre les mains de la coiffeuse, me délecte d’un soin apaisant avant que vienne le moment tant attendu. Celui où il est temps d’observer la magie qui vient d’opérer. 

En quelques minutes de « chouchoutage », de châtain foncé, je suis passée à une couleur caramel-chocolat chaude, hyper lumineuse. Tellement lumineuse que j’ai l’impression que mes cheveux sont désormais plus clairs. Ce que j’observe en second lieu, c’est que mon volume capillaire s’est largement amplifié. Et cela s’explique facilement puisque la coloration végétale enrobe et gaine le cheveux. Contrairement à sa cousine chimique qui s’infiltre sous les écailles du cheveux pour se subtiliser à la couleur naturelle.

A mon sourire dans le miroir, Corinne comprend que je suis ravie. Elle ne se trompe pas du tout. D’ailleurs, elle en profite pour me confier que ma couleur va encore évoluer au fil des prochaines 48h. Parce que la coloration végétale c’est comme ça, vivant, évolutif. Et sans trop savoir pourquoi, j’apprécie. 

Mate un peu la comparaison avant/après

Mais mes cheveux blancs alors ? Si ces deniers n’ont pas retrouvés le châtain de leur jeunesse, ils s’en sortent avec une couleur dorée qui les dissimule un peu mieux au milieu de leurs confrères marrons. Toutefois… après deux trois lavages, je les remarque à nouveau. Loin de moi l’idée de me mettre à complexer pour autant. Après tout, j’ai gagné un volume carrément appréciable et une couleur fascinante qui se marie à merveille avec mes rouges à lèvres automnales.

Si, toutefois, tu fais le choix de la colo naturelle pour dissimuler tes cheveux blancs, évoque le clairement auprès de ta coiffeuse. Ensemble pour choisirez une prestation adaptée ainsi qu’une couleur qui les couvre idéalement selon tes envies. 

1 point pour la coloration végétale : 0 pour le henné (bouuuuuuuuh…) !

Plus d’infos :
Salon de coiffure En Couleurs – 15 rue Parrot – Paris
Ma prestation : coloration végétale + shampooing + brushing (71 €)
Site internet

Et toi, as tu déjà testé la coloration végétale ? Et donc ? Satisfaite ? 


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

7 Comments

  1. J’adore ! Très jolie ta couleur !
    Et oui je suis une adepte de la colo végétal depuis bientôt trois ans, j’ai découvert ça grâce à ta copine Mélissa, étant bien rousse aussi à l’époque de mes premières colo vege. Des couleurs toujours plus belle et plus longtemps, pleine de reflets et bcp plus naturelles ! Mes cheveux frisent beaucoup mieux, moins abîmés et moins gras, bref que du bonheur ! Et niveau prix c’est la même chose, et un salon à 15 min de chez moi
    Le seul point négatif c’est que l’hiver arrivant j’aime toujours foncé mes cheveux donc je passe à un rouge qui reste naturel, et en avril pour passer au roux plus clair c’est tjs difficile.
    • Coucou Mélanie et merci pour ton petit commentaire.
      Je ne doutais pas, en effet, de la beauté des colorations végétales. Surtout depuis que j’ai vu les cheveux de Melissa se transformer, comme tu dis. J’imagine que pour toi, tu ne te poses même plus la question en fait. Avec tous ces avantages, plus aucune raisons de passer au chimique :)
  2. Coucou charline. Et oui la coloration végétale gaine le cheveu et pour ce qui est du henné même avis que toi car même expérience. Cependant je peine à trouver le bon combo pour ma tignasse. Je suis brune avec un peu (pas mal) de cheveux blancs . Je ne traite que les racines à chaque fois mais c’est une galère sans nom car avec les repousses c’est colo tous les 15 jours 3 semaines.
    J’ai beaucoup aimé ton article et quand au rapport qualité /prix de cette prestation c’est très correct
    • Coucou Sabrina, :)
      Je vois que je ne suis pas la seule brune embarrassée par mes cheveux blancs. J’avoue que la repousse doit être complexe à gérer. Mais j’imagine aussi que c’est malheureusement le cas pour tout le monde. A moins de se teindre en gris évidemment ^^
      A potasser ;)
  3. Bonjour la nouvelle Parisienne,

    Bienvenue au club. J’ai longtemps été adepte de la coloration chimique à la maison avant de découvrir les soins naturels. Je suis donc passée à la coloration végétale toujours faite maison, mais vu la longueur le résultat n’était pas toujours probant surtout le jour où une amie m’a fait remarquer que j’avais au moins 3 sortes de couleurs sur la tête et u :-(

    Du coup je me suis mise en quête d’un coiffeur végétal dans ma ville et au bonheur j’ai trouvé le salon idéal : couleur végétale , ambiance zen ; un p’tit thé et des fauteuils massants.

    Moi qui n’était pas fidèle à mes coiffeurs, maintenant je prends rendez vous d’un mois sur l’autre.

    Quand à mes cheveux (courts maintenant) ils ont retrouvé la santé. Et c’est vrai qu’ils sont plus gainés, qu’ils brillent et qu’ils sont plus forts et beaucoup moins gras !!!

    Et pour finir je te trouve très jolie avec cette couleur et cette coupe !!

    • Hihi, je trouve ça rigolo quand on m’appelle « Parisienne » alors que je pense que je ne le serais jamais dans mon cœur (Savoie RPZ ^^).
      Comment vas tu Natchoucke ?

      J’aime beaucoup ton commentaire, il résume parfaitement l’ambiance que j’ai ressenti lors de ce rendez-vous chez En Couleurs. C’était un moment calme, complètement agréable et avec des sièges massant également ;)
      C’est vraiment un bonheur lorsqu’on trouve un salon dans lequel on n’a pas l’impression d’être shampooinée, coiffée, questionnée et expédiée. Je comprends tout à fait ton appréciation. :)

      A très bientôt et merci pour ton petit commentaire.
      Bisous

  4. Coucou Charline,
    Haaaa, mais si c’est à côté de gare de lyon, je pourrais peut être y aller la prochaine fois que je monte! J’adore làcoloration végétale, mais le salon à côté de chez moi m’a fait pas mal de misères. La dernière en date étant de me retrouver avec des cheveux roses (heureusement pas l’ensemble des cheveux). Et bien sûre, ils n’ont rien dit ni proposer d’essayer de ratraper le truc. La, ça a été la goutte de trop. J’aintoujours des reflets roses dans les cheveux, trois mois après, même si c’est beaucoup moins visible. Donc, je cherche une alternative ^^ et devant parfois aller sur Paris, je pourrais réussir à caser un rendez-vous, surtout si c’est proche de la gare.
    Jolie ta nouvelle couleur, jàime beaucoup.
    Bon week-end
    Lauriane

Laisser un commentaire