Et même que parfois, moi, je suis un homme !

oups2

A priori, et au vu de ce qu’il y a d’indiqué sur ma carte d’identité, depuis 23 ans, la situation n’a pas franchement évoluée, je suis belle et bien une fille. Une vraie : une qui porte des talons et se plains d’avoir trop mal aux pieds une heure après, une qui a beaucoup trop de vernis à ongles, une qui ne sait jamais quoi mettre, une qui n’aime pas le foot, une qui trouve les chatons trooooop mignons, etc.

Seulement voilà, dans mon quotidien, il m’arrive parfois de ressentir cette drôle de sensation : un sentiment de totale “déféminisation” lorsque mon comportement et mes actions me font ressembler à un garçon.

Mise en garde : L’article qui va suivre s’appuie sur de puissants stéréotypes et clichés tous au moins aussi vieux que la voiture de Louis La Brocante. Par conséquent si tu es moitié Femen moitié Chienne de garde et que tu offres des Barbies à ton fils et un camion de pompiers à ta nièce, tu risques de ne pas aimé ce qui suit.

Voici donc une liste non exhaustive des moments
où j’ai fortement l’impression d’être un homme :

• Quand on me dit que je roule trop vite (même si c’est pas vrai)
• Quand un pote viril à la même bière préférée que moi
• … Et que je l’ai prise en pinte !
• Quand je me renseigne sur les différentes tailles de pneus pour les enjoliveurs de la voiture d’un copain (c’était des 16 pouces)

quand 1• A chaque fois que je suis incapable de faire deux choses à la fois
• Quand je sais qui sont Margaux Lafite, Brandao, Robert Pirès et Willong
• Lorsqu’à choisir, je préfère allé au Hellfest plutôt qu’à un concert de Grégoire
• Lorsqu’on me complimente sur le vin (rouge) que j’ai rapporté
• … Et que j’ajoute que le “rouge” est mon préféré
• Lorsque j’achète GQ
• … et que “j’aime” leur page Facebook
• … et que je suis abonnée à la Newsletter

quand 2

• A chaque fois que je réussis un créneau du premier coup
• Lorsque mon regard s’accroche a une jolie fille qui passe dans la rue (avec tout de même une pointe de jalousie)
• Lorsque mon dernier passage chez l’esthéticienne remonte à plus d’un mois
• Quand je plie mon linge et que je constate que je ne sais absolument pas faire des piles droites

quand 3

• Quand un ami a une phrase douteuse que je m’empresse de ponctuer d’un très classe “un peu comme ma b***” (exemple : “mais elle est interminable cette fille d’attente”)
• …Et quand ça fait rire tous mes amis (masculins)
• “Avec le canon d’un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles”. Quand je sais très bien d’où est tiré cette réplique puisque c’est mon film favori
• A chaque fois que mon coude entre en contact avec un comptoir de bar
• Quand j’accuse mon (ex) copain d’avoir un comportement de gonzesse

Et toi, rassure-moi, tu as parfois l’impression d’être un vrai mec pas vrai ?

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

20 Comments

  1. Ben moi en tant qu’homme, quand je passe 1h30 à la salle de bains à me regarder et à prendre mon temps, quand je fais les soldes et que je complète encore ma garde robe qui est déjà très très pleine ou que je m’achète encore des chaussures alors que j’en ai trop, que je parle avec des filles d’épilation de règles et d’autres trucs de gonzesses…. ah ah ah
  2. Merci de m’avoir fais découvrir ton blog via ton commentaire laissé sur un de mes articles ! (d’ailleurs j’y ai répondu par un gros pavé tu verra :p) J’adore ton style d’écriture et cet article c’est juste du pur génie (et pourtant j’ai un petit côté mi femen mi chienne de garde en moi ;) J’ai beaucoup rit en voyant que je n’étais pas la seule à faire des vannes douteuses avec des  » comme ma b***  » ;)
    Bisous d’une fille, une vrai ;) (humour je tiens à préciser)
    • Aha, voilà le commentaire qui me met la banane ! Merci pour tous tes compliments et je suis aussi super contente de trouver une autre fille aux vannes bien grasses et douteuse ^^. Preuve qu’on peut être féminine même dans les moments les moins adéquats.
      A très bientôt ! (et bien sûr que j’ai compris que c’était de l’humour, attends, c’est pas comme si j’étais une fille sérieuse.)
  3. Je viens de découvrir ton blog par celui de Mélissa et wouahouh ! Découvrir un article comme celui là c’est juste un pur délice, plus je te lis plus j’ai l’impression de me reconnaître ! J’adore vraiment ce que tu fais autant le design de ton blog que ta façon d’écrire et ce que tu dis, j’espère découvrir pleins de nouveaux articles parce que c’est un plaisir de les lire. Ton blog c’est vraiment un concentré de ce que je pense : une fille ça peut être féminin mais naturel (genre blagues lourdes) on peut vouloir se maquiller et s’intéresser au make-up sans forcement vider son porte monnaie chaque mois, parce que tout le monde ne roule pas sur l’or, et tout pleins d’autres choses… (ha oui et moi aussi je fais des fautes d’orthographes, donc soit indulgente). Soit sûre que ton blog est déjà dans mes favoris et que ma première visite dessus ce soir ne sera pas la dernière. Bonne continuation. :)
    • Wahou, quel commentaire ! Tu ne sais pas à quel point ces quelques lignes m’ont mis du baume au cœur ! je suis contente de voir que quelqu’un est d’accord pour dire qu’une fille, une vraie, a le droit d’être un mec un peu parfois :-)
      Je sens qu’on va avoir plein de trucs à se raconter prochainement. A très bientôt ! Et milles mercis !
  4. Je vais faire un copié coller du commentaire précédent puisque j’ai aussi découvert ton blog grâce à celui de Melissa (que je connais via Sandrea.. bref on peut aller loin comme ça). Cet article m’a juste fait trop rire!!! C’est pas parce qu’on se maquille qu’on a forcément H24 le comportement d’une princesse de Disney..
    Et voilà un autre blog ajouté à mes favoris!!! Hâte de lire pleins d’autres articles!!
    • Enfant, j’ai toujours eu comme idéal Blanche neige. Elle est si douce, si jolie, brune (je le suis aussi), si gentille (comme toutes les princesses tu me diras) et dévouée. Non pas qu’aujourd’hui j’ai délaissé ce modèle mais je me demande juste si Blanche Neige boit des bières, parfois ?
  5. Je suis sûre que oui, regarde la série once upon à time : Blanche Neige se bat à l’épée. Alors pour la bière.. tout est possible ;-)
  6. Hihihi je pense qu’on a toute une part de mâle en soit. Quoi qu’on en dise… Perso, moi je fou les mains dans mon moteur, je parle bagnole et je m’en débrouille pas trop mal (j’aime la gueule des hommes que je contre dit en mécanique). J’ai conduis des bagnoles de 600 chevaux et j’en suis fière. Je rote comme une porc quand je sors de mc do et à côté de ça… Je travaille dans la mode, je confectionne mes corsets, je porte des talons hauts et des jupes. Je me maquille et me fait belle… Au fond… C’est quoi être une fille ?!
  7. Mon diew ce que tu m’as fait rire XD j’adore ta facon d’ecrire, ton humour et ta p’tite bouille :) Toi, petit blog, je ne te lache plus d’une semelle!

    Petite question, tu auras un jour ou tu posteras tes articles ou ca sera selon ton inspiration?!

    • Coucou Cathie et merci pour ta visite ici :-) Je suis ravie d’avoir pu d’apporter un peu de bonne humeur avec ce billet.
      Pour répondre à ta question je poste un article par semaine, au minimum, le mercredi ! Sinon je n’exclue pas d’en publier d’autres un autre jour de la semaine.
      A très bientôt alors !
  8. Ah ah ! J’adore cet article !
    Je me sens un peu comme un bonhomme quand je râle après les féministes qui me font chier avec leurs préoccupations futiles (genre faisons supprimer le mot Mademoiselle de la langue française), quand on me demande ce que je prends pour l’apéro et que je réponds « un pastis » (regard médusé et choqué des hommes autour), quand je dis que je n’aime pas le rosé ou le vin blanc mais que je me damnerais pour un verre de rouge (je te rejoins donc sur ce point), quand on se balade dans la rue et que je dis à mon chéri « eh regarde comment elle est belle celle là ! »… et tant d’autres situations auxquelles je ne pense pas à l’instant ^_^
    Bises !
    • Oh mon dieu moi je m’insurge de la suppression du « mademoiselle », le premier qui m’appelle madame j’lui rétorque « eh oh, j’suis pas aussi vieille que ta mère ! » (ouais, je sais, j’suis une rebelle en mode grand banditisme). Mais heureusement il y a des choses plus importante dans la vie, comme le pinard (le rouge !), le sauc’ et un bon bout de fromage. :-)
  9. « Quand un ami a une phrase douteuse que je m’empresse de ponctuer d’un très classe “un peu comme ma b***” (exemple : “mais elle est interminable cette fille d’attente”). »

    Dieu que j’ai ri :D

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.