Eaux micellaires : le match des bouchons roses

Eaux_Micellaire_rose

Si je te dis : « eaux micellaires ? » il y a de grandes chances pour que tu me réponde « Bioderma ! ». Normal. En quelques années l’eau micellaire au bouchon rose, Créaline, de la marque Bioderma s’est dressée en best seller de la gamme. A écouter un paquet de nanas, si tu dois n’en tester qu’une, il s’agit de celle-ci. Et devant ce succès légitime, les marques concurrentes multiplient les ressemblances pour tenter de nous faire croire, qu’elles aussi, valent la peine qu’on s’y arrête.

Les trois eaux micellaires dont il est question aujourd’hui ont en point commun leur présence en parapharmacie, leur gamme de prix, une utilisation préconisée pour les peaux sensibles, ainsi que leur bouchon rose. En réalité, l’une d’entre elles à un train d’avance. Evidemment il s’agit de l’eau micellaire Créatine de Bioderma. La première a arborer cette couleur rose et une pile de lettres de recommandation grande comme mon tour de cuisse. Son succès, que j’estime mérité, fait visiblement des envieux. Et il n’est désormais pas rare de voir fleurir d’autres eaux, au packaging similaire, histoire de tromper les pauvres consommatrices que nous sommes.

Alors, devant cet alignement de potentiels dupes qui semblent criés : « moi aussi je suis un bon produit ! », on est en droit de se demander : que valent les autres petits flacons au bouchon rose ?

Eau_Micellaire_Ducray

L’eau micellaire Ictiane de Ducray

L’eau micellaire, pour faire simple, est un mélange d’eau (sans dèc’ ?) et de micro-gouttelettes d’huile. Tellement fines qu’elles sont indétectables à l’œil nu. Au démaquillage, cela signifie qu’on a un produit particulièrement polyvalent qui « désincruste » le make-up, grâce à la phase huileuse, puis qui nettoie la peau. Cette dernière propriété étant directement liée à la présence d’eau, en quantité importante.
Ce résumé est certainement trop synthétique mais permet, je l’espère, de bien visualiser, comment l’eau micellaire est un allié potentiel pour un démaquillage efficace et rapide.
Par ailleurs, si je commence par te résumer les bases du produit c’est qu’il semblerait que l’eau micellaire signée Ducray souffre d’un déséquilibre entre sa solution huileuse et sa solution aqueuse.

Mais passons d’abord en revu les points forts de cette eau.

Son odeur d’abord, est caractéristique de la gamme Ictiane. Je tire cette conclusion du fait que je possède une crème pour les mains de la même marque qui sent exactement la même odeur. Bon point pour cette homogénéité. D’autant que la fragrance en question est très fraîche, florale et complètement féminine. Et cela tombe bien puisque, clairement, qui est le plus susceptible d’utiliser une eau démaquillante ?
La fraîcheur, que l’on doit généralement, à l’eau (pas forcément micellaire d’ailleurs) et aussi très bien respectée. De même pour la « texture » du produit, parfaitement similaire à une eau minérale « classique ».

Au démaquillage, l’eau micellaire Ducray s’avère redoutablement efficace. Elle débarrasse le maquillage en moins de temps qu’il n’en faut pour dire : « Oh ! » (attention, il y a là un subtil jeu de mots), même sur les lèvres « sur-glossées » et les yeux « hyper-charbonnés ». Et si cela fonctionne aussi bien c’est qu’elle est grasse cette eau micellaire. Tout particulièrement grasse. Et clairement, laisse un fini vraiment pâteux et peu agréable sur la peau. Ainsi, un rinçage est quasiment indispensable après chaque démaquillage.
Moyen ?
Oui.
Parce que, si l’on espérait se passer un coup de coton rapide avant d’aller se coucher, c’est un peu raté.

Eau micellaire Ictiane Ducray hydratante – 8,10 € (40,50 €/L) – 200 ml

Eau_Micellaire_Uriage

L’eau micellaire Uriage

A l’inverse de la précédente, on ne peut effectivement pas reprocher à l’eau micellaire Uriage d’avoir un fini trop gras. Clairement, on lui reprochera même l’inverse. Non pas qu’on puisse dire d’elle qu’elle soit trop « sèche » (je te rappelle qu’on parle d’eau), mais plutôt qu’elle ne soit pas assez huileuse pour démaquiller idéalement. Il faudra donc user habilement du coton et passer et repasser avec insistance sur les yeux pour retirer entièrement toutes traces de mascara, fard et autre peinturlurage persistant. Sans compter qu’elle laisse tout de même une fine pellicule pas franchement agréable après démaquillage. A croire que sa formulation destinée aux peaux sensibles et peut-être à remettre en cause.
Résultat : il ne m’aura fallu que quelques lignes pour te définir cette eau micellaire comme le mouton noir de cette micro sélection.

Au delà de ces points partiellement négatifs, il faut tout de même noter qu’elle émane une jolie fragrance délicate. Pas aussi fleurie et entêtante que celle signée Ducray mais juste assez pour ne souffrir d’aucune lassitude ou haut-le-cœur que pourrait déclencher une odeur trop prononcée.
J’imagine que son utilisation s’avèrera en fait efficace pour qui ne se maquille pas beaucoup.
Mais cette eau micellaire signée Uriage reste, tout de même, pour moi, un petit flop dont il vaut mieux se passer.

Eau micellaire Uriage rougeurs – 10,50 (21 €/L) – 500 ml

Eaux_Micellaire_Créaline_Bioderma

L’eau micellaire Créaline de Bioderma

Des trois, l’eau micellaire Créatine de Bioderma et celle dont on pourrait qualifier la plus « neutre ». Déjà parce qu’elle n’a pas d’odeur. Aucune. Et c’est certainement un très bon point si l’on cherche un produit nettoyant et rien de plus. D’autant, qu’ainsi, et comme le soulignais plus haut, on évite le risque de se lasser de sa fragrance.
Second point (et pas des moindres) : son action démaquillante. Et là encore elle marque des points puisqu’elle démaquille proprement, avec toutefois moins d’efficacité que l’eau micellaire Ictiane de Ducray. Mais elle démaquille bien. Et, surtout, ne laisse aucun fini poisseux, gras, asséchant ou que sais-je encore. L’eau micellaire Créaline n’est donc pas forcée d’être rincée ce qui est tout de même franchement pratique et lui confère une redoutable efficacité. Ma peau strictement sensible ne lui déplore aucune éclosion de boutons, pas non plus de sensation de tiraillement ou de naissance de zone de sécheresse. Preuve que sa promesse à propos des peaux délicates est tenue. Mais vraisemblablement, sur ce plan-ci, sa bonne réputation la précède.

Je crains n’être que peu originale en tirant la conclusion suivante. Mais, définitivement, j’en reviens à mon introduction en disant que si tu dois n’en tester qu’une, c’est celle-ci !

Eau micellaire Créaline de Bioderma – 8,95 € (17,90 €/L) – 500 ml

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

17 Comments

  1. hey

    je suis tout a fait d’accord pour l’eau micellaire de Bioderma. J’en ai tenté plusieurs mais je suis toujours revenue à celle ci :)

    ta photo me fait d’ailleurs penser à acheter un flacon type voyage parce que j’ai investi dans les grands formats uniquement.

    bisous

    • Coucou Lucie,
      Pour le format voyage, je te conseille plutôt de recycler un petit flacon que tu aurais déjà chez toi et d’y transvaser un peu de ton produit en grand format. Parce que les petits flacons (type voyage) c’est carrément pas rentables. Le prix au litre est le plus cher et puis je suis convaincu qu’on à toujours des petits flacons échantillons qu’on peu recycler. :-)
      Alors oui, je sais, compte tenu de ma photo et de mon article, tu pourras certainement penser que je suis en train de te donner un conseil du type « faîtes ce que je dis, pas ce que je fais » pas super crédible. Et je le conçois. ^^
      A bientôt ! Bonne journée.
  2. Coucou Charline,

    Tu me crois si je te dis que je n’ai encore jamais testée l’eau micellaire de Bioderma et pourtant j’en entend parler qu’en positif, il va falloir vraiment que je me décide à la tester ^^

    Mon eau micellaire préférée depuis un bon moment maintenant est l’eau de Fleurance Nature, tu l’as déjà testée ?

    Bonne journée à toi, bisous

    • Coucou Sophie,
      Alors, si ton eau micellaire, qui plus est, bio, te conviens parfaitement, alors je te dirais que tu n’as pas tord de ne pas en essayer d’autres. (Après ce conseil, qu’on ne vienne pas me dire que les blogueuses poussent à la consommation ^^).
      Quand à si, moi, je l’ai déjà utilisée, la réponse est non. Et, à vrai dire, même si je pourrais avoir envie de le faire, j’ai plutôt envisagé de passer à un autre « système » de démaquillage prochainement. Mais, j’en reparlerais à ce moment là :-)
      Très bonne journée, bisous.
  3. Coucou Charline !
    Eh ben alors moi j’aime d’amour l’eau micellaire d’Uriage et je trouve la Crealine beaucoup trop agressive pour la peau ! C’est vrai, je ne suis pas du genre a me maquiller avec 3 tonnes 5 de produits mais l’eau d’Uriage démaquille parfaitement mon correcteur et mon ptit coup de mascara ! C’était mon coup de coeur de 2015 !
    Comme quoi les avis divergent toujours beaucoup sur le même produit ! Le bouchon vert de la marque Uriage est top lui aussi ! II est censé etre plus « hydratant » !
    Passe une très bonne journée !
    Je t’embrasse fort !
    Marie
    • Coucou Marie,
      Eh bien, tu vois, je suis ravie de ton retour. Parce que moi, s’il y en a bien eu que je n’ai pas aimé et qui me semblait la moins idéale pour les peaux sensibles, c’était bien celle d’Uriage.
      Comme quoi, comme tu le soulignes, on peut se faire des avis complètement opposés sur un même produit. Et je trouve ça plutôt sympa en fait :-)
      très bonne fin de journée.
      Bisous
  4. Coucou Charline,
    Et bien je vais dormir moins bête cette nuit, je ne savais pas que les eaux micellaires contenaient de l’huile! Je n’en ai essayé aucune des 3, car j’ai essayé celle d’Avène qui est un peu asséchante. Et je peux pas m’empêcher de nettoyer ma peau derrière de toute façon. Mais la, avec un article de plus positif pour Bioderma, tu me tentes bien.
    Perso, j’ai testé l’huile démaquillante de Caudalie, et je l’adore. En se rinçant à l’eau du robinet, la peau est parfaitement démaquillée, même les regards charbonneux waterproof. Bon c’est pas du tout le même principe que pour l’eau micellaire, mais j’aime bien aussi.

    Bonne fin de journée,
    Lauriane

    • Coucou Lauriane,

      Si tu veux passer à l’eau micellaire alors oui, dirige toi vers la Bioderma. En revanche, comme toi, je pense passer au démaquillage à l’huile très prochainement. J’en entend beaucoup parlé et il me tarde de transformer mes quelques tests prolifiques en véritable routine quotidienne.

      A très bientôt
      Bonne journée

  5. Coucou Charline,
    J’utilise celle de bioderma depuis quelques temps et c’est vraiment mon eau micellaire préférée mais j’avais peut-être envie de changer et en tester une autre en fonction de ta revue. Mais clairement je déteste rincer et avoir un fini gras alors même si c’est dommage qu’elle n’ait pas d’odeur, je reste sur mon premier choix :)
    Bisous
    • Coucou Romy,
      Je me souviens que nous avions déjà eu une discussion à propos des eaux micellaires sur ton blog il y a quelques mois. Et on en était déjà arriver à la conclusion que rien n’arrivait à la cheville de la Bioderma. Inévitablement… :-)
      Bisous
  6. Merci pour ce petit article qui me seras sûrement très utile quand j’aurais besoin de racheté une eau micellaire (pour le moment j’ai le stock).
    En tout cas, je ne me tournerais pas vers celle de Ducray du coups, car je déteste les finis gras !!!
    Il faudrait peut-être que je songes à tester celle de Bioderma, car oui, je ne l’ai jamais testée malgré tout le bien qu’on a pu en dire… (honte à moi) ^^
    Bisous :)
    • Coucou Flo !
      Si tu veux te tourner vers un démaquillage à l’eau micellaire alors, en effet, je te conseille au la main la Créaline. Maintenant… loin de moi l’idée de te forcer la main et si tu utilises une autre technique de démaquillage qui te conviens, pourquoi changer. Parce qu’en soit, se démaquiller à l’eau micellaire n’a rien de révolutionnaire ! :-)
      A très bientôt
      Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.