Comment Netflix et YouTube ont remplacé ma télé

Je ne t’ai jamais parlé de ce sujet : la télévision. Pourtant, il y a plus de sept ans maintenant j’ai fait le choix de vivre sans. Et si, à l’époque, ce simple fait me valait l’étiquette de « personne foutrement bizarre », je me sens bien moins seule désormais. Aujourd’hui, je te raconte le récit de ces années de transitions vers une télé moins subie et plus choisie.

Il y a sept ans, fin de mes études, je perdais ma vieille télé dans mon déménagement. Une mauvaise chute et une santé déjà fragile auront eu raison d’elle. Alors, une fois installée dans mon nouvel appartement, encore sous le choc de sa disparition, j’ai, par automatisme, songé à la remplacer. Mais en même temps que je pensais aux programmes qui allaient vraiment me manquer, je visualisais les encombrants câbles qui défigureraient mon petit studio déjà bien encombré. Et les programmes qui allaient me manquer justement ? Je n’en voyais qu’un : « Le Petit Journal ». Cette séquence d’actualité me divertissait et me maintenait informé lors de mes diners. Le reste du temps, j’en étais parfaitement consciente, ma télé ne me servait que de bruit de fond. Une illusion pour me faire me sentir un peu moins seule.

L’heure du deuil ?

J’ai vécu quatre ans dans ce studio. Sans télé. Avec une radio et Internet pour me divertir et m’informer. Et plus je m’en passais, plus cet objet me semblait se putréfier. A tel point qu’un soir de la semaine, rentrant chez mes parents, alors que mon geste habituel aurait été d’allumer ce grand écran, je l’ai laissé silencieux et froid dans le coin du salon.

La télé je la regardais lorsque mes parents l’allumaient. Elle était là, sous mon nez, à cracher des trucs qui me faisaient mal au cœur au journal de 13h, à mettre en scène des gens hébétés, à divulguer des ragots, des infos dont on se fout parfaitement, à prétendre éduquer, à prétendre amuser. Mais, réellement, je ne lui trouvais plus rien de divertissant.

J’ai repensé à ma vieille télé cassée et à ce que j’avais bien pu lui trouver. Parce que là, ce que j’avais devant les yeux, au mieux me dégoutait, au pire me faisait me sortir de mes gonds. La télé m’avait déçu et je n’avais plus du tout l’intention d’y retourner.

Youtube et Netflix prêts à contrer ma redevance télé

C’est quelques années plus tard que deux outils ont commencé à se proclamer remplaçants de mon vieil écran. L’un en caractères rouges sur fond blanc, l’autre en caractères rouges sur fond noir.

Youtube dans un premier temps. Ce que j’ai d’abord aimé avec cette plateforme, c’est le large panel de programmes courts. Mon potentiel de concentration se limitant à environ 20 minutes, j’ai trouvé mon bonheur dans ces capsules sans coupure pub et sans générique à rallonge. Evidemment, je me suis délectée des premières vidéos de Norman ou Cyprien en même temps que je regardais, honteuse, « La Ferme Jérôme ». Et, puis, bien évidemment, ce que j’appréciais avec YouTube, c’était de pouvoir décider de ce que j’avais envie de regarder, quand je le décidais. Plus besoin de se pointer chaque jour à heure fixe devant son écran sinon j’allais loupé l’unique épisode qui ne serait pas rediffuser.

Au fil des années, ma liste d’abonnements s’est rallongée. Et mon temps passé sur YouTube s’est accru exponentiellement. Peut-être d’ailleurs, qu’un jour, je te parlerais de ces créateurs qui me tiennent en haleine derrière leur caméra.

Et puis est venu Netflix. Bien après. J’ai succombé à l’appel de cette autre forme de télévision choisie. Presque plus par curiosité que par envie, je suis devenue abonnée Netflix. Parce qu’au fond, je n’étais pas très « sérivore ». Pas plus que je n’étais accro au cinéma américain. Mais avec Netflix, je marquais officiellement ma séparation avec l’écran cathodique de mes années étudiantes. 

Une nouvelle expérience télévisuelle

Et tout un nouveau monde de culture s’offrait à moi. Je me suis mise à aimer les séries. Je me suis mise à me laisser surprendre par des contenus vers lesquels je ne serais jamais allée. Et l’expérience s’est montrée plutôt agréable et enrichissante

Désormais, j’ai une bibliothèque télévisuelle à la maison. Une bibliothèque dans laquelle je peux choisir de me noyer, de picorer ou encore de regarder à moitié. Ma vieille télé, en quelque sorte, j’ai fini par la remplacé. Cela m’aura pris des années, mais maintenant j’ai ce combo qui me convient à la perfection. Youtube, c’est mes émissions, le divertissement plus réel, les avis. Et Netflix c’est ma nouvelle banque de fictions.

Et avec les deux, ironiquement diffusée à même ma télé non câblée, j’ai trouvé une alternative parfaitement améliorée à ce fade écran qui a bercé mes jeunes années.

Et toi, à l’heure actuelle, quel est le rapport que tu entretiens avec ta télé ?

Crédit photo : Freepik


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

14 Comments

  1. Idem pour moi ! Ou presque J’ai fondu pour Netflix et découvre depuis peu youtube ;-) Je continue de regarder 1 ou 2 émissions auxquelles je suis accrochée mais tout le reste c’est hors télé et cela me va très bien ! :) Merci pour ce partage
    • Il m’arrive de temps en temps de me mater une émission Arte (que je regarde sur YouTube). Mais tout le reste, diffusé en ce moment sur les chaines du câble est à mettre à la poubelle selon moi.
      Merci de ton commentaire !
  2. Hello,

    Alors nous on a la télé mais si elle tourne 4 heures dans le mois c’est le bout du monde… On ne la regarde jamais, on se force de temps en temps pour voir les informations mais comme tu le dit on pourrais très bien se contenter de la radio…
    Mon chéri aime bien se mettre des clips en bruit de fond le dimanche matin mais perso ça me gonfle donc j’éteint dés qu’il à le dos tournée ;)

    • Ahaha, les habitudes de nos monsieur que l’on ne comprend pas ^^… Par ailleurs, tu ne trouves pas que lorsque la télé est allumée on a une irrépressible envie de la regarder ? Genre, comme si elle nous happait. C’est par exemple souvent le cas lorsqu’on est confronté à la présence de la télé chez des amis ou dans un bar. D’ailleurs, est-ce qu’on ne devrait pas interdire la télé dans les endroits branchés ? J’veux dire, un joli bar ou un restau sympa avec une télé, c’est quand même super nul non ?!
      Bon, désolée, j’me suis un peu laissé emporter par ton commentaire. J’espère que tu reviendras quand même de temps en temps sur mon blog ;)
      • Coucou ! En effet je trouve ça dommage quand il y a la tv en fond et que tu bois l’apéro… Comme tu le dit il y a toujours un moment où on se fait happé et ça tue un peu la discussion ^^
        Et ou j’ai découvert ton blog il n’y a pas longtemps mais je guette chaque semaines tes nouveaux articles ;)
  3. Coucou Charline,
    Pareil que toi, ça fait des années que je vis sans télé ou presque. J’ai décidé de ne pas en avoir quand j’ai emménagé seule à mes 18 ans. Sauf qu’à l’époque, pas d’internet dans les chambres étudiantes et le wifi n’en était qu’à ses balbutiements ;) Du coup, j’ai appris à écouter la radio, beaucoup lire et surtout rencontrer des gens !!
    Puis de nombreuses années après, j’ai rencontré Loulou qui lui aimait son écran géant et TPMP (l’horreur !!). On a toujours l’écran géant mais il ne sert que pour utiliser Netflix maintenant ;) Tout ça pour dire que je ne comprends pas les gens qui vivent avec BFM allumé en permanence. Perso, je trouve ça hyper anxiogène. Alors oui, je vis dans le monde des bisounours mais perso, ça me convient parfaitement.
    Belle journée
    • Coucou Marie,
      Bon, tous les copains du monde ont des défauts, même les plus parfaits.
      En tout cas, comme toi, BFM et les infos à répétions m’angoissent énormément. Je sais qu’il se passe des choses terriblement affreuses dans le monde mais y être confronté plusieurs fois par jour me laisserait encore plus démunie et le cœur serré. On pourra nous reprocher de vouloir rester au monde des Bisounours, comme tu dis, mais comme pour toi, cela convient mieux à mon moral.
      Bonne journée à toi aussi et à bientôt.
  4. Hello :)
    Pour ma part je ne regarde pratiquement plus la télé peut être deux heures par semaine pour des séries que je regarde sur le câble avec ma maman (c’est d’ailleurs plus pour le moment et les discussions autour des séries avec ma mère qu’autre chose) sinon comme toi j’ai le combo youtube + Netflix en plus de mes lectures. J’aime cette liberté de choisir ce que je regarde au moment où j’en ai envie, sans avoir peur de rate le début de mon épisode PQ monsieur Toutou à eu envie de sortir 10min avant le début xD
    Gros bisous
  5. Bonjour,

    Alors moi j’avoue je suis une télévore…enfin non…j’étais une télévore…En effet, avant la télé m’offrait des surprises, des voyages, elle comblait mes attentes d’aventures, d’évasions. Avec elle c’était entre ritournelle et culture. Elle me faisait apprendre parfois, évoluer de temps et temps, rêver souvent.

    Mais un jour, elle a changé. Comme ça sans raison. J’avais beau lui dire que :

    L’émission où les présentateurs se prennent pour des gosses en pleine récré dont le but avouait est de faire partir en arrêt maladie pour dépression les instituteurs-trices, non merci ;
    Regarder des débiles profonds dans une villa de luxe pour nous faire croire que quand t’es beau gosse ou blonde à fortes poitrine mais avec un minimum de cellules grises tu peux avoir du succès dans la vie, très peu pour moi ;
    Le programme racoleur où le seul but est de voir des candidates se juger et s’écharper, bof de chez bof.

    Enfin bref la télé et moi on se comprenait plus, un fossé nous a séparé. On s’est tant aimé pour finalement se déchirer, ne plus se comprendre.

    Alors parce qu’on habitait ensemble et peut être par la force de l’habitude, je l’allumais sans vraiment la regardais.

    Et un jour une nouvelle rencontre, excitante, pleines de nouvelles promesses. Une qui me faisait rêver par des petits contenus qui me laissaient le choix de me plonger dans un vlog sur le Japon, de découvrir la recette des croquettes de pommes de terres, de rigoler sur des bêtisiers, de comprendre comment utiliser l’huile de jojoba. Et pas de prise de tête en longueur. 1 minutes ou 30 minutes à moi de choisir la durée de la relation. Oui moi aussi You Tube m’a ouvert un nouvel horizon de choix.

    Et de fil en aiguille, une nouvelle amitié très forte s’est installée. Moi fan de série, j’ai trouvé mon âme soeur sur tablette. Netflix !!! Le sauveur de mes soirées d’hiver, ma tête s’est de nouveau réjouie devant un écran. Avec lui c’est frisson, romance et Cie.

    Oui je t’ai aimé télé mais auj’ je préfère You tube et Netflix.

  6. J’ai aussi longtemps pensé que la était dépassée. J’avais trouvé un équilibre entre YouTube et Netflix qui me convenait très bien.
    Toutefois, j’ai redécouvert la télé en emménageant avec mon chéri il y a quelques mois. J’ai réalisé à nouveau toute la richesse de certains programmes que j’avais un peu laissé de côté lorsque je n’avais plus de poste.
    Aujourd’hui je pense que je regretterais beaucoup trop Arte, France 5, France ô, LCP (mais oui !) et les programmes politiques et d’investigation de France 2 pour me passer de télé à l’avenir…
    Alors c’est vrai que ces programmes sont souvent rattrapables sur internet, mais avec une vie à mille à l’heure, je n’ai pas le réflexe d’aller sur les sites de replay – contrairement au « réflexe Netflix »…
    Donc chez nous la télé propose une véritable alternative quand on programme nos soirées, et plein d’occasion d’apprendre des tas de choses !
    La télé s’est beaucoup dégradée, je suis d’accord avec toi. Mais je pense qu’elle reste intéressante sous certains aspects :)
    Et le reste du temps…il y a les plateformes internet ;)
  7. Hello ! Cet article me parle beaucoup car plus le temps passe, plus les programmes TV me lassent, et plus je me réfugie dans Netflix et Youtube. Je voulais savoir ce que tu regardais particulièrement sur Youtube car j’aimerais découvrir d’autres programmes que je ne connais pas encore forcément.
    Au passage, je viens de découvrir ton blog grâce à goldenwendy et je suis totalement fan ! :)
  8. Pareil pour moi, je vais bientôt aller rendre mon décodeur tv à Orange. En plus, tous les programmes peuvent être vus sur Internet maintenant, donc bon !
    Et, en plus de Youtube et Netflix, je pense que je vais prendre un abonnement à la plateforme de Disney ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.