Au cœur des eaux de La Roche Posay (Blogtrip)

Le week-end dernier, j’ai eu la chance d’être plongée dans l’univers thermal des eaux de La Roche Posay. Un week-end en plein cœur des bienfaits de cette eau aux vertus dermatologues reconnues. Aussi, je m’en vais te compter cette expérience dès maintenant.

En plusieurs années d’écriture, mon petit blog m’aura permis de vivre de très chouettes expériences. Rencontrer des gens inspirants, avoir l’opportunité d’utiliser des produits que je n’aurais jamais pu m’offrir ou pousser les portes de très chouettes établissements, en sont de jolis exemples. Mais ce week-end c’est l’ensemble du domaine des thermes de La Roche Posay qui m’a offert l’opportunité d’entrevoir les bienfaits de chacune de leur structure. C’est donc ce week-end complètement enrichissant que je viens te compter aujourd’hui.

Non La Roche Posay, ce ne sont pas que des packagings blancs et bleus trônant sur les étagères des parapharmacies. Au point de départ de cette ligne cosmétique, il y a l’eau de La Roche Posay. Cette eau qui, avant d’être embouteillée dans des flacons de brumisateur, est aussi source de nombreux bienfaits directement là où on la puise. A la Roche Posay, petit village de la Vienne, près de Poitiers, elle est la fierté de toute la région. On la consomme, on s’y prélasse mais on vient aussi et surtout profiter des ses vertus dermatologiques. Riche en oligo éléments (silice, calcium et sélénium), elle a des propriétés anti-inflammatoires et apaisantes reconnues.

Partant de ce postulat, je savais déjà que mon week-end dans cette petite bourgade allait être terriblement enrichissant. Je ne me suis pas trompée. A peine arrivée, je pousse les portes de l’hôtel Les loges du Parc. Un établissement quatre étoiles absolument charmant et douillet, dans le centre-village. Le personnel est souriant et la taille de ma chambre me laisse sans voix.

Le spa Source de La Roche Posay est à quelques minutes à pied de l’hôtel et c’est là bas que les autres blogueuses et moi même passons le reste de l’après-midi. Séquence cocooning en perspective. Les lieux sont reposants, plus calmes qu’une salle de cinéma vide. La température de l’eau est aussi parfaite que celle de l’air et il me tarde de ne plus penser à rien dans le hammam avec vue sur la piscine. Pendant deux bonnes heures, je n’ai qu’une préoccupation : vais-je réussir à profiter de chaque spot de détente ?

Certes, je ne suis pas habituée à fréquenter ce genre de lieux mais je crois pouvoir affirmer sans prendre trop de risques, que le Spa de La Roche Posay est l’un des plus jolis de France. En plein cœur de la nature, il offre une vue ouverte sur la foret et le green de golfe alentour. On entendrait presque les oiseaux siffler s’il était possible de laisser les fenêtres du sauna ouvertes. Le Spa regroupe une grande piscine d’eau thermale avec bains à remous et nage à contre courant ; un grand hammam, un sauna traditionnel et de multiples espaces pour se lover entre deux soins. On y trouve aussi une salle de petite restauration qui fait également office de tisannerie. Autant dire qu’il y a de quoi y passer des heures sans voir le temps défiler.

Je confie ensuite mon corps à une esthéticienne que nous appellerons Clara, faute de me souvenir de son véritable prénom. Clara a pour mission de détendre mes muscles en utilisant son palpé magique. Pour cela elle est accompagnée d’un partenaire de choc, l’eau thermale, qui pleuvra sur moi durant toute la durée du massage. C’est ce qu’on appelle, un massage sous infusion thermale. Un vrai moment relaxant où j’abandonne mes complexes de gras du bide et me laisse complètement chouchouter.

Ces longues minutes passées dans l’eau ont assurément pour pouvoir de détendre le corps en entier. De la plante des pieds à la racine de mes cheveux, je me sens apaisée. J’imagine alors les bienfaits d’un petit week-end entre copines ou en amoureux, dans ce lieux aussi charmant que reposant. 

Mais pour l’heure, je dois abandonner l’idée de réaliser un smockey eyes peaufiné et rejoindre mes copines pour le diner. Elles s’appellent Elodie Illustrations, Mymou De Moha, Curcumabox, Lylyy Lush, Fucking Big C, Mon Nibard vs Crabevador, Estelle Plgr, et on a beau être toutes différentes, nous sommes assurément enchantées de découvrir La Roche Posay ensemble.

La journée se conclue par un appétissant repas au restaurant Le Saint Roch de La Roche Posay. Un établissement trois étoiles où la petite affichette Gault et Millau 2016 sur la porte d’entrée, me convainc que l’on va bien manger. La carte affiche une cuisine française de qualité, un équilibre entre simplicité des saveurs et esthétisme dans la présentation. Repue, il me tarde de rejoindre mon lit moelleux de 33m2.



À la source de la cure thermale

La journée suivante est placée sous le signe des bienfaits dermatologique de l’eau de La Roche Posay. Car ici, on ne vient pas seulement profiter du Spa et se prélasser dans les eaux bouillonnantes du jacuzzi. La plupart des vacanciers, à vrai dire, effectuent une cure prescrite par leur médecin traitant. Ils sont grands brûlés, atteins de maladie de peau (psoriasis ou exéma) ou sont en rémission de cancer et viennent passer trois semaines à profiter des bienfaits de la cure thermale.


Ainsi, chaque matin, les curistes passeront des mains d’un dermatologue à celles d’un kinésithérapeute pour une longue séance de soins. Ces massages sont indispensables à la récupération de la souplesse de la peau autour des lésions. Entre temps, c’est à l’eau de La Roche Posay de délivrer tous ces bienfaits. En pulvérisation locale, en bain ou en pulvérisation intégrale, elle est l’élément clé du protocole médical. Et il n’y a pas de doute, l’eau de La Roche Posay fait des miracles !

Mais ici, à La Roche Posay, on invite surtout les patients à se sentir bien, à se sentir mieux. Evidemment, l’eau, les massages des kinésithérapeutes et les différents soins quotidiens sont d’une grande aide pour palier la douleur. Mais au delà, les malades apprennent à aimer leur corps à nouveau, car la souffrance n’est pas toujours physique. C’est pour cela que depuis le mois de mai 2017, s’est ouvert le Pavillon Rose. Un bâtiment à la couleur rayonnante qui fait face aux thermes du Connetable. A l’intérieur, on balaie les codes médicaux dans un environnement chaleureux, confortable et coloré. Le pavillon renferme plusieurs petites boutiques, un espace de restauration, un espace de sport, un cabinet de psychologie et un atelier maquillage auquel les malades peuvent participer durant leur cure.

Réapprendre à se sentir belle

C’est à cet atelier que nous avons participé. Sabine, maquilleuse professionnelle est formelle : avec quelques touches de couleur et un peu de correcteur, on peut facilement apprendre à se mettre plus en valeur.

Mais parfois l’atelier maquillage est indispensable pour enseigner aux patients des techniques pour camoufler certaines cicatrices. Sans compter qu’apprendre à mettre en avant ses yeux ou son visage, c’est dévier le regard d’un crâne sans cheveux où de défauts cutanés ailleurs sur le corps.

Les patients sont ensuite invités à revenir en auto-maquillage. Le but : peaufiner leurs gestes sous le regard de la maquilleuse, avant de les opérer dans le miroir de leur salle-de-bain.

Mon week-end touche à sa fin et après ces 24h baignées dans le secret des eaux de La Roche Posay, voilà qui change mon regard sur ce que je pensais connaître du thermalisme. En bonus, j’ai fait des rencontres terriblement riches et, assurément, j’en connais un peu plus sur ce qui fait les secrets des boites blanches de bleues de ma parapharmacie.

Un grand merci à tous ceux qui nous ont accompagnés et guidés. Je reviens quand vous voulez à La Roche Posay !

Et toi alors, tentée par l’idée de venir barboter dans les eaux thermales ?


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

5 Comments

Laisser un commentaire