Ces vrais arguments qui vont te faire passer à la cup

Aujourd’hui, on va parler de LA cup ! Pas la cellu-cup, le truc qui te fais croire que tu vas perdre tes gros capitons avec un dé à coudre collé aux cuisses non non, LA cup. La fameuse !

Et rien qu’à cette unique phrase d’introduction carrément cash, tu as le droit d’éprouver pas mal de dégoût, de faire la grimace, ou de prendre la fuite. Car, après tout, lorsqu’on m’a parlé de cette alternative aux tampons et serviettes hygiénique pour la première fois (c’était il y a bien cinq ans) j’ai refoulé un puissant haut-le-cœur

Pardon pour cette introduction, car si tu es encore novice, tu n’as peut-être jamais entendu parlé de cup, autrement appelée coupe menstruelle (mais ce second terme est beaucoup moins funky). Pour m’excuser, je vais me carcasser et t’en faire une courte définition :

Imagine un réceptacle en latex, de la forme à peu près similaire à une tétine de biberon que tu places dans la pièce la plus intime de ton architecture pour recueillir le flux de tes règles.
Plus d’infos grâce à Madmoizelle.

Tu te demandes pourquoi t’es en train de lire ça ?
Si ça peut te rassurer, je ne suis moi même pas plus à l’aise que toi, en train d’écrire ce billet.
Oui mais la cup a plein d’avantages, à commencer par le fait que c’est ultra économique, et ça, forcément… ça n’échappe pas à Une cheap fille !

Economique nous disions, mais aussi bon pour l’environnement et encore meilleure pour ton corps : voici les trois premiers arguments que l’on évoque lorsque l’on parle des avantages à passer à la cup. Mais de la même façon qu’on te rabâche que fumer tue (et qui ne t’empêche pour autant pas de continuer à aligner clopes sur clopes le samedi soir), que manger Mc Do rend gros (même avec des Mignons sur les boites) et que boire de l’alcool met dans des situations honteuses, ce genre de bénéfices te passent souvent bien au dessus (n’est pas healthy qui veut).

Coupe_menstruelle

C’est pourquoi j’ai eu envie de te parler des « vrais arguments » qui, je n’en doute pas une seconde, vont te donner pleinement envie de passer à la cup (oui, oui, et ce, même si tu n’as pas de vagin) :

Avec la cup, plus de gestion des stocks

Avant, il y a avait ces séquences supermarché à me demander si, tient, il me restait encore suffisamment de tampons, pour finalement en acheter une boite « on-n’sait-jamais » et arriver à la maison pour m’apercevoir que des « super +++ » j’en avais déjà trois packs d’avance et que c’était les « super + » qu’il me manquait.
Sans parler des débuts de journée qui s’annoncent comme des problèmes de maths :

« Si Charline part au boulot ce matin, qu’elle travaille jusqu’à 18h, qu’elle est invitée à un apéro qui risque de se prolongé en diner, qu’elle attaque par ailleurs son deuxième jour de cycle, combien de protections hygiénique devra-t-elle emporter avec elle ? Un prévoyant une marge de manœuvre d’urgence ».

Inutile de t’expliquer pourquoi, avec la cup, tout ça est révolu.
Et en bonus : ça fait grave de la place dans tes placards.

Tu peux la garder super longtemps

Toujours dans un même souci de logistique : dans ton quotidien, il est toujours plus facile de gérer un « arrêt aux stands » toutes les 8 à 10h plutôt que toutes les 3 à 4h. Par extension, cela signifie que tu n’es pas obligé d’aller baptiser les toilettes de tous les endroits que tu traverses (y compris les PMU craignos) lorsque tu passes la journée en dehors de chez toi et que, tu peux, par la même occasion répondre positivement à la proposition de rando de 7h qu’on t’a faîte il y a quelques jours. Enfin, cela dit, méfies toi, une rando de 7h, avec ou sans cup, c’est quand même costaud.

Tu peux te balader complètement à poil (et c’est très agréable)

Non pas que je sois naturiste et que je te conseille vivement de le devenir sous prétexte d’un retour à la terre, de valeurs simples de la vie, de liberté. Non, non, mais gambader uniquement vêtue d’un drap de bain, prendre le temps de sélectionner ses vêtements en tenue d’Eve ou encore s’enrouler à poil sous la couette, la peau encore humide du bain que l’on vient de prendre ; c’est tout de même plus agréable que, sortir de la douche et sauter dans sa culotte au fond renforcé Vania-ultra-protection-optimale-de-la-mort-qui-tue.

Coupe_menstruelle_pochon

Le petit pochon est trop mignon

Tu rêvais d’un petit accessoire à la fois hippie-chic, un brin hipster écolo, un peu arty mais toujours contemporain à glisser dans ton sac-à-main ? Ta cup dans son pochon sera parfaite.
Astuce interdite : tu peux également utiliser ton pochon pour héberger un tas de trucs auquel t’as pas trop envie qu’on touche, comme par exemple de la beuh des bonbons ou des capotes.

Des nuits de rêve, tu vas passer

Parce que, comme je le disais plus haut, tu peux dormir « à oilp », sans vieille culotte aussi aigrie que toi durant cette période, sans le besoin d’aller te lever en pleine nuit, sans culpabiliser parce que tu as gardé ton tampon de 23h à midi, sans soucis quoi

Avec la cup, tu te rends compte que les tampons, en fait, c’est super rush !

A toi qui portes tampons ou serviettes, peux tu me dire exactement quel est le prix de ton paquet fétiche ? Non ? Normal, en même temps, par nécessité, t’as jamais vraiment regardé à la dépense. Sauf que je vais te le dire moi, un paquet de tampons coût d’environ 4 à 5 € et ouais, c’est cher ! Quand je pense que j’ai payé ma cup une vingtaine d’euros, j’me dis qu’avec l’argent que je ne dépense désormais plus en moult périodiques jetables, j’ai de quoi m’offrir un max de restos jap’.

Coupe_menstruelle_cup

Tu peux te vanter de pas faire comme tout le monde

« Oh c’est chiant, j’ai mes règles et j’ai pas pris de tampon de rechange » te glisseras, blasée, ta collègue à la pause déjeuner. Ce à quoi tu répliqueras (d’un air un poil mesquin) « Ah, moi je suis passée à la cup ». « C’est quoi ? », « ah bon, c’est bien ? », « vraiment ? Sérieux ? », qu’elle demandera. Et devant sa curiosité, te voilà transformée en femme aventurière urbaine : à moitié avant-garde, à moitié prophète de la cup, prête à répondre à la moindre des ses interrogations. Et ça franchement, ça claque hein ? Dommage, Amazon ne te propose pas encore de récupérer un pourcentage sur chacune des commandes que tu as permis de déclencher.

La piscine, la plage, le spa, tout ça c’est easy !

Sans entrer dans le détail façon film d’épouvante : ma première (et unique) expérience piscine municipale en période de crise a été un fiasco alarmant. Et je me suis juré de ne plus jamais mettre les pieds en milieu humide lorsque Mister Tampon sera en position. Sauf que maintenant que je sais qu’aucun liquide ne peux s’infiltrer « côté sortie », je suis complètement apaisée, prête à profiter des bains à remous sans peur de transformer le jakuzzi en soupe Royco à la tomate.

Alors, la cup, tu t’y mets quand ?

author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

36 Comments

  1. Moi j’y suis passée il y a un an et je ne ferais marche arrière pour rien au monde.
    Attention tout de même pour les personnes portant un stérilet cuivre où le flux peut devenir très très très abondant, la cup doit être changé très très régulièrement (pour en avoir porté un 3 mois c’est l’enfer).
    Sinon je conseil!!
    • A oui effectivement, j’ai entendu que c’était parfois un peu contraignant d’utiliser la cup lorsque l’on porte un stérilet, tu fais bien de le préciser.
      Merci de ta visite en tout cas Laurie, j’espère te revoir prochainement :-)
  2. Je crois que u m’as convaincue !!!
    Je ne porte pas de tampon depuis très longtemps mais c’est déjà l’enfer pour moi ! Peut être que je vais passer a la cup !
    Merci pour cette article, je n’arrêtais pas d’entendre parler d’elle sans jamais rentrer dans les détails :p
    Des bisous :)
  3. Ca me branche carrément, mais justement je fais partie des nanas qui portent un stérilet en cuivre (et qui le supportent, oui oui ca existe xD) alors je me laisserai bien tenter mais s’il faut la changer autant qu’un tampon à voir…
  4. Je vais tester par contre j’avouerai que c’est vraiment par curiosité parceque ca me parait chelou quand meme !!!! J’ai vraiment peur que se soit hyper chiant a enlever et meme pour le mettre je pense que si tu le met mal ca doit etre comme pour les tampons et serviettes , tu t’en met partout ??arrrrhhh je sais pas si je vais l’adopter mais je vis avec mon temps alors je teste !!!
    • A oui… il faut prendre le coup de main pour l’insertion et le retrait. C’est pas aussi intuitif qu’un tampon et, par conséquent, il faut pas avoir peur de se salir un peu les doigts :S (je suis une nana super classe). Les premières fois sont pas jo-jo mais il est important de persévérer car après c’est easy-mon-kiki-les-doigts-dans-l’nez !
  5. Coucou Charline :)

    Comme je te le disais sur Instagram, cet engin me fait peur, c’est vrai quoi ça ne donne pas envie !
    Par contre je dois bien avouer que tes arguments peuvent me faire changer d’avis et me donnent déjà presque envie d’essayer !
    Bon je pense que ce ne sera pas pour tout de suite quand même ! Mais je garde tout ça en tête !

    Tendresse et baisers sucrés

    • Coucou Bérengère,

      De la même façon que les premiers « essais tampons » ont été un peu laborieux, les débuts avec la cup sont tout aussi délicats. Le principal problème c’est qu’il faut apprendre à faire confiance à un nouveau moyen de protection. Alors, d’un coup, tu as l’impression de retourner à tes 14 ans et aux déboires de tes premières règles.
      Mais passer ce cap, c’est la dolce vita dans ta culotte (oui, c’est un poil exagéré, un poil !)

      A très bientôt ! Bisous

  6. Génial ton article, j’adore ta façon d’écrire c’est super agréable à lire :) !
    Je suis une adepte de la cup depuis plus d’un an et je suis convaincue pour toutes les raisons que tu évoques. Ça simplifie tellement la vie ! Par exemple lors d’une journée au ski, je n’ai pas été embêtée, pas besoin de se changer au cours de la journée et pareil pendant mes vacances a la mer. Au top du top, je ne repasserais aux tampons pour rien au monde !

    Bisous :)

    • Tu vois, je suis surprise d’apprendre que tu fais partie du crew.
      Mais bien sûr que ça change la vie ! A vrai dire je m’en étais procuré une à la base pour allez faire les gorges de l’Ardèche en canoë et c’est vrai que pour les situations de loisirs extérieur, c’est quand même carrément le pied :-)
  7. Bah alors moi je suis super tentée depuis tellement longtemps mais vu mon don inné pour faire des conneries (et les subir au passage), je suis toujours en réfléxion ! Après je suis bien d’accord avec toi sur toutes les raisons que tu évoques (les vieilles de culotte avec cette chaleur, laisse tomber c’était la déprime la semaine dernière). Bon bref on va voir ça. ♥
    • Un jour, tu auras grave envie de tester et dans la minute d’après tu seras sur Amazon en train de choisir la couleur de ta prochaine cup. Et à ce moment là, tu seras devenue une vraie ! :-) Et je serais là pour te soutenir, t’épauler et te guider dans le droit chemin ^^
      Okay, là j’suis partie super loin… ^^
      • Mdr j’aurai surtout besoin de toi quand un jour j’aurai tout renverser dans un endroit bien gênant et qu’il faudra laver ! Non mais oui, un jour je rejoindrais la team (et danserais nue au clair de lune)
  8. Aaaa ça me fait plaisir que tu y sois passée (à la cup, hein, pas à la casserole!)!

    Je me rappelle d’un article dans lequel je t’avais conseillé, en commentaire, de l’acheter mais tu m’avais dit que tu n’osais pas encore te lancer! Et voilà qui est fait maintenant!

    Et comme j’ai pu le constater en te lisant, tu as l’air + que satisfaite! Comme dirait mon petit frère: « C’est le tur-fu! » (la cup)

    En tous les cas tu m’as bien fait rire, comme d’habitude :-)

    Bonne continuation et bonnes règles (ouai bon, nan en fait, faudrait pas pousser le bouchon trop loin quand même…)

    • Je suis contente que tu te sois souvenu de ça Loreleï, effectivement j’avais reçu quelques commentaires à ce propos il y a environ un an, puisque j’ai commandé ma cup au mois d’août dernier.
      Et c’est vrai que maintenant j’en suis plus que convaincu, même si ma période d’acclimatation n’est pas encore totalement derrière moi. Je ne suis pas prête de revenir aux tampons. Je sais pas encore si c’est le futur mais si ça y ressemble alors je veux bien le prêcher ;-)

      Merci de ta visite et de ton commentaire en tout cas. Très bonne soirée et au prochain cycle ;-)

    • Je dirais qu’il n’y a pas vraiment de secrets, qu’il faut se détendre, ne pas se crisper, se positionner dans sa douche, tranquillement. Et surtout si ça marche pas, ne t’acharne pas. Pose toi et réessaie plus tard quand tu seras à nouveau détendue et motivée.
  9. Bon, j’ai adoré cet article avec ta touche d’humour parfaite, qui m’a beaucoup fait rire ! Je me suis rarement autant marrée devant mon écran, alors merci :D Tu as bien raison d’y être passée, j’en ai envie depuis un an environ sans avoir jamais passé le cap ( j’avais déjà passé celui de l’arrêt de pilule, un par an c’est suffisant ) ahaha.

    J’ai pourtant une unique question, la seule qui me rebute assez que pour avoir osé : Comment tu sens que la coupe est pleine ( AHAHAHAHA ), comment tu fais si tu es dans une toilette sans évier ?

    Merci d’avance pour cet éclairage :)

    Bisous Chacha

    • Coucou ma chère Laura :-)

      Je vais tacher de répondre à toutes tes interrogations mais avant, sache que ton commentaire m’a fait sourire lorsque j’ai lu « si tu es dans une toilette » et là je me suis rappelé que tu étais Belge parce que, oui ! J’oublie toujours que tu es Belge ! :D

      Alors, du coup concernant les toilettes sans lavabo et bien tout simplement je l’insère le matin chez moi (sous la douche) et pareil le soir. Puisque j’ai besoin de la changer que deux fois par jour, je m’arrange pour avoir une salle de bain à portée de main :-)

      Et sinon comment savoir si la coupe est pleine et bien disons que tu le sais pas ^^. Dans mon cas j’imagine qu’elle ne se remplit jamais en moins de 12h donc… voilà !

      J’espère que je me suis montrée suffisamment pédagogue. Des bisous et bonne fin de soirée.

    • Apparemment, d’après ce qu’on raconte, maintenant que j’en ai une, elle devrait me faire plusieurs années. Et comme j’en suis réellement contente, je ne devrais pas avoir besoin d’en racheter une dans les prochains mois. Mais merci du tuyau tout de même :-).
  10. Bonjour,
    Comme toujours j’ai beaucoup aimé ton article car plein d’humour ! C’est la première fois que je commente parce que j’ai des petites questions : comment tu as fait pour choisir ta cup ? Est-ce que tu as dû en essayer plusieurs ?
    Je connais la cup depuis longtemps mais j’ai peur de ne pas y arriver et de mettre de l’argent en l’air (oui je suis aussi radine que toi XD) du coup j’essaye de me renseigner un maximum sur le sujet avant de me lancer !
    Voila merci beaucoup et bon courage continues comme ça ! ;)
    • Alors, moi je l’ai d’abord choisi pour son prix, ta tige super flexible (sans risque d’irritations même si elle n’est pas coupée) et sa forme un peu particulière. Je l’ai acheté ensuite sur Amazon pour une trentaine d’euros je crois mais il y en a des biens moins cher.
      Par ailleurs, le site http://www.easycup.fr/index.php dresse un comparatif de toutes les marques disponibles et il m’a particulièrement guidé avant que je ne passe en caisse.
      Après, même si débourser 30 euros d’un coup semble onéreux, dis toi qu’en quelques mois, tout cela est largement rentabilisé.

      J’espère avoir répondu correctement à tes interrogations. Par ailleurs, si tu veux en discuter plus en détails, n’hésite pas à m’envoyer un mail. ;-) Je suis ouverte !

  11. Bonjour,
    Ton article est vraiment chouette et ça donne vraiment « envie » d’en acheter un. C’est vrai que niveau prix et confort je pense qu’il y a a gagné.
    Pleins de bisous.
    XoXo DuduSmile
  12. Très bonne initiative que de parler de la cup sur ton blog :) perso j’ai essayé il y a un an, je ne suis jamais arrivée à l’insérer. J’ai donc opté pour une taille S, j’arrive à la mettre mais elle ne se déploie pas donc bonjour les fuites. Un an après.. C’est bon.. Je me sens prête à essayer pour la 154826151448 fois. Que le dieu de la cup soit avec nous ! ^^
    • Pour ta persévérance, je te tire mon chapeau. Moi, si je n’y étais pas arrivée du premier coup (j’ai eu cette chance), je ne sais pas vraiment si j’aurais réitéré l’expérience. En tout cas pas au delà 16 fois, c’est sûr.
      J’espère que ta prochaine tentative sera fructueuse, car être « cupeuse », qu’est-ce que c’est bien :-)
  13. 8eme mois d’essai (oui je suis une fille persévérante) et toujours pas convaincue. Ca fuit, ça me gonfle, je ne me sens jamais en confiance avec.
  14. Un an et demi que j’ai passé le cap et je peux dire que ça change la vie une semaine par mois ! J’hésite a investir dans une nouvelle, plus souple. A voir ! quelle est la marque de la tienne?
  15. Plus je lis d’articles plus j’ai envie d’essayer mais toujours la même peur subsiste : la douleur.

    C’est certes plus économique et pratique mais je suis très sensible de ma petite Marguerite et j’ai terriblement peur de l’effet ventouse sur le col ou d’une mauvaise étanchéité ou encore d’un trop pleins !

    Très glamour tout ca mais simplement terrifiant pour moi !

    • Je comprends complètement toutes les craintes que tu as. Moi même, je me suis longuement posé tous ces soucis. Et puis, un jour, presque sur un coup de tête, j’ai essayé.
      Mais je pense qu’avant de franchir le pas il faut que tu sois devenu hyper curieuse ou complètement motivée. Cela ne sert à rien de tenter si tu es complètement réfractaire. Du moins, je le crois. Auquel cas, tu n’y arriveras pas.
      Mais si un jour tu changes d’avis, je ne crois pas que tu sois déçue ;-)
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.