Ces endroits où je n’irai pas cet été (et c’est bien dommage)

« Tu fais quoi cet été ? – Oh tu sais, moi, l’été, je suis pas trop chez moi : une semaine à Barcelone, l’autre à Trouville… Par exemple, là, je reviens de Cancun ». Voilà ce qu’à l’évidence, je ne suis pas prête de dire ces prochaines semaines. D’ailleurs, en une seule introduction, je viens de te citer trois sites où je ne foutrai pas un pied ! Pour les autres endroits où je n’irai pas cet été, je t’invite à lire la suite de cet article.

M’offrir des bains de soleil, boire des mojitos, voir des copains, faire la sieste, sentir le monoï, prendre le premier train dès que l’emploi du temps le permet, reboire des mojitos : c’est fou tout ce que j’ai envie de faire cet été. En revanche, il faudra bien me rendre à l’évidence, mon nouveau double emploi ne me permettra pas de faire exactement tout ce que je voudrais. Aussi, dans cette continuité, voici la liste des endroits où je n’irai pas au cours de ces deux prochains mois. Ce qui est fort dommage, soyons honnête.

Au Canada

Le pays du sirop d’érable, du barbecue et de Céline Dion est aussi la contrée dans laquelle mon petit frère a décidé de poser ses valises. L’été dernier, j’atterrissais pour la première fois sur le continent américain et découvrais par la même occasion une ville et sa population terriblement accueillante. Et bien cet été, je ne reverrai pas les baleines à Tadoussac, je ne reverrai pas le Mont Royal et les grandes avenues de Montréal, mais surtout, je ne reverrai hélas pas mon petit frère. Et c’est bien dommage.

Sur le passage du Tour de France

J’ai habité quatre ans Albertville. À savoir, « la ville » de passage obligée avant la route des Alpes pour ces sportifs en tenue moulante. Et là, clairement, je fais une overdose de caravane Cochonou.

À la piscine municipale

Evidemment, les températures finiront tôt ou tard par me conduire à l’état de liquéfaction. A ce moment là, je rêverai d’aller me rafraichir quelque part. N’importe quel endroit où je puis mettre mes fesses dans l’eau devrait suffire. Excepté la piscine municipale, ce lieu devenu royaume du brassard et des marmots en couche de bain. Hors de question que je me fraie un chemin dans ces bassins saturés de pipi et aux abords jonchés d’emballages de BN éventrés. Impensable non plus de plonger mes pieds dans le pédiluve envahi par les tout-petits qui ont décidé que la pataugeoire, c’était trop mainstream.

Sur une plage du Sud de La France

Pourquoi ne je n’irai pas dans le Sud de la France cet été ? Mais enfin, mais tu ne suis pas ? Je te l’avais expliqué dans ce billet il y a quelques semaines, sur le blog. Sois attentive, enfin !

Sur une plage de Majorque

J’ai cru voir sur les photos de vacances de quelques « influenceurs bankables » que l’eau des plages de cette île espagnole avait de quoi vous déplacer la mâchoire de surprise. Une constatation que m’a confirmé la galerie photo du site Holidu. J’aimerai te dire que ça ne fait rien, que la Bretagne est à 2h de TGV de Paris et qu’il y a là-bas d’aussi somptueux spots pour tremper les pieds. Mais cela serait mentir…

Sur la tour Eiffel

Si tu me suis sur les réseaux sociaux, tu sais qu’il y a peu de temps, j’ai trainé mon mec sur le mythique champ de Mars parisien. Je me languissais de me rendre au pied de cette dame de fer que je n’avais pas vu depuis mon voyage scolaire en CM2. Et j’ai 27 ans. Toutefois, malgré cette emblématique visite, il faut que je t’avoue que je ne suis jamais montée sur la structure d’acier. Jamais. Et même si je ne voue pas un véritable culte à cette ascension touristique, une partie de moi a quand même envie d’aller y observer un jour la vue. Mais pas cet été. Touristes, chaleur, file d’attente et travaux au contrôle sécurité : j’attendrai la rentrée !

Au festival Rock en Seine

L’ambiance festival, une fois qu’on y a goûté, on a envie d’y revenir tous les étés. Et, justement, cela fait déjà plusieurs saison d’affilée que je n’ai pas foulé le sol poussiéreux d’un festival. Alors cet été, j’ai checké les programmations des festoch’ près de chez moi et j’ai finalement jeté mon dévolu sur le dernier jour de Rock en Seine. Je me voyais déjà boire de grandes bières devant Glass Animals, bouger mon popotin sur Justice et offrir du plaisir à mes oreilles en écoutant The Black Angels en live. Mais il n’en sera finalement point. La faute à un hasard de calendrier salarial qui vient de m’offrir une petite semaine de vacances sur cette date. Et qui dit semaine de vacances dit forcément porte de sortie de la région parisienne. À défaut d’un festival donc, je m’en irai bronzer sur le bord du lac du Bourget. Ce qui n’est finalement pas plus mal.

Et toi alors ? Quels sont les endroits où tu n’irais (malheureusement) pas cet été ?


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

7 Comments

  1. Chouette article (faut que je garde l’idée) !
    Cet été je n’irai tout simplement pas en vacance, ayant changer de boulot il y a un peu plus d’un mois. (en réalité, même si j’en avais, je ne serai pas parti : pas de mec, pas d’amis célib non plus donc pas de vacance lol) En tout cas ces derniers jours je me fais justement la réflexion que l’année prochaine si je dois (enfin je peux surtout lol) m’offrir des vacances j’aimerai pouvoir les caler hors vacances scolaire (moins de monde et moins cher) et je crois que je partirai à la montagne pour changer (mais faudrait qu’il y ait une piscine quand même mdr). La chaleur je supporte de moins en moins (cela dit une semaine de vacance au soleil de temps en temps je dis oui quand même), moi j’aime beaucoup trop la douceur de l’automne et le froid et la neige de l’hiver… Alors vivement la rentrée, même si je n’aurai toujours pas de vacance, au moins je serai dans une saison que j’aime !
  2. Chouette article ! C’est bien de lire un article qui sort du lot sur les vacances d’été, ça fait du bien !
    Cette été je n’irai pas non plus dans le sud de la France (ma belle famille y vit) mais ce n’est pas grave il y a toujours quelque chose de bien là où tu es.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.