Ce qui a changé depuis que je me suis ressaisie

En janvier 2016, sur une flopée de petits déclics, j’ai décidé de reprendre ma vie et ma santé en main. Mes kilos superflus s’étaient installés en bien grand nombre et je prenais enfin conscience que cela était un frein dans bien trop de situations. La motivation dans le creux de la paume, j’ai entrepris un nouveau cheminement dans mon alimentation. Un peu plus d’un an et demi plus tard, ma balance affiche -18kg (-19kg quand elle est de bonne humeur) et je vais t’expliquer aujourd’hui toutes ces petites choses positives (mais pas que) qui ont changé dans ma vie depuis.

Je te l’avais expliqué dans un billet qui listait toutes ces choses qui m’ont poussées à me reprendre en main. Alors, 1 an et demi après mon entreprise de ne plus me laisser aller, voici un petit listing des choses positives et étonnamment négatives qui sont apparues sur mon corps et dans ma vie.

J’ai envie de m’acheter de la lingerie

Certes, mon corps et moi ne sommes pas encore devenus meilleurs amis. Mais il est évident que nos rapports l’un à l’autre ce sont nettement améliorés. Si bien que que j’ai découvert un monde dont je soupçonnais peu l’existence : celui de la belle lingerie.

Je me fais plaisir dans les magasins

Lorsque mes kilos en trop prenaient possession de mes cuissots, faire les magasins relevait parfois d’une épreuve qui n’avait rien de rigolo. Ce moment où, dans les rayons des enseignes de prêt à porter, je repérais d’abord les vêtements à ma taille avant de chercher ceux à mon goût. D’ailleurs, je ne compte plus les fois où je m’en allais essayer un pantalon où un top que je n’arrivais pas à fermer. Le tout dans un espace réduit où la lumière bleutée accentuait mes bourrelets, ma cellulite et mes mollets démesurés. Il m’est même arrivé de rentrer chez moi en pleurant. Faire du shopping a longtemps été une corvée plus qu’un plaisir ou même qu’un simple passe-temps.

Désormais, je peux essayer une taille médiane et constater que je rentre dedans majoritairement sans difficulté. Voilà qui fait du bien. Je suis aussi devenue plus exigeante dans la façon de m’habiller et plus confiante aussi lorsque je vais essayer.

Je ne me sens plus du tout gonflée ou ballonnée

Je ne m’en rendais pas compte mais, auparavant mon ventre était constamment gonflé ou ballonné. C’était tellement une banalité dans mes journées que je pensais que c’était normal. Que cette sensation que je rencontrais après chaque repas, tout le monde la partageait.

Avec du recul, je me dis que j’étais bien naïve. Mais l’important désormais c’est que ce ressenti de ventre malmené n’existe plus. Qu’une fois mes couverts reposés, je suis bien dans mon bide, dans mon slip et dans mon corps.

En, en bonus, mon transit que s’en porte que bien mieux. #InstantGlamour

Mes aisselles sont plus creusées

Ce qui est un poil plus compliqué pour les raser ou les épiler.

Je n’ai plus peur de bouger

Le piège quand tu es grosse, c’est qu’il n’est jamais évident de se remettre en mouvement. Tu as peur du regard des autres sur le visage rubicon et le corps suant que tu es en train d’arborer, tu trouves difficilement des vêtements qui te mettent en valeur dans ce genre d’activité, et surtout, aucune activité physique ne t’épanouit. Un cercle vicieux en soit. Mais désormais je suis contente lorsque l’on me propose de partir en rando, lorsqu’on m’invite à découvrir une nouvelle activité sportive où même lorsque je progresse doucement quand je fais du sport à la maison. Je ne suis plus angoissée à l’idée de bouger mes frêles cuisses et mon gras du bide (qui est toujours bien présent hein, je ne vais pas te la faire à l’envers)

Je vois mes clavicules

Un joli cou fin où l’on voit clavicules et autres os dont je ne connais pas le nom, voilà que j’ai toujours trouvé cela joliment féminin. Alors maintenant je suis fière de découvrir ces lignes féminines dans le reflet de mon miroir.

Je ne transpire plus comme une baleine

C’est peut-être aussi la raison pour laquelle je me suis penchée sur les déodorants naturels.

Je m’y connais mieux en nutrition

Sans dire que je suis passée experte dans le domaine, j’avoue que mes connaissances ont pris du grade. Je sais désormais lire un tableau nutritionnel, je comprends quels sont mes besoins alimentaires, je sais distinguer un aliment à faible indice glycérique d’un aliment à fort IG et je sais que les calories d’un petit beurre sont bien trop indécentes pour être mentionnées dans ce billet.

J’ai une meilleure « conscience de mon appétit »

Précédemment, je mangeais plus par habitude de prendre un repas à heure fixe que pour satisfaire mon véritable appétit. Aussi, par extension, j’engloutissais plus de nourriture que je n’en avais réellement besoin. Les choses ont changé depuis que je me sens capable de mieux écouter mon estomac et plus généralement, de mieux écouter mon corps. Ainsi, si j’ai un peu « abusé » lors d’un diner copieux, mon absence de faim au petit matin m’invite à passer mon petit déjeuner sous silence. Je me sens alors mieux dans mon corps et j’ai la sensation d’avoir meilleur contrôle sur mes besoins alimentaires.

Et toi ? Des changements dans ta vie t’ont conduit à te découvrir autrement ?


author avatar

Blogueuse à l’humour discutable qui aime les trucs gratuits, les rouges à lèvres foncés et les pâtes à la carbonara.

16 Comments

  1. Coucou Charline,

    Que de changement en un an et demi! Mais je te rassure, on le sent aussi à travers tes billets et tes Photos que tu te sens bien. Et cela fait plaisir à voir et à lire. Perso, j’ai fait le yoyo avec mon corps, jusqu’à avoir perdu à en être trop maigre. Résultat : problème de dos. Le sport est devenu pour moi une nécessité et un besoin. Maintenant que la douleur s’est estompé, je revis (par contre, elle reste toujours présente). Mais du coup, je me suis mise à la course et à la musculation. Si mes profs de sport voyait ça… XD d’ailleurs, j’en profite pour parler de la chaîne de Karoline Ro, qui est coach sportif (si tu ne connais pas). Le but n’étant pas de devenir une fitgirl (sauf si tu en as envie), mais ce que j’apprécie avec elle c’est qu’on en apprend plus sur son corps au niveau musculaire et tout le reste. Tu devrais aller voir sa chaîne (elle propose aussi des exercices de musculation à la maison, en salle,.. si tu veux renouveler tes exercices).

    Pour ce qu est de ton amitié avec ton corps, je sais combien c’est difficile, je suis moi-même entrain d’essayer de l’apprivoiser ^^. mais, il est vrai qu’une fois qu’on s’accepte plus, et qu’on aime son corps (quel que soit le poids), au final, on se lache plus sur les vêtements et autres.

    Bref, après ce petit pavé de comm’, je te souhaite une bonne journée,
    Bises,
    Lauriane

  2. Bonjour! Première fois que je commente sur ton blog, bien que je te suive depuis un petit moment! J’ai trouvé cet article vraiment très inspirant! C’est rassurant de savoir qu’on peut y arriver! Ça fait des années que je joue au yoyo et que mon corps et moi-même ne sommes pas en très bonne relation. Ça fait plaisir de voir qu’il y a de l’espoir et que d’autres y sont arrivés! Tu me donnes du courage! Je me suis tellement reconnue dans tes différents énoncés! Je cours lire ton autre billet mentionné au début de celui-ci! À bientôt!
    • Hello !
      Déjà, sache Marguerite que les lecteurs qui sortent de l’ombre pour enfin se décider à commenter sont mes lecteurs. Encore plus lorsqu’ils reviennent quelques fois ;)
      Sinon, je pense que des gens qui ne sont pas supers mega-bons potes avec leur corps sont plutôt majoritaires. Mais il parait que la relation s’améliore avec le temps. Du moins, c’est c’que dis ma grand-mère. Et je la crois sur parole :)
      A la prochaine !
  3. Si ta grand mère le dit c’est que ça doit être vrai! Et je l’espère !
    Le secret, pour se sentir belle, n’est pas de maigrir à tout prix mais, d’abord, de prendre soin de son corps! Et tu en es un bel exemple!
  4. Un joli article pour un bel objectif :) Ce que j’aime c’est que la finalité n’est pas seulement la perte de poids mais aussi d’avoir un corps fonctionnel qui permet de ne plus avoir peur de faire de nouvelles activités. Et ça c’est la meilleure des récompenses je trouve: Pouvoir faire confiance à son corps !
    • Salut Marie,
      Je pense que tes mots sont très très justes. « Faire confiance à son corps » à nouveau, c’est exactement ce que je ressens. Et c’est plutôt chouette de ne pas angoisser à la première proposition sportive que mes amis vont me faire. A très bientôt !
  5. Coucou Charline (tu as un joli prénom dis-donc :p)

    Ca donne envie ! Et pour te lancer, tu as commencé toute seule ? Avec une nutritionniste ? En suivant un régime ?

    J’ai moi aussi une bonne vingtaine de kilos à prendre, tu me motives !

    Belle journée,
    Charline

    • Ahaha, moi aussi quand je rencontre une autre Charline je lui dis que son prénom est très beau :)

      Merci pour ton petit mot en tout cas.
      Lorsque je me suis lancée, en effet, j’étais seule et ça a plutôt bien fonctionné au début. En revanche, je sais que si j’ai tenu sur la longueur c’est parce que j’ai pu compter sur l’expertise et le soutien de mon copain. Et ça, ça n’a pas de prix :D

      A bientôt

  6. J’ai beaucoup aimé ton article et même si ça peut paraître bizarre de dire ça comme ça, bravo pour la reprise en main mais surtout pour le positisme et la motivation que tu dégages! Pour ma part je je me suis reprise en main en Mars et aujourd’hui après 17 kilos en moins je suis beaucoup plus heureuse dans mon corps. Tout comme toi je me suis intéressée à la nutrition et surtout à la cuisine et c’est un des trucs qui me rend le plus heureuse actuellement. Ca et l’amour pour le sport, ce qui honnêtement était pas gagné à la base!
    • Coucou Alexane,
      En effet, j’avais noté ta perte de poids. Bravo à toi ! Je ne peux que t’encourager, mieux : encourageons nous mutuellement ! :D
      Pour ce qui est de la cuisine et de la nutrition, je ressens exactement les même effets que toi. Le sport, en revanche, c’est pas encore gagné de mon côté ^^. Mais j’essaie de m’y accrocher (enfin, pas trop en ce moment : le déménagement, le stress de tout ça, c’est des bonnes excuses non ?!)
      A la prochaine !
  7. Coucou! Bravo pour ses changements, ton article est inspirant! J’ai décidé de reprendre en main,ce n’est pas simple mais on y trouve de nombreux bénéfices :une nouvelle garde-robe, se sentir plus légère. J’aime aussi voir mes clavicules :D je trouve ça féminin et voir mes différents muscles se dessiner
    • Ahaha, il y a quelques mois je n’arrêtais pas de tripoter mes os du cou et de dire à mon copain « t’as vu on voit mes clavicules ? » :D Je me reconnais donc complètement dans ce que tu dis. :) D’autant que moi aussi je trouve ça super joli les muscles qui font leur (ré)apparition.
      A très bientôt
  8. Bravo pour tes changements :-)
    Personnellement il y a 5 semaines, je découvrais que mon taux de cholestérol était vraiment mauvais, ça m’a fait l’effet d’une bombe et j’ai pris conscience, de la mauvaise alimentation et du manque de cardio…

    Mon objectif était de m’alimenter mieux, pas de perdre du poids et d’être plus en forme.
    J’ai commencée la course à pied, 2x par semaine, je bois bcp plus d’eau et j’ai bannis des aliments de mon quotidien (sucreries, biscuits, viennoiseries) et depuis je m’écoute, si je n’ai plus faim, je ne mange plus basta, c’est plus difficile à faire comprendre à l’entourage je trouve.
    Comme toi je me sentais ballonnée après chaque repas, parfois même j’avais mal à l’estomac et ce n’était pas normal et maintenant, je suis à -5kg, je vais re-contrôler mon taux de cholestérol la semaine prochaine, on verra, je me sens mieux et je suis plus en forme c’est le principal :-)

Laisser un commentaire